Comment sortir de la spirale du « jamais assez » ?


J’étais en train de me balader dans le parc près de chez moi et je contemplais la beauté de la nature au petit matin.

Instinctivement, j’avais envie de prendre une photo pour partager ce moment mais je n’avais pas mon téléphone avec moi. Je me sentais incomplet de ne pas être en mesure de partager ce moment avec quiconque. Sa beauté me glissait entre les doigts.

Ce fut un moment d’enseignement : je sentais en quelque sorte que cet instant à lui seul ne suffisait pas, en n’étant pas en mesure de le partager. Il m’a fallu une seconde pour me le rappeler : cet instant est suffisant à lui-même et il est très bien ainsi.

Il est très bien sans avoir besoin d’être partagé ou photographié ou amélioré ou commenté. Il est assez impressionnant comme il est.

Nous pensons que le moment présent n’est pas assez à moins que nous n’en parlions avec quelqu’un en quelque sorte pour tenter de le solidifier. Pourtant bien que ce moment soit éphémère, nous voudrions quelque chose de solide et de permanent. Cette réalité que tout est impermanent et ne durera pas peut nous faire peur.

Ce sentiment de ne jamais en avoir assez est omniprésent dans nos vies:

  • Nous nous asseyons pour manger et pensons que nous devrions être en train de lire quelque chose sur internet, de vérifier nos messages, de finir un travail, etc. Comme si manger de la nourriture ne suffisait pas comme seule activité.
  • Nous sommes ennuyés avec les autres quand ils ne sont pas comme nous voudrions qu’ils soient.
  • Nous nous sentons parfois perdus dans la vie, comme si la vie que nous avons actuellement n’est pas déjà assez bien.
  • Nous remettons à plus tard quand nous savons que nous devrions faire un travail important, en choisissant des distractions à la place, comme si ce travail ne suffisait pas pour nous combler et qu’il y aurait autre chose de plus agréable ailleurs.
  • Nous pensons toujours qu’il y a autre chose que nous devrions faire, et ainsi on ne peut pas rester assis en paix.
  • Nous sommes parfois nostalgiques du passé, des traditions parce que le moment présent que nous vivons ne semble pas être suffisant tel qu’il est.
  • Nous pensons constamment à ce qui est à venir, comme si se concentrer sur ce qui est juste en face de nous n’était pas déjà suffisant.
  • Nous cherchons constamment à nous améliorer, ou à améliorer les autres, comme si nous n’étions pas déjà assez bien tels que nous sommes.
  • Nous rejetons les situations, les autres et jusqu’à nous-mêmes, parce que nous pensons que tout cela n’est pas assez et que cela devrait être mieux.

Qu’est-ce qui se passe maintenant si nous acceptons le moment présent et tout ce qui se passe comme étant assez bien ainsi ?

Comment serait la vie si nous n’avions besoin de rien de plus que ce qui est là dans l’instant présent ?

Quoi ajouter de plus si nous acceptons que ce moment est impermanent, que le temps est éphémère et que ce que nous vivons dans chaque instant est déjà parfait tel qu’il est, sans avoir besoin de le partager ou le capturer?

Que faire de plus si nous disons oui à tout ce qui se présente au lieu de toujours le rejeter pour chercher mieux ailleurs ?

Pourquoi ne pas s’arrêter maintenant et être présent à tout ce qui est autour de nous (en incluant bien sûr notre mental et les pensées qui se présentent) pour simplement apprécier cela tel que c’est, comme étant parfaitement assez sans qu’il y ait besoin d’ajouter quoi que ce soit !

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !
seal
Vous voulez apprendre à méditer ?Cliquez ici