Que faire lorsqu’on a mal aux jambes sur un coussin pour méditer !

Une grande difficulté que rencontrent beaucoup de méditants est qu’ils ont des douleurs aux jambes dès qu’ils essayent de faire la position du demi-lotus voir la position du lotus.

Knee pain

J’ai passé plus de deux ans et demi au Japon. Je peux vous dire que les Asiatiques sont naturellement plus souples que nous pour une raison culturelle très simple. Cette raison, c’est que les Japonais par exemple dès leurs plus jeunes âges s’assoient sur le sol que ce soit à la maison où à l’école. Alors que, dans notre culture nous sommes habitués à être assis sur des chaises. Sur le long terme, cela fait une immense différence de souplesse comme nos articulations n’ont pas été sollicitées et ne sont pas habituées à cette posture. Il est donc tout à fait normal si vous manquez de souplesse au moment de prendre la posture qui devient très vite douloureuse.

Est-ce grave de méditer sans prendre la posture du lotus ou du demi-lotus ?

Si vous torturez votre corps en le contraignant dans une position qui n’est pas naturelle, toute votre attention va aller naturellement vers la douleur. Il sera alors bien difficile de pouvoir vous entraîner dans votre position d’observateur des pensées, des sensations et des émotions qui s’élèvent. Vous pourrez observer la douleur de prêt, votre motivation à persévérer va en prendre un grand coup si vous avez droit à cela à chaque séance ! Je vous recommande donc dans ce cas de méditer sur une chaise le dos bien droit. De cette façon vous pouvez pratiquer pour développer votre observateur intérieur et votre capacité à naturellement lâcher prise quand un point sensible est touché et que cela gigote.

C’est primordial que vous gardiez en tête que méditer signifie avant tout être conscient et être présent bien plus que l’attachement à une posture particulière. Donc si vous pouvez méditer en posture assise alors très bien et si vous ne pouvez pas c’est très bien également. Ne vous attachez pas à une idée et à une image particulière.

Si vous souhaitez développer votre souplesse, vous pouvez par exemple pratiquer chaque jour quelques minutes de yoga. De cette façon vous allez développer votre souplesse tout en douceur et habituer votre corps sans que ce soit atrocement douloureux. C’est vraiment dommage de se priver des qualités de la méditation parce qu’on manque de souplesse.

Pour conclure, vous voyez à nouveau que la clé est toujours de suivre votre corps et votre intuition. Cela fera toute la différence dans votre vie. C’est très bien d’écouter les avis des uns et des autres en sachant que vous seul détenez la clé. Personne n’est à votre place, personne ne peut mieux vous connaître que vous-même.

Vous saurez que vous aurez progressé lorsque vous gigoterez moins intérieurement. La méditation fera une énorme différence dans votre vie au moment où vous serez dans l’oeil du cyclone. C’est-à-dire lorsque quelqu’un ou qu’un événement extérieur aura touché un point sensible en vous, mais que vous saurez rester conscient et stable malgré cet événement. Chacun rencontre des obstacles dans sa vie, toute la différence se fera dans la manière de les vivre. Si vous êtes OK avec alors tout ira pour le mieux et sinon vous allez vous enfoncer comme dans des sables mouvants en ressassant encore et encore.

Et vous comment méditez-vous ? Est-ce que vous méditez assis sur une chaise parce que la posture est trop douloureuse. Et qu’est-ce que la méditation vous apporte au quotidien ? Laissez votre commentaire pour partager votre expérience avec les autres lecteurs du blog. Au plaisir de vous lire et à bientôt.

© Von Schonertagen – Fotolia.com

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !