Comment faire face à ses peurs ?

J’ai reçu plusieurs messages de personnes en difficultés, en proie avec des peurs. Dans cet état, c’est la panique et ce dont on veut le plus au monde, c’est de pouvoir se sentir mieux. C’est bien d’avoir une solution rapide pour lâcher-prise même si un changement en profondeur sera nécessaire pour durablement être heureux dans sa vie et surtout que ces peurs soient de moins en moins souvent présentes.

Le stress induit par la peur, peut être fort utile pour nous alerter d’un danger ou nous apporter l’énergie qu’il faut pour franchir l’obstacle. À ce moment-là, le courage est de pouvoir avancer avec sa peur. Il ne s’agit donc pas d’ignorer nos peurs, mais d’avancer avec elles et d’aller de l’avant sans se laisser paralyser.

« Le vrai courage est bien de tenir ce qu’on a décidé de faire, avec sa peur« 

Étape 1 : Le courage est de pouvoir avancer avec sa peur

Ne vous dites donc pas que vous êtes lâche, peureux, craintif(ve), nul(le) ou « pas cap », mais prenez plutôt, pas à pas, le sentier du courage.

Plutôt que de fuir, invitez votre peur à votre table et regardez-la en face. Au fait, savez-vous reconnaître les signaux corporels qui indiquent l’arrivée de cette invitée indésirable ? Gorge qui se serre, boule au ventre, cœur qui bat, mains moites, maux de tête… Chacun a ses alertes personnelles qu’il est utile de connaitre.

Mais au lieu de chercher à chasser ce mal-être, par exemple en allant faire la fête ou en rentrant dans votre coquille, acceptez de rester un peu avec vous-même : vous avez peur, oui, mais de quoi exactement ? Que craignez-vous ? Et d’où vous vient cette crainte ?

Regarder ainsi sa peur en face est la première marche, capitale, pour l’apprivoiser.

Étape 2 : Fuir les projections de l’imagination

En général, nous avons peur d’une chose qui n’est pas encore là, mais que nous craignons par avance. Certains sont maîtres dans l’art d’imaginer le pire et de décupler ainsi leur angoisse. Et l’on peut dépenser une énergie folle à se faire peur et à fuir les situations qui nous angoissent.

Plutôt que de nous projeter dans l’avenir, revenons au présent. Il comporte certes une part d’incertitude, mais nous laisse aussi une grande latitude pour agir positivement. Plutôt que de craindre toujours que la personne aimée lui vole sa liberté, mon ami Maxime va essayer de mieux dialoguer avec elle pour construire un couple équilibré.

Étape 3 : Multiplier les petits actes de courage

« Après le premier pas, faisons-en un autre, puis un autre. « 

Hantée par la peur d’être critiquée, je me souviens avoir mis des heures pour le terminer. Puis après l’avoir finalement publié, j’en ai écrit un deuxième, puis un troisième, puis un quatrième, etc. C’est devenu comme une seconde nature par l’habitude et la répétition.  

Pour grandir en courage, pas besoin donc d’être un Rambo ou une Superwoman : exercez-vous à poser de petits actes, à affronter de nouvelles peurs, fixez-vous de petits « challenges-courage » qui vous aident à avancer et exercez-vous, surtout, à être fidèle à vos valeurs dans les choix de la vie ordinaire. Chaque fois que vous reniez vos valeurs profondes, vous semez les graines pour un mal-être plus profond !

Pour poser les premières pierres de votre nouvelle vie, voici ma formation «  12 semaines pour vivre en paix » pour amener une bonne dose de sérénité. Vous y trouvez des outils pour :

  • Se libérer de ses peurs
  • En finir avec la déprime et les idées négatives
  • Avoir confiance en soi
  • Réussir ses objectifs de vies
  • Se libérer de ses traumas passés
  • Se libérer des angoisses

Cette formation n’était plus accessible, mais exceptionnellement pour vous aider, les portes seront ouvertes jusqu’à jeudi à minuit (heure de Paris) avec en plus une offre promotionnelle à -50% pour mettre toutes vos chances de votre côté.

Cliquez ici pour accéder à la formation ==>

vaincre ses peurs