Trois clés universelles pour créer son propre bonheur :

Au cours de ces dernières années, j’ai beaucoup appris et beaucoup lu. Cela a changé de nombreux aspects de ma vie quotidienne. Vous pouvez tester de nombreuses approches, vous retrouverez toujours ces 3 éléments principaux au coeur de ce que vous apprendrez, cela commence par :

1) Le moment présent est le seul endroit à rechercher :

C’est le seul endroit où vous pouvez être quand vous lâchez prise avec le passé et que vous ne vous inquiétez plus à propos du futur. C’est la porte d’entrée pour la liberté.

Méditer un peu chaque jour est une des meilleures méthodes pour apprendre à vivre pleinement dans le moment présent. J’ai testé de nombreuses méditations mais au final j’utilise le plus souvent la concentration sur ma respiration pour me reconnecter au moment présent. Plus c’est simple, plus c’est facile et plus souvent je vais méditer.

Une façon de pratiquer est aussi en mangeant en expérimentant pleinement chaque bouchée en étant totalement présent pendant que vous mangez. Votre attention est alors tournée sur les textures, les odeurs et le goût de la nourriture. J’essaie d’expérimenter la nourriture comme si c’était la toute première fois que je la goûtais. Quand vous faites cela, vous êtes naturellement dans le moment présent.

Même si vous ne méditez pas de façons assises, en mangeant ainsi en pleine conscience ou en expérimentant pleinement certaines activités quotidiennes, vous vous entraînez à vivre pleinement dans le moment présent. Pour vous y reconnecter plus souvent et plus facilement, cela nous amène à la deuxième clé :

2) La vigilance est essentielle :

Nous ne sommes pas ce que nous pensons, nous ne sommes pas nos pensées. En étant vigilant, vous pouvez voir comme le ferait un observateur extérieur. Vous verrez le mental qui passe d’une pensée à une autre. Et vous pouvez en même temps voir vos réactions émotionnelles attachées à ces pensées.

Par exemple, plutôt que d’être automatiquement aspiré dans mes peurs, dans mes réactions, je m’arrête un instant. Je prends quelques respirations profondes en posant mon attention sur toutes les sensations que je ressens. Cela m’aide à me reconnecter avec le moment présent et à créer un espace entre mes pensées et les actions qui allaient en découler.

Puis, je me rappelle que cela n’est pas la première fois et que comme d’habitude tout va bien se passer si je laisse couler ce que je suis en train de vivre. C’est bien d’avoir un petit discours encourageant en vous disant : « ce n’est pas la fin du monde si tu ne termines pas dans les temps »,  « ce n’est pas dramatique d’être en retard, cela peut arriver à tout le monde de temps en temps. », etc.

Ce simple acte d’être vigilant puis de s’arrêter pour respirer quelques instants apporte une grande différence : Vous réalisez que vous avez le choix dans votre façon de réagir aux événements. En quelques minutes quand j’utilise cela, je retrouve mon calme et je peux reprendre le cours de ce que j’étais en train de faire et réaliser une chose essentielle qui est cette troisième clé :

3) Le bonheur se trouve en nous, pas dans les conditions extérieures :

Tous les grands enseignants spirituels ou les grands philosophes de ce monde partagent ce même message que le bonheur ne peut pas se trouver à l’extérieur de nous. Il n’y a personne, aucun lieu, aucune possession où aucun montant d’argent qui pourrait vous apporter un bonheur profond, durable et authentique (qui n’a rien à voir avec des émotions de joies qui ne dureront pas éternellement après une super nouvelle).

A la place, le bonheur profond et indépendant des circonstances extérieures se trouve en vous. J’en ai eu un aperçu en méditant. En étant assis calmement, cela arrive parfois d’être au-delà des pensées et émotions en étant un complet observateur. Cela est merveilleux de pouvoir expérimenter cet état de conscience qui est toujours disponible en permanence même si l’on a du mal à le voir perdu dans nos pensées (moi le premier).

Je me sens également très bien quand je fais un peu d’exercice, que je dors bien, que je pratique la gratitude et que je passe du temps avec Yoko. Le point commun est de mettre de côté les éléments extérieurs pour identifier les petites choses qui vous permettent de vous sentir bien pour en profiter quand elles se présentent.

« Le bonheur n’est pas quelque chose à reporter au futur, c’est quelque chose à bâtir dans le présent. »

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !