Comment vivre en pleine conscience pendant un mal-être ?

J’ai reçu une question intéressante d’un lecteur :

« Je voudrais appliquer la pleine conscience pour m’aider à vivre la nervosité et les tensions quand je rencontre de nouvelles personnes. Est-ce qu’il existe un moyen de combattre toutes ces voix négatives dans ma tête pour à la place en avoir de nouvelles plus encourageantes.« 

Comme beaucoup de personnes, cette personne pense que le problème est les pensées négatives, mais j’aimerais prendre les choses sous un angle différent. Je dirais plutôt qu’il s’agit de la réaction à ses pensées qui est la cause principale de l’inconfort, de la nervosité et du stress. Ce qui est très différent des pensées en elles-mêmes. C’est une différence très subtile et parfois difficile à intégrer donc voyons un exemple plus précis :

Une pensée s’élève dans le mental et à ce stade au tout début, nous ne pouvons pas dire si cela est bon ou mauvais. Une pensée est simplement une pensée. Sans lui donner un sens particulier, une coloration particulière, cela reste une simple pensée. Puis naturellement, sans même nous en rendre compte nous allons faire des associations de ce que nous pensons être bon et de ce que nous pensons être mauvais.

Donc sans entraînement particulier, nous allons automatiquement coller des étiquettes selon nos habitudes de pensée. Ce que nous avons déjà pu associer par le passé se répète instantanément de façon inconsciente. Cela peut être le cas dans une spirale de tristesse, d’anxiété, de frustration ou pour n’importe quel type d’émotion.

La bonne nouvelle est que cela est complètement normal. Il y a des tendances chez chaque personne. C’est cela qui fait que nous sommes justement des êtres humains. Cela peut être tentant de penser que notre vie serait bien mieux en étant libre de toutes pensées négatives et de tout ressentie désagréable. Mais en réalité, cela à plutôt à voir avec notre degré de conscience et à notre capacité à cultiver de l’empathie dans ces situations en sachant que les autres vivent également la même chose. Rien que cela peut nous aider à nous sentir moins isolé.

Au final, le point-clé est qu’est-ce que nous pouvons faire pour être plus conscient de nos réactions habituelles de nos schémas de pensées et de nos émotions qui se répètent encore et encore. Le coeur de la solution est d’apprendre à devenir témoin à la fois sans ignorer ce qui se passe et sans non plus y faire résistance. Tout cela en restant vigilant sans s’impliquer dans le processus en générant de nouvelles boucles de pensées.

Comment la méditation va vous rendre bien des services ?

C’est vraiment là où la méditation et la pleine conscience entrent en jeu. La pleine conscience, c’est surtout comment maintenir cette stabilité intérieure dans la vie quotidienne, sans se laisser dépasser par son mental et ses pensées. Quant à la méditation, il s’agit de prendre une petite période de temps chaque jour pour s’entraîner à devenir plus habitué et plus confiant avec ce nouveau réflexe d’être simplement dans le moment présent quoi qu’il arrive.

Bien que ce soit possible d’essayer de penser de façon plus positive, j’ai toujours quelques doutes avec cette approche. C’est presque comme une forme de déni. Si nous ne nous sentons pas bien dans notre peau, est-ce que nous sommes vraiment honnêtes avec nous-mêmes en nous répétant des phrases positives comme « je suis heureux, tout va bien, la vie est belle, etc. ». A la place, nous pouvons démarrer une approche un peu plus courageuse en commençant par regarder ces pensées qui s’élèvent dans une nouvelle perspective. C’est-à-dire en reconnaissant que ce ne sont que des pensées que nous pouvons apprendre à laisser passer plutôt que de nous laisser entraîner dans de mauvaises histoires.

C’est important de reconnaître que nos schémas de pensées peuvent être très ancrés et qu’il n’est pas réaliste d’espérer les changer du jour au lendemain. Cela ne veut pas dire que vous n’allez pas non plus vivre quelques changements immédiats même si la méditation reste un chemin sans destination finale. Vous pouvez donc vous préparer comme vous le feriez pour n’importe quelle autre compétence que vous souhaitez apprendre, c’est-à-dire en pratiquant, avec de la patience et du temps. En même temps, sachez que la récompense en vaut grandement la peine et dépasse largement les désagréments lorsque nous sommes perdus dans des pensées dont nous voudrions nous débarrasser.

« La méditation nous offre le potentiel de créer un esprit calme, clair, satisfait peu importe où nous sommes et ce que nous pouvons faire. »

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !