Comment se libérer de l’addiction de trop penser ?

Penser est évidemment un élément important de notre vie. Nous avons la puissante capacité de penser au passé et au futur, de faire des récits sur nos vies qui nous aident à gérer de nouvelles situations et à considérer les conséquences de nos actions. Nous ne passons pas simplement notre vie à rechercher tout ce qui nous procure du plaisir, peu importe les conséquences parce que nous pouvons penser et réfléchir pour prendre de bonnes décisions.

Penser cependant, quand c’est trop ne nous aide plus vraiment. Penser peut nous faire rechercher trop de certitude, même quand beaucoup de choses sont hors de notre contrôle. Le monde est imprévisible et nos émotions sont indisciplinées. Le danger est de devenir accro à la pensée, en passant dans des cas extrêmes de nombreuses nuits blanches à ronger mentalement des problèmes que nous ne pouvons tout simplement pas résoudre.

Le mot «conscient» signifie que nous utilisons nos capacités cognitives, notre rationalité et notre intelligence pour être présents et faire des choix conscients. Mais notre mental n’est pas un ordinateur, il peut être plein d’hypothèses, d’attentes et d’angoisses qui peuvent ou non correspondre à la réalité.

Notre cerveau a aussi différentes parties : nous avons des parties rationnelles, logiques et des parties primitives et émotionnelles de notre cerveau qui peuvent réagir de manière opposée à une même situation. Alors, comment pouvons-nous développer une relation saine avec notre propre mental ? Comment pouvons-nous rompre avec notre dépendance à la pensée ?

Ne croyez pas tout ce que vous pensez et soyez humble :

Nos différents cerveaux sont pleins de biais inconscients, d’insécurités et de réactions basées sur la peur, dont certaines sont provoquées dans le système nerveux qui n’a pas de temps pour la logique rationnelle. Quand une situation dans le présent déclenche une situation similaire déjà vécu dans le passé, le cerveau fabrique des conclusions similaires avant de recueillir des informations sur ce qui se passe réellement maintenant. Nous pouvons être beaucoup trop rapides pour combler les lacunes de ce que nous ne savons pas, comme d’ailleurs en faisant des hypothèses sur ce que quelqu’un d’autre peut penser ou ce qui va se passer dans le futur.

Parler à quelqu’un de ce qui se passe :

Quand nous avons besoin de résoudre un gros problème, nous avons souvent l’envie d’aller seul dans la forêt et de réfléchir aux choses sans distractions. Bien qu’il puisse y avoir de la valeur, l’introspection seule a aussi une limite. En l’absence de toute nouvelle information, l’esprit devient un disque rayé, sautant au même endroit encore et encore. Nous sommes des animaux sociaux avec la capacité d’apprendre les uns des autres. Nos amis et notre entourage peuvent être mieux en mesure de voir ce qui qui nous échappe et ce que nous pouvons faire. Avoir une nouvelle perspective permet de voir les choses sous un nouvel angle.

Prenez un peu de repos et de recul :

Notre rumination mentale nous maintient parfois éveillés le soir parce que nous voulons résoudre un problème avant de nous laisser aller dormir. Le sommeil cependant, peut réellement être un endroit utile pour la cognition. C’est un peu comme un cycle de rinçage mental : nous perdons des pensées et des souvenirs superflus et ce qui nous tient le plus à cœur peut venir à la surface. Nos rêves, où les limites de la réalité et de la logique se lèvent, pour aider une nouvelle perspective à venir se relever à vous. De nombreux esprits brillants ont découvert des solutions innovantes pendant qu’ils rêvaient.

Retournez dans votre corps :

Le corps et l’esprit ne sont pas aussi séparés qu’ils peuvent le paraître. Nos cerveaux et nos systèmes nerveux communiquent constamment, et simplement en ayant mangé ou fait de l’exercice, cela peut changer énormément notre humeur. La peur et l’anxiété dans le système nerveux peuvent en fait paralyser notre capacité à penser clairement. Faire une promenade peut réinitialiser le système nerveux et ramener notre cerveau rationnel pour prendre des décisions bien différentes de notre cerveau émotionnel.

La pensée est certainement importante, mais elle fonctionne mieux dans la paix et le calme intérieur. Il y a une vraie sagesse à l’intérieur de nous qu’il est dommage d’obstruer à cause d’un trop-plein de pensées et d’émotions qui pourraient nous submerger.

Pour méditer au quotidien et éliminez le stress en 1 à 5 minutes par jour, découvrez le programme "Instant Méditation" que je vous recommande en cliquant simplement sur cette image :