Méditer est-il utile à tout le monde ?

Après avoir échangé avec quelques personnes, je me suis rendu compte que la méditation n’était pas forcément utile à tout le monde. Cette phrase vous surprend peut-être, je m’en explique maintenant.

Si méditer nous rends service pour mieux vivre au quotidien, alors c’est génial et ne nous en privons pas, mais si c’est pour que cela soit à nouveau une obligation de plus qui est source de stress, alors où en est l’intérêt.

Etre heureux simplement
Etre heureux simplement © NinJA999

Tout est dans l’attitude :

L’attitude avec laquelle on fait les choses me semble la plus importante. Amusez-vous ! Je dis ça pour la méditation, mais je pourrais très bien dire la même chose pour toute autre activité. Je suis à Bangkok depuis plus d’une semaine et c’est une très bonne expérience pour voir une autre façon de vivre. En France et en occident, on vit avec beaucoup de confort matériel, ce qui est très bien pour en profiter si cela nous est offert. Maintenant, cela perd de son sens si c’est pour devenir esclave de ses choses. C’est la même chose avec ce que nous faisons. C’est très bien de faire pleins d’activités, de posséder pleins de choses si cela nous rend service, contribue à notre bonheur, mais si ce n’est pas le cas, quel intérêt ?

Quel intérêt ? C’est une question très importante que beaucoup de monde aurait grand intérêt à se poser. En répondant à cette simple question, cela simplifie la vie pour ne plus faire ce qui est inutile. On a beaucoup d’habitudes, de façon de faire parce que « c’est comme ça » avec l’impression que rien d’autre n’est possible. En lisant des livres, en rencontrant des personnes différentes, en s’ouvrant à de nouvelles activités, on découvre d’immenses possibilités.

Le schéma auquel on est confronté est : « j’ai ce problème et pas la solution qui va avec » et l’on reste bloqué dans une limite. Ma solution est de lâcher prise pour laisser la réponse venir d’elle-même d’autant plus si ce problème est : « Pourquoi je suis stressé ? », « Pourquoi j’ai autant de pensé ? », « Je n’arrive pas à méditer ». La méditation formelle telle qu’elle est enseignée est un bon cadre pour donner des bases, pour s’entrainer.

Pourquoi méditer ?

Ma vision de la méditation est que c’est un excellent outil pour mieux vivre, pour mieux utiliser ses capacités, mais aucunement une fin en soi. On ne médite pas pour méditer. On médite pour y voir plus clairement en soi. J’apprends chaque jour en (re-)découvrant les schémas inconscients qui tournent dans ma tête. C’est très intéressant pour voir dans quoi cela m’emmène, pour me repérer dans quoi je suis en ce moment et ne pas être trop étonné de ce qui arrive. On en arrive vite à la notion de pleine conscience et de lâcher-prise. On regarde, on observe juste comme ça pour voir, pour comprendre sans colorer et juger ce qui se passe. C’est une distinction de taille dans les moments agités « Tiens là, ça tourne en boucle dans ma tête », on se fait un peu attraper puis la pleine conscience revient puis on se refait attraper, etc.

Une chose difficile à réaliser est que tout ce que nous vivons est totalement neutre. Je vais prendre deux exemples volontairement extrêmes pour illustrer. On peut être roi d’un pays ou mendiant, ce qui va créer le bonheur où le malheur sera uniquement le regard posé sur la situation. Voilà de quoi méditer !

J’espère que l’article vous aura été utile. N’hésitez pas à le partager si c’est le cas et ajouter quelque chose dans les commentaires.

Pour méditer au quotidien et éliminez le stress en 1 à 5 minutes par jour, découvrez le programme "Instant Méditation" que je vous recommande en cliquant simplement sur cette image :

11 thoughts on “Méditer est-il utile à tout le monde ?

  1. Bonjour,
    Voilà un bon article, qui met bien l’accent sur le but réel de la méditation.
    Car en effet, chaque chose, chaque évènement, bref tout ce qui existe est une parcelle, une étincelle de l’Absolu et en tant qu’étincelle, n’a pas plus de valeur que l’étincelle d’à côté. Sa valeur dans le monde de la manifestation n’a que la valeur que chacun lui donne même si cette valeur est partagée par le plus grand nombre.

    Vouloir donner à la méditation une valeur démesurée est en soi un sujet de méditation…
    Seule compte l’Essence. Les images que l’on s’en fait ne sont que relativité.
    Bonne journée.

    1. Merci Vincent pour ces explications très claires qui s’appliquent à tout et pas seulement à la méditation. A+

  2. Bonjour et oui le retour :-)

    La question que je me pose souvent c’est pourquoi je veux que les autres méditent? Pourquoi je veux que les autres vivent mieux ?

    la réponse est je veux , j’aimerais , je penses que c’est bon pour l’autre.

    C’est donc un désir de ma part et non une volonté de l’autre.

    et si j’acceptais l’autre tel qu’il est ? voilà ma reflexion :-)

    1. Salut Régis,

      Tu as parfaitement raison, on veut transformer les autres au nom de valeurs ou d’un idéal quelconque. Chacun fait son truc et cela donne notre monde actuel qui est dans le fond ce qu’il est, ni bien ni mal. Chacun y voit ce qu’il veut bien y voir et qui est le reflet de lui-même.
      On a déjà beaucoup à faire avec notre vie et notre bulle du quotidien alors maintenant changer les autres, c’est sans fin ……et pour quel résultat à l’arrivée ?

  3. re bonjour Jonathan

    comme je le disais en réponse à ton tout dernier article (Pourquoi méditer) je médite pour mieux me comprendre moi même , pour « revenir en amitié avec moi même »

    je le fais seul depuis 1 an et demi,
    et aussi dans des groupes depuis un peu plus de 4 ans, et souvent cela m’a apporté du stress, car devant traverser toute la ville pour m’y rendre après mon boulot.
    j’ai du m’organiser autrement et m’obliger à quitter le boulot plus tôt, les jours de méditation collective … et depuis j’arrive à « rentrer » bien plus vite dans la méditation
    (avant j’avais soit des foules de pensées relatives à la journée, soit je m’endormais…
    maintenant j’arrive à rester une heure à suivre ma respiration, sans me laisser emporter par les pensées et quand une pensée arrive, à revenir assez rapidement à ma respiration .

    mais toujours pas à mieux me comprendre moi même…

    Peut être que cela arrivera subitement …? (Ça c’est du Zen Japonnais)

    amitiés,
    Michel

    1. Salut Michel,

      C’est intéressant ce que tu soulignes, cela rejoint ce qu’expliquait Bruno Lallement. Il se demandait si ce qu’il enseigne pourrait marcher sur internet par rapport aux cours en présence physique.
      Et les résultats ont été bien meilleurs que prévu pour les raisons que tu cites. Les gens ne sont pas stressé avec un horaire précis à respecter, avec les embouteillages en pouvant faire les leçons aux heures qu’ils leurs conviennent le mieux par rapport à leur emploi du temps. Ce qui n’empêche pas de faire de courte retraite de temps en temps sans que ce soit obligatoire.
      Bravo tu as bien avancé avec l’entrainement de concentration. Ce que j’entends par « se comprendre », c’est en observant ce qui s’élève dans le mental et faire le rapprochement avec des situations de la vie courante comme ce sont les mêmes choses qui s’élèvent sans y prendre garde. Nous répétons les mêmes comportements qui nous agaçent et comme les obstacles sont nos maîtres. C’est intéressant de voir qui sont ces maîtres !
      J’avoue que ce n’est pas simple car beaucoup de choses remontent à la surface, ma vision de la paix intérieure est que cela se produit quand je suis OK avec ce qui arrive, avec ce qui se passe comme événement. Cela ne veut pas dire se ficher des autres, des injustices. Quand je peux faire un truc, je le fais mais sinon à part la petite voie qui tourne dans ma tête accompagné de rage, le monde ne change pas et en plus j’en souffre donc à quoi bon ???
      Nos maitres les obstacles sont puissants, je suis bien placé pour en parler, ce n’est pas pour rien que le cheminement spirituel est long. Bruno Lallement parle de ses rencontres avec son Maitre Tibétain, c’est un peu comme se désyntoxiquer, on passe par des doutes, des tourments, on a envie de retourner en arrière et puis à la longue ça s’estompe petit à petit. A+

  4. Bonsoir Jonathan,
    Je comprends que la méditation n’est pas une fin en soi.
    Pour moi, ce sont des gammes. Si je peux m’entendre penser
    pendant la méditation, alors je vais pouvoir commencer à m’entendre penser dans la vie courante. Et sentir que je ne suis pas celle qui pense.

    1. Salut Hannah,

      Tu as bien raison, la méditation assise est comme un entrainement pour être bien préparé le jour de la « compétition ». Ce sera les moments d’agitation, les moments d’évènements très mal vécu.
      Pour revenir à ton article sur la procrastination qui rentre dans ce cadre. En faite ce n’est pas un problème si on n’en fait pas un problème. Nos amis les chats et autres félins ne sont pas réglés avec un réveil et un agenda. Quand ils sont fatigués, ils dorment. Quand ils veulent se balader, ils se baladent. Quand ils ont faim, ils se mettent à la chasse à la souris sinon, c’est relax pour être fin prêt le bon moment !

  5. Salut Jonathan,
    Tu as raison de dire que l’attitude est importante ! il faut se satisfaire du nécessaire et profiter de la vie en générale !

    Maintenant la méditation est-elle utile à tout le monde ? chacun a abordé la méditation à la base pour résoudre quelque chose ! je crois que si tout le monde pouvait être un peu plus conscient de ses pensées et de ses émotions, cela leur ferait un très grand bien, et pour eux et pour les autres !

    Les disputes et les guerres ont commencé par une pensée qui a été nourrie à l’extrême !! ce qui est assez encourageant, c’est de voir à quel point la méditation est accessible et connu par de plus en plus de monde !!!

    1. Salut Edouard,

      Tu as raison, on a de la chance que la méditation soit accessible au plus grand nombres pour ceux que cela intéresse.
      Tout est plus simple ensuite quand on comprend comment on fonctionne et comment les pensées se forment. Le brouillard dans notre tête se dissipe.
      Maintenant pour ceux que « Méditer » n’aide pas, il y a surement d’autres approches qui peuvent mieux convenir. Vive la diversité !

  6. Bonjour,

    Je partage entièrement votre point de vu et votre réponse à la question : « pourquoi méditer ? »

    Je rajouterai également que la méditation est présente tous les jours mais nous en avons pas conscience.

    Le premier objectif est de savoir que l’on médite et c’est comme ça que l’on prend du plaisir à méditer.

Comments are closed.