Comment trouver le bonheur dans la simplicité ?

Nous aspirons tous au bonheur, quelques soient nos comportements. Comme Matthieu Ricard l’explique dans cette vidéo du TED. Personne ne se lève le matin en ce disant: puis-je souffrir horriblement aujourd’hui et tous les jours à venir.

En poussant les choses encore plus loin, il donne l’exemple dans son livre « Plaidoyer pour le bonheur » d’une personne qui veut mourir en pensant trouver une forme de libération en contraste avec sa souffrance actuelle. C’est encore le bonheur ou une forme de mieux-être qui est recherché.

Pour trouver se bonheur certains vont se lancer dans de grandes études afin d’acquérir un statut, pour d’autres cela sera fonder une famille, pour d’autres encore cela sera pourra passer par la richesse matérielle. A chaque fois, l’idée est d’être heureux une fois accomplit ce que l’on poursuit.

simplicité

Lorsque j’ai écouté Za Rinpoché expliquer la différence entre l’idée du bonheur en occident et en Orient, cela a été une grande révolution pour moi. Voici la vidéo (elle est anglais donc cela peut ne pas vous convenir, je l’ajoute si certains lecteurs sont intéressés ;)):

Za Rinpoche on The Backdoor To Enlightenment from Cody’s Books on FORA.tv

En occident le bonheur est basé sur l’accomplissement, c’est-à-dire que l’on poursuit un but. Cela peut être le but d’avoir une grande carrière, le but de pouvoir acheter une maison, le but de trouver l’amour….. Ce qu’une fois après avoir accomplit de nombreux efforts pour atteindre ce but que l’on pourra enfin être heureux. Nous sommes toujours en quête de quelque chose avec la croyance qu’une fois obtenue ce qui est convoité alors le bonheur apparaitra.

En regardant cela de plus prêt, il est facile de ce rendre compte que ça ne fonctionne pas. La richesse par exemple n’empêchera pas une colère, une angoisse ou une peur. Alors, comme cela ne marche pas, certains se mettent à nouveau en quête de quelque chose de nouveau espérant une nouvelle fois pouvoir ainsi y trouver le bonheur. L’histoire se répète encore et encore.

Le bonheur ne peut pas venir de conditions extérieures car celles-ci sont constamment changeantes. Un exemple très simple, lorsque l’on achète un nouveau bien, celui-ci nous procure alors un plaisir immédiat puis petit à petit cela disparait pour laisser place à autre chose dans notre esprit jusqu’à ce qu’on reparte à nouveau dans la recherche d’un autre achat, d’un autre plaisir immédiat. C’est sans fin.

Pour les bouddhiste, le bonheur ne résulte pas des conditions extérieurs mais bien de notre esprit. Le bonheur se trouve en nous et non à l’extérieur de nous. Cela change totalement avec la conception du bonheur à laquelle on a été habitués. Le bonheur n’est plus un accomplissement (après avoir du réaliser de nombreuses choses) mais une réalisation, c’est-à-dire la réalisation que tout est très simple. Le bonheur se trouve là à chaque instant.

Vous vous trouvez dans une pièce sombre, vous cherchez partout où se trouve la lumière sans vous rendre compte que vous portez des lunettes déformantes faisant que c’est sombre. Au lieu de chercher la lumière partout, il suffit juste de retirer les lunettes pour y voir claire” Histoire de Za Rinpoché pour illustrer ces propos.

bonheur

De façon très bête, en mettant son bonheur entre les mains d’un résultat futur. Nous ne pouvons pas être heureux dans le moment présent. Le fait même d’essayer d’être heureux fait que mécaniquement, on ne peut pas l’être à ce moment précis.

Il n’y a aucune voie vers le bonheur, le bonheur en lui-même est la voie” citation de Za Rinpoché.

Si nous ne sommes pas heureux dans le moment présent, c’est parce que nous nous attachons à l’idée d’un bonheur qui serait conditionné par tel ou tel évènement. Le bonheur authentique est lui inconditionnel, offert à tous les être en même proportion. On y d’ailleurs accès dans les moments de calme lorsque l’esprit est plus calme et lâche prise.

C’est ensuite que notre ego entre en jeu pour nous couper de la simplicité. L’ego veut faire des prouesses, être le meilleur. C’est très important de faire le ménage pour aller à l’essentiel. Comme dans une vieille maison, il faut savoir faire le tri pour ne garder que l’essentiel. C’est là même chose avec notre esprit en essayant de le débarrasser de tous ce qui est inutile. C’est très facile à comprendre sur le plan intellectuel. Pour le vivre, c’est une aventure de tous les jours ;) Notre esprit est très compliqué.

« La simplicité est la chose la plus difficile à réaliser » Maître Deshimaru

Pour illustrer tout cela, voici l’article de Léo Babauta « une vie simple »que je trouve excellent pour le partager avec vous. C’est une belle illustration du bonheur, c’est nous qui nous compliquons la tâche encore et encore au lieu d’aller vers plus de simplicité. La simplicité c’est pour aller à l’essentiel.En courant dans tous les sens c’est la meilleure façon de se perdre en route.

Le bonheur est un état, une façon de vivre les choses en toute simplicité ;).

creativecommonsbigCrédit photos (dans l’ordre d’apparition): Maud Géry  –  abdallahh

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !