Comment vous pouvez faire de la souffrance une alliée ?

Dans notre société, dès qu’une personne ne se sent pas bien, le réflexe c’est malheureusement bien souvent ça :

pills @Amarand Agasi

Ici, j’ai pris l’image de pilules mais l’anesthésiant ne prend pas forcément la forme d’un médicament. Cela peut être de l’alcool, une drogue ou toutes autres substances qui va masquer le ressentie intérieur. J’ai appris grâce au bouddhisme à voir la souffrance sous un tout autre angle de vue.

Au lieu de percevoir la souffrance comme un élément à rejeter, à éviter. La souffrance est perçue au contraire comme un aiguillon pour nous aider à y voir plus clair sur notre vie. C’est un indicateur pour nous faire comprendre que l’on ne va pas dans la bonne direction en continuant ainsi. Au même titre que le fait de ressentir une grande paix intérieur, une plénitude est un indicateur que l’on est dans la bonne direction, que sa vie est en harmonie avec les autres, avec son environnement.

Pour illustrer plus clairement cela, si vous avez mal en marchant à cause d’un caillou dans votre chaussure. La douleur physique que vous ressentirez en marchant est un indicateur qu’il y a quelque chose qui ne va pas. C’est la même chose si vous vous asseyez de travers, vous allez avoir mal à la colonne vertébrale et la douleur sera un indicateur que le positionnement n’est pas bon. En vous repositionnant correctement, la douleur va alors cesser comme ce qui la faisait apparaître n’existe plus.

La souffrance mental est au même titre que le caillou dans la chaussure un indicateur que son comportement, son attitude ou son mode de pensée est inapproprié. Face à cela, en prenant un antidépresseur, un verre d’alcool ou tout autre anesthésiant, cela revient à retirer l’indicateur qui devrait nous alerter tout en ne changeant rien au fond du problème. C’est comme si avec votre voiture, si elle manque d’huile et bien au lieu de tenir compte du problème en le réglant comme c’est le cas avec la souffrance. Vous vous contentez de retirer l’ampoule qui vous indique le problème. Donc bien-sûr, ainsi le problème ne peut pas se régler et la souffrance reviendra encore et encore comme pour la voiture tant que le plein d’huile n’aura pas été fait. Même en changeant l’ampoule de l’indicateur lumineux autant de fois que vous le voudrez, cela ne changera rien. Cela est très bête mais c’est pourtant ce que l’on fait avec les antidépresseurs en en reprenant encore et encore.

Le bonheur @ abdallahh

Tant que les causes amenant la souffrance seront toujours latentes, le problème reviendra inlassablement. Et seul le changement en éradiquant ce qui provoque la souffrance permettra de le faire disparaître. Si votre vie va de travers, ce n’est pas un médicament qui fera l’affaire mais seulement en remettant de l’ordre et en faisant ce qu’il convient pour que votre vie vous convienne ;) Cela demande de faire des changements car sans cela, la même souffrance reviendra inlassablement.

C’est à ce moment-là que la méditation est très importante afin d’y voir clair et d’analyser sa vie pour comprendre ce qui est inapproprié et ainsi y remédier. On ne peut pas obtenir quelque chose et en même temps cultiver son contraire. Il impossible d’être dans la plénitude, le calme intérieur et en même temps avoir une vie agité ou une vie qui ne correspond pas à ces propres aspirations. Cela est très simple à comprendre mais ce n’est pourtant pas ce que nous faisons la plupart du temps. La souffrance nous indique que l’on ne va pas dans la bonne direction et qu’il faut changer de cap.

En prenant une pilule ou un verre d’alcool par exemple, vous ne pouvez pas voir clairement les choses telles qu’elles sont. En apprenant à vous observer avec la méditation, vous pouvez assez facilement vous rendre compte : là je me sens bien, cette situation me correspond. Et également voir quand cela ne va pas. Le changement est un long chemin mais il vaut la peine d’être emprunté Clignement d'œil

L’ego est un grand ennemi qui nous fait rechercher les causes de la souffrance en dehors de nous, dans les conditions extérieures de notre vie. La souffrance vient pourtant de notre esprit, la solution ne peut venir que de notre esprit, la solution est en chacun de nous Clignement d'œil

smile @ the_moment

J’espère que cette maigre contribution vous aura permis d’y voir un peu plus clair en ayant un nouvel angle de vue vous permettant de pouvoir avancer dans votre vie, afin de la rendre la plus heureuse possible Clignement d'œil

creativecommonsbigCrédit photos (dans l’ordre d’apparition): Amarand Agasi  –  abdallahhthe_moment

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !