Interview de Cédric Villa du blog techniques de méditation

Accédez aux vidéos offertes par Cédric en cliquant juste en dessous :

instant-meditation_728x90

Transcription texte de l’interview avec Cédric Villa : 

Jonathan : Bonjour à tous les lecteurs du blog Méditer Pour Etre Heureux. Je suis ravi de vous retrouver aujourd’hui puisque je suis avec un invité spécial, Cédric Villa, du blog Techniques de Méditation. Vous avez sans doute déjà pu passer par le blog de Cédric, et aujourd’hui je suis content de vous le présenter parce que Cédric a un bon projet pour qu’il y ait plus de gens qui puissent profiter de la méditation, de tous les bienfaits de ces techniques qui permettent d’être plus ancré sur le présent, plus focalisé, moins stressé et en meilleur santé. Je voulais justement que Cédric nous en parle pour que vous soyez au courant de ce projet.

On se demande souvent qui est Cédric Villa. Peux-tu nous parler de ce qui t’a amené à ton parcours et à créer ce projet ?

Cédric Villa : oui bien sûr. Tout d’abord, bonjour Jonathan. Bonjour à tous. Merci beaucoup de m’avoir invité, c’est un plaisir.

Jonathan : de même pour moi

Cédric Villa : à propos de mon parcours, j’ai découvert la méditation à partir du milieu des années 90 par la pratique des arts martiaux. Je faisais du karaté et à côté du dojo, il y avait des cours de zazen. Je me suis inscrit et j’ai découvert la méditation par le zazen. J’ai continué à pratiquer occasionnellement pendant une dizaine d’années.

Puis, j’ai eu envie de voyager, je suis allé une année en Asie et là, j’ai suivi des cours en Chine, dans les montagnes de Wudang. J’ai aussi suivi des cours dans le nord de l’Inde et également dans le sud de l’Inde. A chaque fois, j’ai appris différentes techniques de méditation, j’ai suivi de l’enseignement traditionnel et depuis, j’ai médité de façon plus régulière.

Mais ayant deux enfants, j’avais du mal à faire mes deux fois vingt minutes par jour recommandées, voire plus. Je me suis alors intéressé aux façons de méditer plus rapidement. J’ai découvert une lecture, puis j’ai commencé à méditer pendant des périodes d’une à cinq minutes. J’ai vu que j’arrivais à retrouver un état qui était presque semblable à des méditations plus longues, mais beaucoup plus rapidement.

J’ai commencé à en parler autour de moi et les gens m’ont dit « c’est génial, j’ai envie d’essayer parce que, moi sur la méditation, j’ai lu tel et tel livre, j’ai suivi tel et tel cours, mais j’ai abandonné au bout de quelques semaines parce que cela me prenait trop de temps. Cette technique de comptage des respirations est excellente. »

Les différentes choses que je leur ai expliquées ont eu un excellent retour et j’en ai fais une formation en ligne.

Jonathan : ce qui est intéressant avec toi Cédric, c’est que tu as une vie de famille, comme beaucoup de personnes. Tu as un travail, des enfants. Tu en as un sur tes genoux en ce moment d’ailleurs. Tu peux utiliser tous les bienfaits de la méditation sans nécessairement avoir beaucoup de temps devant toi, contrairement aux méditations traditionnelles qui demandent beaucoup de temps. Je trouvais cela intéressant que ça soit toi qui fasses cette formation et que tu puisses nous montrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de temps devant soi pour profiter de la méditation.

D’ailleurs venons-en à ce projet, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Cédric Villa : je propose une méthode pas à pas pour apprendre la méditation d’une à cinq minutes. Je propose des cours en ligne, un cours par semaine sur une durée de sept mois. J’accompagne les gens depuis le tout début jusqu’à des techniques avancées de méditation et de développement personnel. Certains cours sont plus vastes que la méditation à proprement parler. Mais pendant les deux premiers, c’est vraiment comme un cours de méditation traditionnelle mais simplement avec des techniques qui prennent moins de temps.

Jonathan : est-ce que cette formation peut s’adresser aux personnes débutantes, à ceux qui ne connaissent rien ?

Cédric Villa : oui tout à fait, ce cours s’adresse vraiment à tout le monde. Il y a des gens qui s’inscrivent et qui ont médité pendant vingt ans vingt minutes par jour. D’autres personnes n’ont jamais médité avant, ou n’ont jamais réussi à méditer plus d’une séance mais grâce à ma méthode elles se sentent réconciliées avec la méditation.

J’aimerais rendre la pratique méditative plus accessible car je suis vraiment convaincu des bienfaits, je les ressens sur moi et je les constate fréquemment chez d’autres personnes.

Je me dis que ma formation est une excellente porte d’entrée pour les gens qui ont essayé mais qui n’ont pas réussi à aller plus loin, ou alors pour les gens qui n’ont jamais osé franchir le pas.

Jonathan : c’est donc une bonne occasion pour découvrir et s’y mettre à fond. Ce que je trouve intéressant avec ton approche de la méditation, c’est que les séances courtes sont plus faciles à maintenir dans le temps, je le sais d’expérience et à travers les gens que moi aussi j’accompagne.

A l’inverse, plus on veut faire des méditations longues, plus cela devient difficile de trouver dans sa journée vingt minutes le matin et vingt minutes le soir. Alors que trouver seulement quelques minutes par jour, c’est beaucoup plus facile. Ça sera plus facile dans ce cas d’être régulier et de rentrer dans une spirale de confiance, de victoires qui s’enchaînent. Si c’était plus long, ça serait beaucoup plus difficile. Tu nous permets cela, grâce à ton programme, en allant à l’essentiel et je trouve que c’est très intéressant.

Pour les personnes qui nous écoutent, qui sont intéressées, qui ont envie de voir, tu nous proposes quelques vidéos gratuites pour nous parler de la méditation. Peux-tu nous expliquer comment s’inscrire, comment y accéder et quel est contenu de ces vidéos ?

Cédric Villa : bien sûr, avec plaisir. Je voulais, tout d’abord, compléter ce que tu viens de dire sur le fait que plus on médite longtemps, plus c’est difficile de s’y tenir à long terme. C’est pour cela que j’insiste dans le cours sur le fait de consacrer absolument une seule minute de méditation par jour et puis ensuite si on veut continuer un peu plus longtemps, on arrête la méditation, on ouvre les yeux, on bouge un peu et on peut se remettre dans une méditation plus longue.

Sinon il y a des personnes qui se disent « je médite une minute, ça me plait, j’ai envie de continuer », ces personnes méditent dix, quinze minutes. Le lendemain, elles refont de même et le troisième jour, elles se disent « je n’ai plus le temps de méditer, ça prend trop de temps, j’arrête. ».

Alors qu’en continuant et en se disant « je médite quoi qu’il arrive une minute par jour même si en arrivant dans mon lit, je n’ai pas réussi à méditer une minute, je m’assieds sur mon lit, je prends une minute pour bien me focaliser sur ma respiration et puis ensuite je m’endors l’esprit tranquille, je garde ma motivation, j’ai fait ma minute et le lendemain ça repartira encore mieux. »

Jonathan : absolument, je confirme tout à fait cela. Certains d’entre vous connaissent surement Leo Babauta, un grand blogueur américain spécialiste du changement d’habitude. La chose primordiale qu’il recommande c’est de commencer au début avec de tout petits objectifs de façon à construire tous les jours la réussite, de petites victoires.

Cela semble alors plus facile et cela donne envie de continuer, de s’y mettre  alors que si on place la barre trop haute au départ, que l’on veut trop en faire, on n’arrive pas à le faire, et on abandonne généralement au bout du troisième jour comme tu disais. On entre dans une spirale dans laquelle on est découragé, on culpabilise de ne pas avoir fait son exercice et c’est vraiment dommage parce que l’habitude n’est pas prise alors qu’en ayant fait des méditations beaucoup plus courtes mais tous les jours en s’y mettant, à long terme, ça fait une différence hyper importante, même si ça n’a pas l’air comme ça.

Ça change. L’habitude est prise et ça devient beaucoup plus facile. Cela prend en général de 21 à 30 jours avant de vraiment s’y mettre. C’est beaucoup plus facile quand c’est court et après ça devient comme une seconde nature. On n’y pense même plus et on le fait quasiment naturellement. C’est vraiment un point clé et c’est bien que tu mettes cela en avant dans la formation que tu proposes.

Cédric Villa : oui exactement. Cela devient une habitude et vous verrez qu’une fois que vous avez pris cette habitude, dès que vous avez un moment (vous êtes dans une file d’attente, aux toilettes) vous allez automatiquement vous recentrer, faire quelques respirations. Vous allez méditer sans y penser. C’est là que ça devient vraiment intéressant. De plus en plus, vous allez méditer sans que cela soit une contrainte. « Je dois méditer pendant 45 minutes, ça va être difficile » ; non, c’est court mais régulier.

Jonathan : je suis absolument d’accord avec ce que tu dis. Je vais exactement dans le même sens que toi. J’insiste avec les personnes que j’accompagne sur le fait que la méditation est un petit entraînement, avec beaucoup d’applications dans la vie quotidienne comme tu l’as dit.

Chaque fois que l’on a un petit moment de doute, de dispersion, d’agitation intérieure, on peut tout de suite avoir ce réflexe parce que l’on l’aura cultivé quelques minutes le matin, tous les jours, et on pourra l’utiliser à nouveau pour surmonter les moments difficiles. Ça change vraiment la vie. C’est mon moteur. Quand vous voyez tous les changements sur mon blog, ma page Facebook, c’est grâce à cela. Ça permet de faire de grands pas en avant. Tout part de notre état d’esprit. On a tous des barrières, des freins intérieurs, et le fait de pouvoir se recentrer, d’avoir cet outil à sa disposition, ça change la vie. C’est un véritable moteur qui fait des miracles.

Cédric Villa : oui exactement. Je peux peut-être revenir maintenant à ta question première

Jonathan : absolument, revenons-y, on s’est un peu égaré !

Cédric Villa : concernant le contenu de mes vidéos, en passant par le lien que Jonathan va vous indiquer juste en-dessous, vous allez avoir accès à trois vidéos gratuites dans lesquelles je vais vous expliquer le principe de base de la micro-méditation, la place de la micro-méditation par rapport à la méditation traditionnelle et quel est l’intérêt de micro méditer.

Vous aurez aussi accès dans la première vidéo à un exercice pratique. Dans la deuxième, j’irai plus loin en démontant sept mythes courants que j’entends sur la méditation, et je terminerai la vidéo par un exercice pratique de comptage des respirations qui vous aidera à vous recentrer si vous êtes particulièrement agité. Par exemple, vous êtes au travail où il y a beaucoup de tensions et de stress, vous pourrez vous isoler quelques secondes, ou rester devant votre ordinateur, et utiliser ce comptable pour vous recentrer plus facilement.

Jonathan : tout est dit. Si cela intéresse, je vous recommande de suivre ce que fait Cédric car il fait un travail de qualité. Il propose de partager avec nous tout ce qu’il a pu apprendre, tout son vécu et ça va vraiment faire une différence importante d’avoir avec soi de nouveaux outils.

Profitez-en, profitez de cette belle opportunité. Il suffit de vous inscrire en-dessous pour avoir accès aux vidéos offertes par Cédric, pour que vous puissiez en savoir plus et que vous sachiez quoi faire, comment s’y prendre et ainsi obtenir petit à petit vos premiers résultats.

Cédric, je te remercie pour le temps que tu m’as consacré, pour que les lecteurs puissent être au courant de cette formation. Je voulais que le plus de monde possible soient au courant parce que c’est un programme novateur, différent de la méditation traditionnelle qui demande plus de temps, plus d’implication. Je trouve dommage de se priver des bienfaits de la méditation par manque de temps ou par peur que ça soit compliqué. On va vraiment sur l’essentiel et vous verrez que ça fera à long terme une grande différence d’avoir cet outil à votre service.

Profitez-en. Profitez de cette opportunité. Je remercie à nouveau Cédric qui nous a consacré son temps aujourd’hui pour nous en parler. Merci à toi Cédric.

Cédric Villa : C’est un réel plaisir. Merci beaucoup pour l’invitation. Je voulais juste rajouter qu’en plus de la méthode pratique, il y a chaque semaine, durant le cours, une petite fiche de réflexion. C’est un petit enseignement, souvent un texte d’une page A4 que l’on peut imprimer, garder avec soi, ou placer contre un panneau pour nous rappeler quelques enseignements fondamentaux de la méditation et de la pleine conscience. Je trouve que c’est important d’avoir une partie pratique et une partie de réflexion. C’est ce que l’on retrouve dans la plupart des cours de méditation traditionnelle et je voulais garder cette lignée.

Jonathan : merci de ces informations supplémentaires pour que tout le monde puisse en profiter. A vous maintenant de profiter de cette opportunité. A nouveau merci à toi Cédric que tout ce que tu nous offres. C’est important d’avoir ces enseignements, de les voir et revoir pour qu’ils s’intègrent petit à petit dans notre vie quotidienne, comme une seconde nature, au même que de se laisser emporter, d’être agité qui est aussi une habitude acquise depuis longtemps. Mais il faut de l’entraînement pour changer votre état d’esprit et pour que ça devienne naturellement différent. Merci Cédric. Au plaisir de te retrouver sur ce blog ou ailleurs puisque que je sais que cette formation va aider beaucoup de monde. C’est le tout début de l’aventure.

Cédric Villa : avec un grand plaisir. Merci à toi Jonathan et merci à vous de nous avoir écoutés. Lancez-vous, essayez, vous verrez que ça vaut vraiment la peine, ça prend peu de temps mais à la longue, les changements sont énormes.

Jonathan : le plus dur est de se lancer, de passer la barrière mais tu nous l’as facilitée en nous proposant un exercice court qui facilite grandement la vie. Merci à nouveau à toi Cédric. Au plaisir de vous retrouver pour d’autres interviews et articles. Bonne journée à tous.

Cédric Villa : à bientôt, bonne journée. Merci beaucoup Jonathan.

 

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !