Est-ce qu’une vie sans inconfort est-elle possible ?



Première chose, avant que vous ne commenciez à lire cet article, sachez que rien n’est immuable et que tout peut se transformer et changer. J’espère que vous mesurez la portée de ceci, cela signifie que peu importe ce que vous vivez en ce moment, cela peut changer et être remplacé par autre chose, c’est vraiment fabuleux ! Voici quelques questions qui sont revenus assez souvent auxquelles je réponds maintenant :

Que fais-tu toi pour être heureux ?

Et bien, rien d’extraordinaire si ce n’est d’utiliser chaque expérience comme une bénédiction pour apprendre. Parfois, je n’y arrive pas et c’est là que ne je ne suis plus vraiment heureux. Et c’est à nouveau une bénédiction pour apprendre de cette situation. C’est dans ma vie alors autant en faire quelque chose puisque de toute façon c’est là. Je ne suis pas parfait, mais j’avance sur mon chemin de vie, c’est cela qui compte le plus et ma plus grande source de bonheur !

Comment générer un automatisme car lorsqu’il y a une crise, un énervement, de la fatigue … c’est à ce moment-là qu’il est indispensable pour lâcher prise, se regarder en pleine conscience ?

C’est par l’entraînement, la répétition encore et encore. Il n’y a aucune recette miracle ou alors je ne la connais pas. C’est comme pour un muscle que l’on entraîne. Au départ, il est faible puis il se renforce avec le temps et la régularité. Donc par la répétition, cela deviendra de plus en plus facile pour lâcher-prise tout en restant imparfait, c’est tout à fait normal.

La méditation seule a-t-elle changé votre vie ?

La méditation n’est pas une baguette magique mais un outil formidable pour voir, pour prendre conscience de ses peurs, de sa façon de fonctionner. Il faut savoir et comprendre que notre subconscient fonctionne de façon à nous protéger en nous ramenant encore et encore dans les mêmes schémas, dans la même façon de fonctionner. Donc cela demande un peu d’énergie et de courage pour changer le disque qui tourne dans notre tête.

Pour changer ma vie, il m’a fallu faire des choses que je redoutais et j’aurais préféré éviter. C’est une compétence importante comme cela ne va jamais s’arrêter car à mesure que l’on évolue et que l’on apprend de nouvelles choses, de nouvelles peurs voient le jour. Donc soit l’on reste bloqué à un niveau et on n’avance plus durant toute sa vie (c’est là que ce n’est pas très marrant) soit on y fait face et on grandit. C’est inconfortable mais ensuite on se sent tellement mieux en ayant plus confiance en soi et une meilleure estime de soi.

Aujourd’hui par exemple, j’ai beaucoup de plaisir à vivre à Tokyo, mais cela n’a pas toujours été le cas. La première fois que je suis venu au Japon, en 2010, je me demandais bien comment j’allais faire car je ne parlais pas un mot de Japonais, je ne pouvais pas lire les kanjis (caractère Japonais) et pourtant je suis venu quand même bien que c’était très inconfortable. Si j’étais resté bloqué à ce point pendant 5 ans, je serais resté au même endroit avec les mêmes personnes sans que rien ne change.

Comment savoir si nous faisons bonne route ou fausse route dans nos relations amoureuses, est-ce qu’une question de choix, de décision ?

C’est simple, vous vous sentez bien à 2 lorsque vous êtes sur la bonne route. La relation est source d’épanouissement et de croissance.

Lorsque c’est compliqué sans que vous le sachiez, vous arrivez avec votre lot de croyances, d’attentes, d’espoirs ou de craintes.
Pour certains, la relation est une emballement d’émotions positives, suivi d’une déconfiture. Etre heureux à deux ne fait pas partie des options possibles. Pour d’autres encore, le couple est le lieu même où il est impossible de cultiver plaisir, enthousiasme et énergie vivante.

Vivre à deux est une belle aventure pour apprendre et évoluer.

« La question n’est pas de savoir combien de temps nous serons là, mais ce que nous ferons de ce temps. »

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !