Méditer sans attentes, pas si facile.

Pour cet article, je reprends une vidéo du Docteur Christophe André qui m’a été recommandé par une lectrice que je remercie au passage. Dans cette vidéo, il aborde de nombreuses choses très intéressantes donc n’hésitez pas à la regarder si vous avez le temps et que cela vous intéresse. Vous pourrez mieux connaître la méditation de pleine conscience telle qu’elle est enseigné dans le centre du Docteur André. Il nous propose même une petite pratique de méditation en pleine conscience (c’est au alentour de la 40ème minute de la vidéo). Ici, je vais revenir et approfondir un point que j’ai trouvé très intéressant dans la vidéo.

Conference-Dr-Christophe-André
Cliquez sur l’image si vous souhaitez voir la vidéo.

Comme l’explique le Docteur Christophe André, lorsque l’on médite on nous enseigne de faire cela sans attente juste pour voir, juste pour observer ce qui se passe. Il faut bien avouer que dans notre culture où notre vie tourne autour du fait d’obtenir quelque chose en échange de tel ou tel effort. La méditation ne peut que difficilement y échapper. Même en se disant, je le fais comme ça sans attente. Sur le fond, on a envie de se sentir mieux, d’être plus détendu, plus relaxé sinon à quoi bon démarrer la séance et aller au bout.

Cela m’a ramené à un enseignement de Bruno Lallement. Les objectifs, les buts ne sont sur le fond pas un problème. C’est l’attachement au désir de réalisation de cet objectif qui nous rend en quelque sorte esclave et qui paradoxalement à de bonnes chances de nous en éloigner. En s’obstinant à vouloir quelque chose, c’est la meilleure façon de passer à côté puisqu’on ne cherche pas à voir comment cela fonctionne. On ne regarde pas les facteurs qui tous réunis permettent à ce phénomène d’exister. C’est la meilleure façon de passer à côté de son but à cause de l’attention qui n’est focalisée que sur le résultat et non sur le processus qui permet d’arriver à ce résultat. Si l’objectif est simplement un cap, un aiguillon, cela peut rendre service. On se trompe, on fait des erreurs, mais ce n’est pas grave. On sait maintenant qu’en allant dans cette direction, cela ne fonctionne pas et qu’il convient donc de faire autrement.

Ce que propose le Docteur André, c’est d’intégrer peu à peu cette notion d’absence d’objectif en intégrant cela petit à petit avec le temps. Une autre alternative est de repenser nos objectifs en termes de cycle sur le long terme et non de résultat immédiat. Je dois avouer que lorsque j’ai débuté, j’étais moi aussi avec des attentes, moins maintenant comme je sais que je ne me rends pas service ainsi.

Voici une petite histoire racontée par Christophe André tiré du zen qui illustre très bien cela :

« – Maître, combien de temps est-ce qu’il va me falloir pour vraiment bien méditer, pour être au point ?

Le maître observe un temps de silence et au bout de quelques minutes lui dit :

– 5 ans.

L’élève est alors un peu surpris, il trouve que c’est long, mais en même temps il est un peu gêné pour le dire au Maître puis il explique finalement :

– Et si je médite beaucoup, si je mets beaucoup d’efforts dans ma pratique. Combien de temps dans ce cas ?

Le maître à nouveau observe un temps de silence puis lui répond :

– 10 ans »

Voici maintenant une citation de Saint François de Sales : « Une demi-heure de méditation est essentielle chaque jour sauf quand on a une vie très occupée. Dans ce cas, il faut une heure. « 

Le message de cette courte histoire et de cette citation est qu’on ne peut pas forcer les choses à aller plus vite. Chaque chose prend son temps pour mûrir. On ne peut pas faire pousser une fleur plus vite en lui tirant dessus. Dans ce cadre, le plus difficile n’est pas la technique, la façon de procéder puisque la méditation de pleine conscience est très simple à pratiquer. La difficulté est avant tout l’engagement et la régularité. Comme pour un sportif qui voudrait être plus musclé, le plus difficile pour obtenir ce résultat serait d’aller régulièrement s’exercer.

Et vous, arrivez-vous à méditer chaque jour ? Est-ce que les attentes vous rendent la tâche plus difficile ?

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !