Pourquoi il est si important de développer de l’amour et de la compassion……envers soi-même ?

« Lorsque vous dégagez un amour inconditionnel envers vous-même, il ne peut rien vous arriver et vous êtes déjà au paradis. La porte à tous les miracles est ouverte. »

Citation d’un joyeux inconnu.

amour incoditionne @ Lel4nd
L’importance de cultiver un amour inconditionnel envers soi-même © Lel4nd

Vous l’avez peut-être remarqué, j’ai récemment organisé un festival inter blogueur sur le thème « Comment faire pour accepter les autres tels qu’ils sont« . Cela m’a permis de récolter quelques pépites et en même temps de prendre encore plus conscience que les autres ne sont qu’un reflet de nous-mêmes, de ce que nous sommes, des illusions qui vivent en nous. Les autres sont très précieux afin de nous aider à mieux nous connaître et pouvoir relever nos défauts.

Tout part de notre monde virtuel, de notre perception de la réalité. Nous sommes à l’origine de ce que nous voyons et de ce que nous ressentons. J’avais publié il y a quelques mois un article pour expliquer l’importance de l’amour et de la compassion envers tous les êtres. On peut bien sûr le comprendre assez facilement sur le plan intellectuel. Pourtant, ce n’est pas ce que l’on constate au quotidien. On peut voir combien il est difficile de souhaiter du bonheur à celui qui nous agace.

Il ne fait pourtant que ressortir ce qui est déjà présent en nous. Ce n’est pas péjoratif ou mal, c’est un constat. De là apparaît l’importance d’être bon pour soi, de s’accepter inconditionnellement comme on est. Ce qui fait que l’on juge les autres, c’est parce que nous nous jugeons nous-mêmes. En se libérant du fardeau de l’ego et de son lot d’illusions, on se libère et on libère en même temps les autres de ce fardeau. Ils peuvent être eux-mêmes. En libérant les autres, on se libère soi-même. Tout le monde est gagnant dans cet échange.

Ici, ce qui j’entends avec le mot « illusion » correspond à tout ce qui va nous séparer de l’instant présent. Cela correspond à l’image, à la personnalité que l’on est persuadé d’avoir. Elle n’existe intrinsèquement pas, mais nous la faisons vivre par la force de nos croyances en celles-ci.

Je vous assure que c’est profondément libérateur de se délester de ce fardeau pour être dans le moment présent. Tout est déjà là et il n’y a rien de plus à aller chercher. L’amour inconditionnel envers soi met un terme à la guerre intérieure. C’est la fin du tyran à l’intérieur de nous-mêmes qui se félicite quand les choses fonctionnent comme il le souhaite et nous punit lorsque la réalité ne correspond pas à ses souhaits.

Le message que je souhaite faire passer dans cet article est : « Soyez bon avec vous-même ! ». Je me suis moi-même longtemps torturé en étant toujours insatisfait avec ma vie, avec ce qui m’était offert alors que cela était pourtant si inutile. Dans le flot du quotidien, nous ne voyons plus tellement notre mode de fonctionnement habituel qui repose sur la dualité satisfaction/insatisfaction.

Votre physique ne vous plait pas, ce n’est pas grave, vous êtes déjà parfait tel que vous êtes. Si vous arrivez à vivre les choses ainsi, vous serez directement au paradis et il en sera fini de la torture intérieure.

Vous n’arrivez pas à méditer comme vous le souhaiteriez, ce n’est pas grave, chaque instant écoulé dans le moment présent est déjà une très belle réussite.

Vos relations ne vous conviennent pas, ce n’est pas grave, c’est déjà formidable d’avoir vécu ce que vous avez. Tout est déjà parfait.

C’est si dommage se faire souffrir soi-même inutilement. Ici, vous n’avez pas à faire quoi se soit pour aider autrui. Simplement, soyez bon pour vous-même. Il n’y a rien de bien ou de mal, cela n’existe pas donc vous n’avez pas besoin de vous compliquer la vie. C’est tellement plus agréable d’être doux pour soi.

Je vous souhaite d’y goûter un peu afin que vous y preniez goût. Excellente journée à vous !

Pour méditer au quotidien et éliminez le stress en 1 à 5 minutes par jour, découvrez le programme "Instant Méditation" que je vous recommande en cliquant simplement sur cette image :

20 thoughts on “Pourquoi il est si important de développer de l’amour et de la compassion……envers soi-même ?

  1. Bonjour,j’ai lu avec attention ce que vous avez dit et c’est la pure vérité cependant c’est une lutte incessante avec moi meme .
    J’ai 36 ans et depuis quelques mois ,je me sens triste anxieuse stressé enfin tout ca vous voyez ce que je veux dire et je me documente énormément pour trouver une paix et une sérénité intérieure et chaque jour et un nouveau jour . Continuez ce que vous faites car vous apporter du réconfort a des personnes comme moi alors un grand MERCI

    1. Bonjour Jonathan, et merci pour cet article très intéressant comme tous d’ailleurs.
      Je suis en quête de cette compassion, de cette bonté envers moi-même car je m’aperçois que bien souvent, mes craintes, mes peurs et mon mal être sont apparentés au manque de confiance mais surtout au manque d’acceptation de ce que je suis et du coup au manque de bonté envers moi puisque je ne m’accepte pas comme je suis. Je trouve plus facile de souhaiter du bonheur aux autres… comme si moi je me le refusais encore ou si je ne le méritais pas. Je suis triste de ce constat mais au moins ça me permet d’avancer et de changer les choses doucement. Donc encore une fois merci.
      Muriel

      1. Bonjour Muriel,

        Je suis content de contribuer à votre croissance intérieure. C’est important de ne pas s’oublier comme ici on parle d’un amour inconditionnel, pas d’un amour égotiste reposant sur certaines conditions afin d’être digne de cet amour. Vous êtes déjà parfaite, le monde l’est également. Je me répète un peu avec les commentaires précédent, c’est une façon de fonctionner toute nouvelle donc c’est normal que le changement se fasse tout en douceur.
        Quand vous goûtez ne serait-ce que quelques instants à ce calme, en réalisant que tout est déjà parfait, il n’y a plus à se torturer pour essayer de changer quoi que se soit. La vie est bien plus légère et plus facile. Cela donne un petit aperçu sur lequel s’appuyer afin de le cultiver tranquillement à son rythme pour y prendre de plus en plus goût.

        Bonne journée à vous !

    2. Bonjour Sara,

      Je comprends ce que vous vivez. Vous avez raison de vous documenter pour avancer, je le fais également. En cheminant, vous allez découvrir que tout cela n’est au final pas si important, c’est la dimension du coeur qui est primordial. Je ne sais pas ce qui vous rend anxieuse, sachez qu’il existe toujours d’autres points de vue, d’autres solutions à cette limite. Vous ne voyez pas encore les solutions même si elles existent forcément pour guérir ce qui est à l’origine de ce stress.

      En ouvrant votre coeur pour vous accepter comme vous êtes, accepter la situation telle qu’elle est, vous avez là une bonne partie de la solution. Ce que je dis est assez inhabituel, nous n’avons pas l’habitude de prendre les choses de cette façon. Je vous recommande de lire la chronique du livre « le cinquième accord », cet ouvrage m’a beaucoup aidé à éclairer les choses.

      Chaque chose prend son temps, la patience est également une vertu importante. Cela ne sert à rien de vouloir brusquer quoi que ce soit. Je vous remercie également pour le commentaire qui fait exister ce blog. Au plaisir !

  2. Bonjour Jonathan , merci beaucoup tu ensoleilles toujours ma vie et chaque fois que je te lis cela est un baume pour mon cœur . Je te souhaite le meilleur pour toi et ta famille ainsi que tes amis(es)… Mille merci

    1. Bonjour, je vous remercie pour cette ouverture du coeur et je vous souhaite également le meilleur pour vous et votre entourage ;)

  3. Merci Jonathan,
    tes articles nous ouvrent toujours les portes VERS L’INTERIEUR…vers nous-mêmes. Bonne semaine.
    Rosana

    1. Merci, Rosana, à force de chercher je découvre que toutes les clés se trouvent en nous. Cela facilite les choses d’une certaine façon sans être évident comme cela est inhabituel par rapport à la façon dont avons toujours fonctionné. Bonne semaine également à toi.

  4. Bonjour, toujours satisfaite de tes messages, j’ai beaucoup appris ma relation envers les autres à mon travail. J’en garderai un bon souvenir d’un petit groupe de 15 à 20 personnes, j’ai tiré la leçon, de toujours regardé le bon côté de la personne. Si elle me dérange, je m’en écarte parce que je sais comment je pourrais réagir. Moi aussi j’ai mon côté sombre et clair.

    1. Bonjour Marianna,

      En effet, il y a des personnes avec qui la relation est difficile et qui mettent au grand jour nos limites. Maintenant, n’oublions pas de regarder également tous nos progrès pour en faire la base solide sur laquelle s’appuyer pour avancer. Je trouve qu’on ne se félicite pas assez donc bravo pour tout ce qui a déjà été accompli ;)

  5. Bonjour cher méditant pour le bonheur;-)

    Merci pour cet article, il est si important de prendre conscience que l’autre est notre reflet, j’ai eu une prise de conscience à ce sujet.

    Est ce que nous injurions ou critiquons devant un miroir?

    Non, je ne crois pas, il arrive que nous trouvions quelque chose à redire à propos de notre reflet; nous nous trouvons trop comme ceci ou pas assez comme cela, mais nous savons que l’image renvoyée par le miroir est la nôtre, donc nous restons doux et aimable…

    Essayer cet exercice facile:
    Allez devant un miroir et souriez-vous, comment vous sentez-vous en regardant votre reflet? Maintenant, prenez un air énervé, montrer le point,restez comme cela devant la glace quelques secondes, voyez comme votre reflet peut vous faire peur…

    C’est toujours votre reflet rien de plus, rien de moins… Il montre juste ce que vous êtes… Maintenant, imaginez un miroir géant entre vous et les autres personnes dans la rue et soyez curieux de voir quelle partie de vous ils reflètent;-)

    Joyeux dimanche

    1. Salut Bastien,

      Merci pour cet exercice, c’est une très bonne idée pour se voir selon son état d’esprit. Et cela change beaucoup de choses au final !

      Joyeuse semaine à toi ;)

  6. j’ai apprécié de lire votre article c’est bien vrai mais pas toujours facile surtout au début de la démarche je commence le cycle 2 de la méthode de bruno lallement merci à vous également

    1. Bonjour Martine,

      Vous avez raison, ce n’est pas facile, car c’est un mode de fonctionnement nouveau pour nous. On est habitué à tout juger, nous-mêmes inclus donc fonctionner d’une façon nouvelle demande un peu de temps pour s’en imprégner.
      Amusez-vous en prenant les choses avec plus de légèreté et vous verrez que petit à petit, c’est de plus en plus facile. Merci pour votre commentaire. À très bientôt et agréable méditation avec la méthode de Bruno.

  7. bonsoir Jonathan, merci pour cet article.
    « Ce qui fait que l’on juge les autres, c’est parce que nous nous jugeons nous-mêmes ». J’ai du mal à supporter l’agressivité et le caractère coléreux de mon ami. On m’a dit qu’il fallait que je regarde les colères que j’avais contre moi, et qu’une fois que mes colères contre moi seront apaisées alors les colères de mon ami ne me toucheront plus.
    es-tu d’accord ?

    1. Bonjour Corinne,

      Je suis partiellement d’accord avec cela. Lorsqu’on reçoit une boule de négativité, cela réveille celle qui est latente en nous. Sans prendre l’autre très au sérieux et en le laissant faire son cinéma sans lui donner plus d’importance, il ne peut plus vous arriver grand chose.
      J’ignore le contexte de la situation, essayez d’imaginer que l’autre vous fait marcher, que c’est comme un film. Vous verrez la différence. J’espère que cela vous aidera mieux à vivre ses situations. Bonne soirée.

  8. Bonjour Jonathan, je découvre votre blog avec plaisir.
    Ce que vous décrivez est tout à fait approprié, sans possibilité d’être bienveillant envers soi-même, il est impossible de l’être avec les autres.
    Il est très important aussi de comprendre comment fonctionne son propre esprit, car la gentillesse est souvent la cible de manipulateurs.
    Pour tous ceux qui ont été blessés alors qu’ils faisaient preuve de bonté, il est très difficile de ne pas se replier sur eux-même et d’éviter les actes de générosité. Alors qu’en fait leur souffrance ne vient pas de leur attitude altruiste mais de ceux qui en ont profité.
    Pour cette raison, la compassion réclame aussi une vraie détermination, un vrai courage avec l’engagement de ne jamais se laisser décourager.
    C’est un travail sur soi, passionnant mais réclamant de la patience, en avançant petit à petit et en transformant son esprit, de petite victoire en petite victoire.
    Pourtant, la bonté est une vraie qualité qui a permis les plus belles réalisations des humains.

    On parle beaucoup de méditation mais rarement des pratiques qui devraient l’entourer pour développer ces qualités.
    J’ai justement écrit un article sur mon propre blog, Conscience et Méditation,où je parle des pratiques « autour de la méditation ».
    Cela va dans le même sens que votre démarche.

    Bravo pour vos articles.
    Amitiés.

  9. Donc si on développe de l’amour et de la compassion envers soi-même on développe en même temps des qualités comme la patience, la bienveillance et la compassion envers les autres ?

    1. Pour moi cela fait aucun doute. Le monde extérieur est comme un miroir qui fait resortir notre monde intérieur. Soit patient avec les autres, tu le seras pour toi. En étant plein d’idées sur toi, cela va resortir avec les mêmes idées sur les autres. Observe, cela va te sembler comme une évidence.

Comments are closed.