Quelques petites leçons de la mort et du caractère précieux de la vie.

Cet article est écrit dans le cadre de l’évènement inter-blogueurs  » Apprendre à bien vivre  » organisé par Philippe du blog “ Apprendre sur soi et avancer ” dans lequel chacun va apporter sa vision pour vivre l’idée de la mort plus sereinement.

Apprendre sur soi et avancer

Quand Philippe m’a contacté pour participer à son évènement, j’ai un peu hésité puis je me suis dit que cela pourrait être une bonne idée d’échanger sur le thème de notre rapport à la mort. Comme l’explique Philippe sur son blog, la vision de la mort est plutôt négative et lugubre dans notre société alors que dans d’autres traditions cela est bien différent en célébrant cet évènement pour le défunt qui va vers une nouvelle vie. Une nouvelle fois, cela montre combien tout est relatif et que tout est une question de croyance et de point de vue dans notre esprit.

Je ne sais pas si la réincarnation existe ou n’existe pas. En tout cas le fait de croire en cela évite bien des peines pour tout le monde. Ce qui était vécu comme une perte devient une continuité dans le cycle de la vie.

La vie et la mort sont intrinsèquement liées dans le balai incessant du changement. C’est la même chose dans la nature avec les animaux, avec les arbres qui grandissent, vieillissent puis disparaissent jusqu’à ce que d’autres poussent à nouveau et ainsi de suite. C’est le cycle du changement, rien n’est figé et c’est bien là la source de beaucoup de nos problèmes !

Tout cela ne vous avance pas beaucoup plus dans votre vie au quotidien. En acceptant la mort, le fait que tôt ou tard, nous ne serons plus là. Cela donne un caractère précieux à la vie. Ce qui ne veut pas dire courir encore plus dans tous les sens pour faire le plus de choses possibles. Enfin vous pouvez essayer pour voir si cela vous tente ! C’est la voie choisie par beaucoup de monde donc cela ne sera pas très compliqué.

Ma vision est au contraire d’affiner ses priorités vers ce qui a le plus d’importance comme par exemple prendre le temps de discuter avec un ami en vrai au lieu de facebook. Lire un livre qui nous intéresse au lieu de regarder une émission de télé. Enfin chacun a ses priorités, ce sont des choses bêtes mais qu’on perd parfois dans le flot de milliers d’urgences et de choses à faire. La technologie nous rend bien des services à condition de ne pas franchir certaines limites et garder en tête que cela a été créé pour nous faciliter la vie et non l’inverse.

Il y a des exemples de personnes qui à la suite d’une maladie ou proche de la mort changent de vie et totalement de cap. Ce qui semblait impossible pour eux pour abandonner certains engagements et trouver du temps pour méditer, voir des personnes qui compte, faire des choses qui ont du sens ou peu importe ce qui leur convient !

Et bien ils y arrivent comme il n’y a plus moyen de faire marche arrière. Je ne sais pas si vous connaissez Christian Dubois. C’est un bel exemple comme après avoir survécu au cancer, il se consacre maintenant au développement personnel envers les autres et remercie l’existence pour être vivant.

La vie ne durera pas donc c’est dommage de ne pas apporter un peu de gratitude envers tout ce qui nous est offert plutôt qu’être insatisfait. Il y a aura toujours meilleurs et toujours moins bon que chacun d’entre nous quelle que soit la catégorie donc autant se détendre avec cela.

Reconnaître le caractère temporaire de la vie m’a amené à ralentir mon rythme et éviter les contraintes inutiles. Je suis un grand fan de Léo Babauta et j’essaye d’appliquer son mode de vie au quotidien. Cela se traduit par un état d’esprit différent focalisé sur les possibilités au lieu des limites, sur ce qui n’est pas possible.

Je peux mourir dès aujourd’hui, je suis content de ma vie et de ce que je fais. J’ai appris à moins courir après des illusions, après des choses qui une fois obtenues n’apportent qu’une satisfaction temporaire. La vie est un long marathon dont on ne connait pas la ligne d’arrivée donc à quoi bon partir trop vite !

« Lorsqu’on donne une heure à un condamné à mort, cette heure à la valeur d’une vie entière. »

Citation du physicien et écrivain Allemand GEORG CHRISTOPH LICHTENBERG.

Vous pouvez laisser un commentaire en dessous de cet article pour ajouter quelque chose.

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !