Comment aller à la racine du stress pour s’en libérer ?

Il n’y a pas une personne parmi nous qui travaille et qui ne doit pas vivre avec le stress. Comment pouvons-nous y faire face ?

La plupart des guides ou des livres sur le stress vous donneront quelques mesures à prendre comme : faire de l’exercice, bien dormir, bien manger, méditer et faire un peu de yoga. Ce sont toutes d’excellentes recommandations et vous devriez les suivre.

Cependant, je suis plus intéressé pour aller à la racine du stress, dénicher la cause, et travailler là-dessus directement plutôt que de traiter les symptômes. Une fois que vous traitez la cause du stress, vous êtes alors vraiment tranquille.

Voyons pour commencer les choses qui sont en général à l’origine du stress :

  • Des délais serrés
  • Des collègues ou un patron difficile
  • De l’incertitude à propos de l’avenir de votre travail
  • De l’incertitude concernant la réussite ou non du projet sur lequel vous travaillez
  • La concurrence, les conflits avec les autres
  • Ne pas avoir assez de temps pour la famille ou pour sa vie personnelle
  • Être submergé par trop de choses à faire

Il y a beaucoup plus de possibilités mais celles-ci représentent les principales sources de stress. Dans tous ces exemples, la cause est toujours la même :

Nous sommes attachés à la façon dont nous voulons que les choses soient. Nous avons un idéal sur la façon dont chacune de ces situations devraient être, et c’est notre attachement à cet idéal qui est à l’origine du stress.

Prenons l’incertitude à propos de l’avenir de votre travail comme exemple. Nous préférons bien sûr avoir un emploi stable dans lequel nous n’aurions rien à craindre. Puis dès que la réalité ne correspond pas à notre idéal (un emploi stable), cela devient une cause un stress. Nous n’aimons pas la situation actuelle, et c’est ce refus d’accepter les choses comme elles sont qui causent autant de stress.

Les raisons changent mais ce schéma se reproduit tous les jours. Nos idéaux sur la réalité ne sont pas satisfaits, et nous stressons. Cela devient un problème de santé. Alors, quelle est la façon de faire face à cela?

Faire face à la cause du stress :

Tout d’abord, vous devez remarquer et voir le stress. Apprenez à voir votre frustration. Apprenez à comprendre que lorsque vous vous souciez de quelque chose, c’est comme un panneau indicateur qui vous informe de ce qui se passe. Le stress devient une chose positive, car il est là pour vous informer que quelque chose se passe. C’est comme un système d’alarme pour attirer votre attention.

Ensuite, vous devez voir en pleine conscience votre attachement à un idéal. Cela signifie prendre conscience que les événements ne vont pas comme je le souhaiterais et cela me cause du stress.

Par exemple, si vous êtes submergé par trop de travail, votre idéal est sans doute d’en avoir moins, d’être dans une situation confortable, plus sûre, plus stable et que vous puissiez facilement contrôler.

Malheureusement, le confort, le contrôle et la sécurité ne sont pas ce que la vie nous offre. C’est plutôt l’opposé – quelque chose de chaotique, d’imprévisible et d’instable. Et nous pouvons être dépassés par cela, ou nous pouvons apprendre à vivre avec. Nous pouvons haïr tout cela, ou nous pouvons l’aimer. C’est un choix.

Nous pouvons desserrer notre attachement à nos attentes ou à nos idéaux. Nous pouvons nous rappeler : « Cet idéal, cette idée que je porte en moi ne m’aide pas. J’ouvre à la place mon cœur à beaucoup plus de possibilités. »

Quand vous faites cela, cela signifie que vous pouvez être ouvert à un collègue qui n’est pas parfait et qui est aux prises avec ses problèmes. Nous pouvons être ouverts à l’idée d’aimer avoir trop de travail et d’avoir à établir des priorités pour se concentrer uniquement sur les choses importantes ancrées dans le moment présent. Nous pouvons être ouverts à la possibilité que nous allons faire des erreurs, voire perdre son emploi, parce que nous trouverons alors quelque chose de nouveau et la vie est très bien ainsi.

Beaucoup de gens ne vont pas aimer cette solution, car cela signifie qu’ils ne vivent pas les idéaux qu’ils souhaitent. La plupart d’entre nous voulons contrôler notre vie selon nos souhaits. Et c’est très bien si cela fonctionne pour vous.

Ce que je suggère ici est d’être ouvert aux nombreuses autres possibilités, ouvrir votre cœur à ce que la vie offre au lieu de ce que vous voulez, être ouvert et curieux dans tout ce que vous faites plutôt que de juger, et apprendre à aimer tout cela tel que c’est. Si vous souhaitez aller plus loin et être accompagné personnellement, vous pouvez rejoindre mon programme de méditation en cliquant sur l’image juste en dessous. À très vite.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !