Comment lâcher-prise avec le besoin de contrôler ?

L’une des (nombreuses) choses avec lesquelles que je lutte dans la vie est de vouloir le contrôle sur de la façon dont les choses vont aller. C’est-à-dire le contrôle sur mon emploi du temps, sur la façon dont les choses avancent quand je travaille sur un nouveau projet, etc.

Souvent, cette manière d’être n’apporte aucun bénéfice, bien au contraire.

Pour commencer, je ne pense pas que nous puissions vraiment contrôler la façon dont les choses vont aller. Nous pouvons penser que nous avons la capacité de contrôler, mais combien de fois les choses se déroulent de façons différentes par rapport à ce que vous aviez prévu ? Je sais que ma vie est faite d’une longue série de résultats inattendus, en dépit de mes meilleures intentions pour arriver à certains objectifs. Même les objectifs que j’atteins se révèlent très différents une fois que je les atteins par rapport à ce que j’avais prévu.

De plus, j’ai trouvé que quand je veux contrôler le résultat des choses, je deviens plus anxieux, plus tendue. Je suis moins heureux avec la façon dont les autres font les choses, moins heureux avec moi-même, moins détendue dans l’instant présent. Mes relations souffrent, et je suis moins heureux. Ce n’est pas une bonne option.

Mais alors quelle est la réponse? Eh bien, ce que j’ai trouvé est que je ne peux pas m’empêcher de vouloir contrôler les choses. Je ne peux pas arrêter l’envie de contrôler les résultats à venir en moi. Je ne peux pas contrôler cela.

Je dois donc tout simplement remarquer ce désir de contrôler les choses, et que l’envie se produise. Juste rester là et voir l’envie, la sentir, être avec elle.

Je ne dois pas agir. Je peux simplement m’asseoir et observer.

Cela est plus facile à dire qu’à faire. Mais j’essaie de le pratiquer ainsi :

Je peux voir l’envie de contrôler comme un élément qui passe dans ma conscience et qui ne durera pas. Je n’ai en aucun cas l’obligation de suivre cela. C’est une suggestion de l’enfant en moi, et certainement pas une commande.

Ensuite, je me tourne pleinement dans ce moment pour voir la beauté de ce qui est en face de moi. De cette situation en constante évolution dans laquelle je me trouve. Il y a de la joie dans cette situation, même si elle n’est pas contrôlable.

Je n’ai pas besoin de contrôler les choses pour les apprécier. Je peux juste laisser les choses arriver.

Cela dit, je réalise toujours des actions. Je fais toujours mon travail, je travaille toujours avec d’autres personnes, je marche encore quand je suis en voyage, je cherche toujours des informations sur l’endroit où je suis parce que je suis curieux.

Mais l’action ne doit pas nécessairement contrôler le résultat. Je peux donner l’intention de faire quelque chose de bon, dans la compassion, d’être serviable, sans savoir si les choses vont fonctionner de la façon dont je l’espère. Je mets une intention, j’agis, mais je ne sais pas comment les choses vont aller.

Et c’est OK. Il est tout à fait bien de ne pas savoir.

J’agis, et espère que les choses vont tourner très bien, même si je ne sais pas ce que ce résultat pourrait être.

J’ai confiance.

Cela est le choix : je peux choisir d’essayer de contrôler le résultat, ou je peux avoir confiance en ce moment.

Je choisis la confiance.

« En nous établissant dans l’instant présent, nous pouvons voir toutes les beautés et les merveilles qui nous entourent. Nous pouvons être heureux simplement en étant conscients de ce qui est sous nos yeux. » Thich Nhat Hanh

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !