Que faire quand vous échouez ?

J’échoue dans de nombreux domaines et quand cela arrive, je vis un sentiment très désagréable comme c’est le cas pour n’importe qui d’autre dans la même situation.

Je suis déçu par moi-même, je me sens coupable, j’essaie de ne plus y penser et je préférerais que personne d’autre ne soit au courant. Échouer dans n’importe quoi est vraiment pénible. Puis, je me reprends et j’essaie à nouveau.

J’ai échoué à méditer régulièrement jour après jour, mais j’ai continué à essayer encore et encore. Je suis maintenant très régulier pour pratiquer chaque matin avec mon rituel, mais j’ai échoué et essayé à nouveau pendant quelques années.

J’ai fait plusieurs essais pour manger sainement et lentement et j’ai échoué de nombreuses fois. À chaque fois, c’était très désagréable. Et à nouveau, j’ai recommencé et j’y suis quasiment parvenu maintenant.

J’échoue pour le moment à m’améliorer en course à pied, je me blesse très facilement. Mais je n’abandonne pas non plus là-dessus.

J’échoue à rester dans le moment présent en étant toujours très facilement distrait par mes pensées, de nombreuses fois par jour. Mais je continue à essayer et j’y arrive de plus en plus souvent.

Quand j’essaie encore et encore, de temps en temps, je réussis.

Alors, quel est le secret ?

En réalité, il n’y en a aucun. Vous devez simplement continuer à essayer.

Voici ce que j’ai trouvé qui fonctionne assez bien :

  1. J’ai appris à avoir un état d’esprit plus flexible, plus ouvert. Quand vous essayez strictement de suivre un plan ou d’atteindre un but, si les choses ne se passent pas comme prévu, vous vous sentez comme un raté et tout peut vite dérailler. Alors que si vous avez un état d’esprit plus flexible et que vous pensez : « Je ne suis pas capable de suivre ce plan, ce cours, ce régime, etc., mais c’est OK, car les choses changent », alors ce n’est plus un désastre quand vous ne suivez plus exactement le plan. Il n’y a aucun plan, aucune obligation que vous devez éternellement suivre.
  2. J’ai réalisé que chaque nouvelle tentative me permet d’apprendre. Quand vous échouez, c’est en fait une très bonne nouvelle. Avant d’échouer, vous pensiez que quelque chose fonctionnerait (basé sur votre prédiction), puis la réalité est venue vous apporter l’information que cela ne fonctionne pas ainsi. Cela signifie que vous savez maintenant quelque chose que vous ignoriez jusqu’à présent. C’est excellent pour vous, car maintenant vous pouvez ajuster les choses. Vous pouvez faire différemment, essayer une autre méthode et continuez à apprendre.
  3. Je demande de l’aide. Quand je suis bloqué avec quelque chose, je sais que je peux soit abandonner ou alors trouver un meilleur moyen d’y arriver. Mais ce n’est pas toujours facile de trouver une nouvelle façon de faire, une nouvelle solution alors je demande à des amis, des personnes qui pourraient m’apporter la solution. Ils peuvent me donner des conseils simples et évidents qui m’avaient pourtant échappé jusque-là.
  4. Je fais une pause. Si c’est vraiment trop compliqué, mon corps et mon mental ont simplement besoin d’un moment de repos. Donc, je vais prendre un ou deux jours de repos où plus si cela est nécessaire. Il n’y a pas de moment parfait pour chaque situation donc j’ai appris à suivre mon intuition. Pour certaines choses, j’ai pris un ou deux mois de recul sans rien essayer d’apprendre de plus.
  5. Je me rappelle pourquoi c’est important. C’est facile d’abandonner parce que c’est toujours la voie la plus facile. Mais abandonner signifie que vous perdez quelque chose d’important comme aider quelqu’un. Donc si ma motivation pour faire quelque chose n’est pas juste égocentrée (plaisir, vanité), alors je vais retrouver de l’énergie pour aller de l’avant. Ceci seulement est souvent suffisant pour me permettre de continuer surtout si cela va permettre d’aider une autre personne.

Je réalise que je suis très loin d’être parfait et que les douleurs que je ressens quand j’échoue ne sont pas différentes de celles des autres.  Nous sommes tous pareils, et nous partageons en commun l’échec de ne pas pouvoir vivre en permanence avec la meilleure  facette de nous-mêmes. Nous partageons également la capacité de pouvoir recommencer à nouveau.

Alors, recommencez à nouveau.

« Je crois qu’on ne peut mieux vivre qu’en cherchant à devenir meilleur ni plus agréablement qu’en ayant la pleine conscience de son amélioration » Socrate

Vous pouvez apprendre à mieux vivre avec vous-même, cliquez ici pour aller plus loin.

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !