Comment ne plus être l’esclave de ses émotions ?

Est-ce que vous pourriez vous décrire comme une personne émotionnelle ? Est-ce que votre humeur change très facilement selon les circonstances de votre journée ? Si c’est le cas, alors vous êtes très dépendant(e) de vos émotions.

Être une personne émotionnelle, avec un grand coeur, peut révéler de grande qualité. Cela permet d’être mieux connecté avec les autres et plus conscient de soi-même. Mais si nous laissons nos émotions nous dicter notre façon de vivre, cela amène de l’anxiété, de la déprime et a un impact négatif sur notre santé et nos relations.

Quand vous êtes en train de surfer sur une vague émotionnelle, c’est important de ne pas rejeter cette émotion. Ressentir nos émotions est une chose puis c’est notre rapport avec elles qui fera toute la différence. Quand nous devenons plus conscients de nos émotions tout en les acceptant, nous les comprenons mieux. Voici 4 clés pour retrouver votre liberté émotionnelle :

1) Devenez conscient des déclencheurs qui génèrent ses émotions fortes :

Si vous savez que vous avez à faire face à certaines émotions qui reviennent souvent, comme la jalousie, la peur, la colère alors essayez d’être plus conscient des circonstances qui sont à l’origine de cela. Ensuite, la pleine conscience est la liberté qui vous donne le contrôle sur votre façon de répondre.

Rappelez-vous toujours que les émotions sont associées à des pensées. Si vous vivez des émotions fortes, c’est alors une bonne chose d’examiner les pensées qui en sont à l’origine. Puis observez les circonstances extérieures génératrices de ses pensées. Enfin, posez-vous la question si ces pensées sont basées sur la vérité ou sur une simple perception de la vérité de votre part.

2) Prenez la responsabilité de ce que vous vivez :

C’est vrai que le comportement et les actions des autres nous affectent tout le temps, mais nous avons aussi besoin de prendre la responsabilité pour les émotions que nous ressentons en réponse aux paroles et aux actions des autres. Personne ne peut vous faire ressentir quoique se soit, cela reste en partie notre choix.

Très souvent, les réactions émotionnelles que nous ressentons sont fondées sur notre propre perception de la réalité et sur les choses qui comptent vraiment pour nous. Etre en retard peut-être par exemple une circonstance pour déclencher une colère, mais pour une autre personne cela peut-être une chose tout à faire normal auquel il ne fait pas attention. Je vis dans un appartement partagé avec une trentaine de personnes donc j’ai souvent l’occasion d’expérimenter cela. C’est une bonne école entre les idées et projections des uns et des autres qui sont très différentes.

C’est également important de considérer que chacun agit en fonction d’influences qui sont différentes des votres comme les croyances, la culture et les expériences de vie.

3) Prenez du temps à l’écart :

Quand vous êtes fortement connecté avec une réaction émotionnelle négative, c’est important de vous isoler de la personne ou de la situation qui génère cette réaction. N’agissez jamais en suivant l’impulsion d’une émotion négative forte. Attendez de retrouver votre calme et de retrouver votre raison puis vous pourrez alors agir à nouveau.

4) Créez votre mantra :

C’est facile de dire de prendre du temps à l’écart en plein coeur d‘une émotion forte mais difficile à réaliser en pratique. Si je commence à me mettre en colère et que je ne suis pas capable de me mettre à l’écart de cette situation, j’essaie de me connecter avec mon mantra. C’est juste un mot ou une courte phrase qui aide à devenir plus conscient de votre émotion sans que vous soyez sous son contrôle.

Le mot que j’utilise est « douceur » parce que j’associe cela avec un tempérament apaisé. Cela peut être complètement différent pour vous, selon l’émotion à laquelle vous réagissez le plus fortement.

Pour finir, c’est important de vous souvenir que vous n’êtes pas vos émotions, vous avez la capacité de décider si ce sont elles qui vous dirigent ou bien si c’est vous qui les dirigez.

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !