Vidéo : Découvrez le programme d’une retraite vipassana de 10 jours.

Dans cette vidéo, je vous décris le programme d’une retraite vipassana. Vous découvrirez une journée type de 4h du matin (heure du gong pour se lever) jusqu’à 21h et la dernière pratique tous ensemble dans le hall de méditation.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous souhaitez d’autres précisions que je n’aurais pas abordées. Au plaisir de pouvoir vous être utile avec le programme d’une retraite vipassana. 

Transcription texte de la vidéo :

Bonjour. Aujourd’hui dans cette nouvelle vidéo je voudrais vous donner plus de précisions sur le programme de ma retraite Vipassana puisque certains d’entre vous ont souhaité en savoir un petit peu plus sur comment se déroule une journée type.

Déjà il faut s’avoir qu’avant le 1er jour il y a un code de discipline auquel on doit se plier, qu’on doit accepter pour pouvoir participer. C’est un code assez simple. C’est avec des préceptes comme « ne pas mentir », « ne pas voler »… Il y en a 5 pour les nouveaux étudiants, 8 pour les anciens. Dès le 1er jour tout est guidé. On nous dit quel exercice pratique on doit faire, comme ça dès la fois suivante ou au cours de la méditation on sait exactement ce qu’on doit faire. On nous dit bien que même si on a déjà pratiqué d’autres types de méditation, pendant ces 10 jours-là on fait une parenthèse et on va suivre exactement les instructions qui sont données pendant la retraite.

Une fois qu’on a ces instructions, comment se déroule une journée type ?

–          On se lève à 4h du matin. Il y a un gong qui sonne, qui fait le tour et comme ça on entend clairement que c’est le moment de se lever. De toute façon il y a un petit peu de bruit autour, on s’en rend compte. Et on a 30 minutes pour se lever, pour se préparer en douceur.

–          Ensuite de 4h30 à 6h30 il y a une séance de 2 heures de méditation que vous pouvez faire dans la salle, dans le grand hall que vous avez pu voir dans les photos de l’autre article, ou alors vous pouvez faire ça dans votre chambre. Ça peut être plus utile à certaines personnes pour pouvoir s’allonger de temps en temps si elles ont mal aux jambes, ou alors si vous préférez être assis parce qu’il y a une petite chaise qui est disponible dans notre chambre ou dans notre place dans le dortoir. Vous avez cette possibilité-là.

–          Ensuite, une fois qu’on est arrivé à 6h30, que les 2 heures ont été effectuées, on prend le petit déjeuner tous ensemble dans le réfectoire, toujours dans le silence (j’ai oublié de le préciser mais tout ça se passe dans le silence). Ça fait partie du code de discipline, mais en même temps c’est vachement utile parce que le dernier jour où on a le droit à nouveau de parler on peut voir la différence, on se dissipe beaucoup parce qu’on se fait des amis, on a partagé quelque chose de fort ensemble, c’est génial, et en même temps notre esprit part vite dans tous les sens et ça complique l’exercice de méditation, ce qui est demandé de pratiquer. A 6h30 on prend le petit déjeuner ensemble jusqu’à 8h. Chacun peut aller se reposer, faire un petit tour, prendre sa douche… Chacun fait comme il veut.

–          De 8 à 9h, il y a une méditation où on se réunit tous dans le grand hall de méditation où on fait tous la pratique en même temps. Ça c’est pendant 1 heure obligatoire. On se réunit tous, on suit à nouveau les instructions qui sont données par l’enseignant au niveau de l’exercice.

–          Ensuite de 9 à 11h, selon les instructions, soit on peut retourner dans notre chambre, soit on continue dans la salle. Parfois il y a l’enseignant qui discute un petit peu avec nous, nous pose quelques questions pour voir si on a bien assimilé l’exercice, si on a bien compris comment se passent les choses.

–          A partir de 11h on prend le repas à nouveau tous ensemble au réfectoire parce qu’à partir de midi on s’engage tous à ne plus manger jusqu’au lendemain. Ça fait partie de la retraite, des conditions de la retraite. Je trouve que c’est une très bonne chose parce que je peux vous dire que j’avais fait un jeûne en 2012 au Japon de 5 jours, je peux vous dire que quand on ingurgite pas de nourriture ça aide beaucoup à calmer l’esprit, et en même temps on est moins agité, on a un peu plus d’énergie, on dort mieux. Je le sais pour l’avoir vécu, donc c’est une très bonne chose. Donc on s’engage à partir de midi à ne plus manger. Il y a un petit goûter, je vous en parlerais tout à l’heure, mais c’est vraiment très très léger à 5h. De 11h à midi c’est le repas.

–          De midi à 13h il y a la possibilité de poser vos questions à l’enseignant concernant la technique. C’est juste pour la technique. On s’inscrit sur un petit panneau, on met son nom comme ça on a une entrevue qui est prévue avec l’enseignant pour qu’il puisse nous orienter vis-à-vis de la technique. Sinon, si vous n’avez pas de questions, vous pouvez aller vous promener. Il y a un petit parc, il y a des bois, c’est sympa, ce n’est pas hyper grand mais c’est bien pour se dégourdir les jambes, pour prendre l’air… quand il ne pleut pas c’est parfait. Il y a le petit parc à côté où on peut se balader.

–          De 13h à 14h ou de 13h à 14h30, ça dépend des jours, il y a une nouvelle méditation qui se fait soit dans la salle, soit dans notre chambre, dans notre dortoir, c’est au choix. Il y a des personnes qui préfèrent être dans la salle et d’autres qui préfèrent être dans leur chambre pour pouvoir s’assoir, n’avoir personne avec eux. C’est au choix, vous pouvez faire comme vous voulez. Et à nouveau en suivant les instructions qui ont été données le matin parce que Vipassana c’est très progressif. C’est une méditation où on avance petit à petit, tout au long des 10 jours.

–          Ensuite, de 14h30 à 15h30 il y a 1 heure de méditation obligatoire dans la salle où on se retrouve tous, à nouveau avec les instructions de l’enseignant qui changent petit à petit au fil des jours, au fil de ce qu’on a appris.

–          Ensuite, de 15h30 à 17h il y a la possibilité de méditer soit dans sa chambre, soit dans la salle, mais à nouveau c’est selon les instructions de l’enseignant parce que parfois il  nous demande de rester pour nous poser quelques petites questions, savoir un petit peu comment ça se passe, mais ça dépend des jours.

–          De 17h à 18h il y a un petit goûter, un petit repas. Repas est un trop grand mot. On peut manger 2 fruits pour les nouveaux étudiants. Les anciens ont juste droit à une citronnade ou du thé. Ça rejoint ce que je vous avais dit avant, on n’ingurgite pas de nourriture après-midi. Ça fait partie de la retraite. On peut aller aussi un petit peu se promener. Si certains veulent prendre leur douche à ce moment-là ils le peuvent. De 17 à 18h on a le goûter, on est libres (en respectant les règles, en ne discutant pas bien sûr).

–          De 18 à 19h on se réunit à nouveau tous dans la salle pour une méditation obligatoire à nouveau. On écoute les instructions de l’enseignant qui peuvent avoir un petit peu évoluées ou non.

–          Et ensuite, à partir de 19h il y a un discours de S.N. Goenka qui a créé ces retraites en Inde il y a peut-être 30 ans (mais je ne veux pas dire de bêtises. Il y a assez longtemps.). Il a commencé ça en Inde. Et il y a un discours qui fait 1 heure, 1h15. Il fait le bilan de la journée, ce qu’on a vécu. Il nous donne des indications pour nous aider à y voir plus clair sur donner du sens à ce qu’on fait, donner du sens à cet exercice sinon à quoi bon. Ça nous aide à avancer, évoluer.

–          Une fois que le discours est terminé, vers 20h30, jusqu’à 21h, on fait à nouveau une petite méditation tous ensemble dans la salle.

–          A partir de 21h on rentre dans notre chambre et jusqu’au lendemain à 4h.

J’ai oublié de le préciser, mais il y a souvent une petite pause de 5 à 10 minutes entre 2 méditations d’affilées. Par exemple l’après-midi il n’y a pas 4 heures d’affilées de 13h à 17h, mais il y a des petites pauses de 5 à 10 minutes pour aller marcher un petit peu, aller aux toilettes… Vous voyez que ce n’est pas une prison.

Voilà pour le programme, pour que ça vous mette un petit peu plus dans le bain, dans l’ambiance. Le plus important je crois, est qu’il faut se sentir prêt, il faut avoir envie de le faire, et ensuite tout roule, tout fonctionne. Ce n’est pas évident, mais en même temps à force de dire que ce n’est pas évident, les gens se mettent des barrières, se disent que ce n’est pas pour elles. Il y avait des personnes au cours de la retraite, je pense à une personne en particulier, qui n’avait jamais fait de méditation, qui était venue là un petit peu comme ça pour voir, et qui finalement a très bien fait les exercices parce qu’il n’y avait personne pour lui dire que c’était difficile, que c’était compliqué. Elle a simplement suivi même si ce n’était pas de la tarte (il me l’a confié). Il a très bien fait les exercices parce que justement personne ne lui avait dit avant que c’était difficile, que c’était compliqué, qu’il allait avoir hyper mal aux jambes. Il n’y avait personne pour lui mettre des idées, des repères dans la tête. Ça c’est très très bien passé pour lui. Dans tous les cas, pour tout le monde ça permet d’avancer, ça permet de grandir. Chacun y trouve quelque chose de différent, qui lui correspond, mais l’essentiel c’est que tout le monde y trouve son compte, tout le monde repart grandi. Ça chamboule pas mal.

Je vous en parlais dans le podcast de l’autre article que vous pouvez retrouver, ça chamboule pas mal parce qu’on change de contexte. Je ne suis pas entré volontairement dans les exercices qui nous sont donnés parce que je pense que ce n’est pas une bonne idée. Sortis du contexte, vous allez en faire des petits bouts, un petit bout par ci, un petit bout par là. Ce n’est pas une bonne idée de vous donner ça sorti du contexte parce que vous allez faire des morceaux. Nous on avait l’accompagnement de l’enseignant, on pouvait lui poser des questions si on ne savait pas, alors que vous tout seul, peut-être que vous allez partir dans une mauvaise direction, si vous n’avez personne vous n’allez pas avoir de discours le soir pour vous orienter comme c’était le cas dans la retraite. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Dans mon club je vais vous faire un programme de méditation le mois prochain mais ce sera beaucoup plus light et vous pourrez me demander, ce seront des choses que je maitrise, moins intenses, plus accessible avec notre quotidien où il y a beaucoup d’obligations, beaucoup de choses à faire, qu’on a peu de temps. Sorti comme ça du contexte c’est un petit peu dangereux de vous donner ça parce qu’il y a des personnes qui m’écrivent et qui me disent qu’elles ont trop de pensées, qu’il se passe ceci ou cela et c’est dommage parce qu’elles se perdent, elles font un peu les choses dans une mauvaise direction. Ce n’est pas du tout ça le but.

J’ai été ravi de faire cette vidéo, de vous préciser tout ça parce qu’il y a des gens sur Facebook ou j’ai reçu des messages disant que c’était dommage de ne pas en savoir plus sur le programme. Je voulais faire cette vidéo pour compléter le podcast précédent. Merci pour vos retours. A nouveau, c’est comme ça qu’on apprend dans la vie. Ça ne m’était pas venu à l’idée de mettre le programme. Vous me l’avez dit, je le fais. On apprend comme ça petit à petit. C’est ça l’essentiel. On a un chemin, on avance et tout roule comme ça. Au plaisir de vous retrouver pour d’autres vidéos ou d’autres podcasts, d’autres articles, je ne sais pas encore. Ce sera selon comment les choses vont se présenter. Passez une bonne journée. Profitez de tout ce qui vous est offert. C’est bien ça le plus important. Au plaisir.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !