Comment traverser les moments difficiles ?

J’ai reçu hier un message d’une lectrice qui traverse un moment difficile avec son mari et qui me demandait quelques conseils pour traverser cela avec plus de sérénité.

Les moments difficiles peuvent nous apprendre beaucoup. C’est très facile d’être heureux et motivé quand tout se passe bien. Mais comment gérer la situation quand les choses ne se passent pas comme prévu et que de mauvaises nouvelles arrivent ?

Il y a 4 choses que j’ai appris qui m’ont aidé à traverser les moments difficiles :

1) Le bonheur ne se trouve pas à l’extérieur de nous.

  • Tout le plaisir, le bien-être venant des autres ou bien des circonstances n’est que temporaire et ne durera pas. Lorsque l’on recherche le bonheur à l’extérieur de soi, cela nous laisse dans un état permanent de manque et de recherche de plaisir dans les circonstances. En réalisant que le bonheur vient avant tout de nous-même, alors nous pouvons à chaque instant y accéder.
  • Quelle est la source de ce bonheur intérieur ? Je le trouve en faisant certaines choses qui me rendent heureux : avoir de la gratitude pour ce que je suis, sur ce que je dois apprendre sur moi-même et sur le monde. Ces choses pourraient être liées avec l’extérieur mais en réalité elles sont disponibles peu importe où je suis. Lors d’un moment difficile, si vous pouvez trouver le bonheur en vous, alors peu importe ce qui se passe à l’extérieur, vous n’êtes plus affecté comme auparavant. Que vous perdiez votre emploi, que vous tombiez malade, que vous passiez par un divorce, vous pouvez toujours trouver ce bonheur indépendant des circonstances. Il est là si vous choisissez de l’utiliser.

2) Vivez pleinement chacune de vos expériences

  • Trop souvent, nous voulons juste une partie des expériences offertes par la vie : les bonnes choses, les choses confortables et les expériences agréables. Et pourtant, la réalité est différente. La vie nous donne beaucoup plus à expérimenter : la colère, la frustration, la solitude, le chagrin etc. Ces expériences font partie inévitablement de notre condition humaine. Nous pouvons nous révolter contre cela, ce qui ne va faire qu’ajouter davantage de ces expériences.
  • Nous pouvons également accepter tout ce qui se présente dans notre vie en étant compatissant avec nous-mêmes quand les choses sont difficiles. Peu importe ce qui se passe, nous nous donnons de l’amour et de la gratitude. Cela signifie accepter ce qui est, et de nous accepter comme nous sommes. C’est aussi la fin des illusions d’une vie parfaite.

Cela n’est pas facile, je l’admets. En même temps, c’est ce type d’ouverture qui conduit à un bonheur bien plus profond.

3) Cultivez votre gratitude

  • Nos vies sont remplies de choses miraculeuses. Nous n’y faisons plus attention en prenant cela pour acquis, et en nous plaignant pour toutes sortes de choses. Je le fais moi-même, tout le temps. Mais quand je me surprends à faire cela, et je me rappelle aussi d’être reconnaissant. La vie est soudainement plus douce. Est-ce que votre travail est ennuyeux ? Vous pourriez être reconnaissants que vous avez un emploi, un toit sur votre tête, de la nourriture chaque jour. Vous pourriez être reconnaissants si vous avez des amis ou quelqu’un qui partage votre quotidien. Vous êtes en vie et c’est un tel cadeau incroyable.
  • Vous pourriez être reconnaissants pour votre santé, si vous l’avez. Ou si vous n’avez pas une santé parfaite mais que vous avez vos 2 jambes pour marcher alors vous pouvez être reconnaissant pour cela. Si vous n’avez pas de jambes, peut-être que vous avez des yeux pour profiter de la vue d’un coucher de soleil.  Et si vous n’avez pas la vue, peut-être que vous pouvez écouter de la musique, etc.

Lorsque les temps sont durs, vous pourriez ne pas voir tout cela. Mais sachez que si vous cherchez, vous trouverez toujours quelque chose pour ressentir de la gratitude.

4. Ayez de la compassion pour vous-même

  • La souffrance fait partie de notre expérience en tant qu’être humain. Chaque fois que nous ressentons de la douleur et de la peur, nous pouvons le reconnaître. Nous pouvons en même temps souhaiter la fin de cette souffrance. Soyez bon avec vous-même.
  • Et puis, après nous avoir eu de la compassion envers soi, nous pouvons nous tourner vers la personne à côté de nous. Nous pouvons reconnaître que les autres souffrent aussi et veulent juste être heureux. Puis lorsque quelqu’un se déchaîne dans la colère, nous pouvons reconnaître que cette personne souffre comme nous. C’est le moment pour lui souhaiter d’être heureuse et de ne plus vivre dans ces souffrances.

En agissant ainsi, nous pouvons nous ouvrir aux autres. Et tout au long de ce chemin, nous devenons meilleurs.

« Parfois, dans les moments difficiles, tout semble s’écrouler. C’est dans ces moments-là qu’il faut chercher au fond de soi la force de résister. Parce que tous, sans exception, sommes capables de nous relever, et de nous battre contre ces moments qui font tant douter… »

Cliquez sur le bouton « j’aime » ci dessous et partagez cet article si vous l’avez apprécié.

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !