Et si vos difficultés n’étaient qu’un manque d’estime de soi !

Je vis actuellement une période assez agréable et heureuse avec l’enthousiasme de la vie à deux qui se profile.

Comme je me sens bien, tout se déroule pour le mieux. Dans cet état, tout est facile et les choses s’enchainent naturellement. Puis il y a un grain de sable qui arrive. Ce grain de sable est arrivé avec mon défi écriture dans lequel je me suis engagé à écrire 500 mots par jour. Pourtant c’est difficile de trouver l’inspiration certains matins. A ce moment-là, j’ai vu combien je me sens moins bien et le sentiment d’estime de soi diminue dès que je n’ai pas tenu mon engagement. Je sais d’expérience que c’est le moment pour faire une pause, ralentir et comprendre ce qui se passe.

Le défi d’écrire 500 mots chaque matin a bien commencé lundi puis j’ai remarqué que la procrastination pointait son nez quand j’ai commencé à faire d’autres choses que ce qui étaient prévu. C’est fou ce que l’on devient créatif pour s’occuper quand on veut éviter de faire quelque chose !

Je n’arrivais pas à écrire, 500 mots étant trop gros pour mon cerveau qui y mettait de la résistance. J’ai donc creusé ce qui clochait pour en revenir encore à la saine estime de soi.

Est-ce que vous placez la barre trop haute pour inconsciemment augmenter vos chances d’échouer et renforcer l’idée que vous avez raté, que vous êtes nul ? Tout cela en diminuant au passage votre estime personnelle ?

C’est une question clé. Ce que vous faites est secondaire, c’est ce que vous ressentez qui compte.

Je l’ai compris grâce à mon frère Maxence. C’est un très bon exemple comme on a démarré tous les deux en même temps nos sites respectifs. Il est devenu un blogueur important en terme de chiffres d’affaire bien qu’étant beaucoup moins bon que la plupart des autres webmasters en technique et en qualité. Il est le premier à le dire. Et vous pouvez regarder ces anciennes vidéos, vous allez comprendre que la qualité n’était pas au rendez-vous.

Avec mon frère Maxence pendant un voyage en Thailande en Janvier 2013 !
Avec mon frère Maxence pendant un voyage en Thailande en janvier 2013 !

Pourtant, il était fier de son travail, pas de petite voix au fond de sa tête pour lui dire que ce n’est pas assez bien, qu’il pourrait quand même faire mieux. C’est exactement cela qui fait la différence dans son succès car il peut enchainer, progresser en se fichant complètement de son image. Il se sent bien et il a une bonne estime de lui-même. C’est la clé et c’est sur ce point que vous devriez concentrer toute votre attention.

Comment renforcer son estime personnelle et être fier de soi, de ses accomplissements ?

Tout simplement en plaçant la barre moins haute pour être toujours sûr de réussir. Si vous placez la barre très haute, par exemple je vais méditer une heure par jour ou bien je vais écrire 1000 mots par jour. Vous augmentez drastiquement vos chances d’échecs et quand vous échouez, votre estime personnelle en prend un coup.

A l’opposé en plaçant la barre très basse comme mon frère Maxence avec ces vidéos moyennes au niveau de la qualité mais qui furent le tremplin pour  de bien meilleures par la suite. Vous enchainez les réussites, vous vous sentez bien, vous êtes fier de vous et vous progresser à coup sûr !

Méditez par exemple 2 minutes par jour pour cultiver ce ressenti de réussite est bien plus important que la pratique en elle-même. Et 2 minutes par jour, vous les trouverez toujours que vous soyez en voyage, fatigué, pas motivé, etc.

Vous aurez plaisir à pratiquer en réussissant. Si vous n’avez plus beaucoup de joie, que cela devient une obligation, vous allez arrêter et votre estime va en prendre un coup, vous aurez raté une fois encore. A l’inverse si vous tenez vos engagements, vous faites vos 2 minutes, vous vous sentez bien, vous avez réussi et vous posez de bonnes bases pour le reste de votre vie.

C’est exactement ce que j’ai décidé de faire avec l’écriture, en plaçant la barre à 300 mots pour être sûr de réussir jour après jour. Au-delà, je me bloque et la procrastination guette. Et il vaut mieux 300 mots plutôt que zéro. Cela peut d’ailleurs être beaucoup plus comme le plus dur est juste de démarrer. Mais si ce n’est pas plus, c’est très bien ainsi et ce sera une belle réussite. Je me sens bien après l’écriture, fier de moi et le reste de la journée se déroule bien mieux.

Baisser toujours le niveau de façon à créer réussite sur réussite plutôt qu’avoir de grosses attentes pour enchainer échec après échec avec l’estime de soi qui en prend un coup ! C’est vous qui créez les règles donc faites des règles dans lesquelles vous gagnez à tous les coups.

Qu’est-ce qui bloque dans votre vie ? Laissez votre commentaire juste en-dessous pour voir comment découper cette situation de façon à la rendre facile et que vous puissiez enchainer les réussites, vous sentir bien, être fier de vous et construire une saine estime de vous-même.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !