Le chemin de moindre résistance :

L’idée de vivre avec des buts et objectifs concrets à atteindre est profondément ancrée dans notre culture. On veut perdre du poids, méditer sans pensées, obtenir une promotion, être plus efficace, gagner plus d’argent, etc. Pour atteindre ses buts, nous mettons de gros efforts et nous forçons beaucoup. Puis au bout d’un moment cela casse et on se demande pourquoi est-ce que rien ne fonctionne comme prévu. La solution n’est pas de forcer encore plus la fois suivante mais au contraire de se libérer.

J’ai fait le choix de vivre sans but précis et je me sens bien plus libéré. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cela ne veut pas dire dormir, regarder la télévision toute la journée et ne rien faire. Cela ne veut pas dire non plus que je n’atteins plus rien du tout. Cela veut plutôt dire que je me laisse guider par ce qui me passionne.

C’est ce qui contribue à rendre la vie formidable, imaginez un instant : Vous vous levez le matin et vous faites ce qui vous passionne. Pour moi, il s’agit de blogging mais cela peut être des tonnes de choses différentes. Il n’y a pas de limites lorsque vous êtes libre.

Et à la fin, je suis même plus productif que si j’avais eu des buts précis en tête. La grande différence est que je me laisse guider vers ce qui m’intéresse vraiment. Ce n’est que secondaire si j’arrive ou non à un résultat particulier. Ce qui compte vraiment est de faire des choses que j’apprécie.

Quel est le problème avec les objectifs concrets ?

C’est trop restrictif et c’est pour cela que ça ne fonctionne pas. Nous commençons quelque chose qui a l’air génial puis nous découvrons autre chose de plus intéressant. Nous faisons cette autre chose à la place puis nous culpabilisons pour ce qui n’a pas été fait et qui était prévu. Je me souviens lorsque j’avais des programmes d’entrainement précis en course à pied, cela ne s’adaptait pas à ma forme du moment et petit à petit c’est devenu une corvée. Puis j’ai arrêté. Aujourd’hui, je n’ai pas de plan précis, je vais courir quand je sens que c’est le bon moment. C’est bien plus durable de cette façon car il n’y a plus aucune obligation !

Le problème ne vient pas de vous quand vous échouez dans vos résolutions mais du système. Les objectifs précis sont construits de façon à échouer.

Dès qu’un objectif n’est plus motivant ou amusant, nous nous sentons obligés. Puis tôt ou tard, on procrastine en ressentant de la culpabilité. La solution n’est pas de forcer plus fort la fois suivante mais au contraire de se libérer de ces chaînes.

Comment cela fonctionne en pratique ?

Vous arrêtez de construire des objectifs, que ce soit sur l’année, le mois ou la journée. Vous vous laissez guider par ce qui vous passionne et vous motive vraiment.

Commencez petit. Vous pouvez commencer par vous laisser une plage horaire de quelques heures sans rien qui soit prévu, sans but précis. Juste une heure est très bien également. C’est une nouvelle façon de vivre. Vous ne pouvez plus échouer si vous n’avez plus un esprit obstiné sur un résultat précis. Le chemin est plus important que le but en lui-même.

« Le bonheur n’est pas une destination à atteindre mais une façon de voyager. »

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !