Comment croire en soi ?

Il fut un temps où le manque de confiance en moi et en mes possibilités était l’habitude majeure de ma vie.

Je n’arrivais pas à persévérer dans un même domaine ni même à démarrer ma propre affaire parce que je ne m’en pensais pas capable. Je ne tenais pas mes engagements, ni même mes nouvelles habitudes parce que j’étais persuadé que je n’avais pas la discipline pour cela. C’était difficile de rencontrer de nouvelles personnes, de me faire de nouveaux amis, car j’étais incapable de sortir de ma petite zone de confort pour évoluer.

Tout cela pour une seule et même raison : parce que je ne m’en croyais pas capable. 

Même si aujourd’hui, je ne peux pas prétendre être à 100% libre de doutes et d’échecs, je peux honnêtement dire que je crois en moi comme jamais auparavant. Cela ne veut pas dire que je pense que je ne peux pas échouer où que je n’abandonne jamais quoi que ce soit. Cela arrivera encore, mais la grosse différence est que cela n’est pas bien grave.

Le truc que j’ai compris est que ce n’est pas du tout grave d’essayer puis d’échouer. C’est OK de se lancer sans être parfait, de dire bonjour à un inconnu sans qu’il m’apprécie, de créer quelque chose puis d’avoir des gens qui vont juger en bien et en mal.

Ne pas être parfait, faire des erreurs, être critiqué par les autres qui ne sont pas d’accord où ne pas être accepté, tout cela n’est pas négatif, c’est au contraire positif.

Comment l’échec est positif ?

C’est la seule véritable façon d’apprendre. Par exemple, vous pouvez lire un livre de mathématique, mais tant que vous n’aurez pas essayé et échoué, vous ne pourrez jamais voir vos erreurs et découvrir ce qu’il vous reste à apprendre pour progresser. La meilleure façon d’apprendre quoi que ce soit est de l’étudier un peu, de l’essayer, de se tromper, et d’apprendre ainsi petit à petit pour progresser.

Nous avons besoin de feedback pour pouvoir apprendre et progresser. C’est l’unique façon d’avancer.

Pourquoi être rejeté parce qu’on est différent est positif ?

Cela signifie que vous grandissez au-delà de ce qui est accepté par la société. Les personnes qui ont fait l’histoire et transformé l’humanité n’étaient socialement pas acceptées. Que ce soit Jésus, Gandhi, Martin Luther King, etc. Tous ont été rejetés par la société de leur époque.

Au final, ce que vous redoutiez le plus est très désirable. Nous avons besoin d’apprendre et d’expérimenter tout en laissant la peur de ce que peuvent en penser les autres s’en aller.

Quand on s’améliore, ce qui demande juste de la répétition et de nouvelles croyances, on peut dépasser ce qui nous bloquait jusqu’à présent.

Donc voici ce que vous pouvez pratiquer dès à présent :

– Lancez-vous, même si vous ne savez pas si cela va marcher et si les autres vont vous accepter ou non avec vos nouvelles idées.

– Prenez l’habitude de ne plus écouter votre dialogue intérieur négatif qui vous empêche d’avancer avec ses scénarios catastrophes.

– Apprenez à vous faire confiance petit à petit.

– Entrainez-vous à vous lancer dans des situations inconnues.

– Apprenez en répétant encore et encore. Et surtout rappelez-vous que ce n’est pas un problème d’échouer bien au contraire, car vous apprenez à chaque fois. Edison s’est trompé plus de 10000 fois avant d’inventer la lampe à incandescence.

– Rappelez-vous qu’à chaque tentative, vous êtes plus fort que vous ne le pensiez, vous avez plus de capacités que vous ne l’imaginiez pour sortir de votre zone de confort.

Et de cette façon, vous allez vous trouver et réaliser que vous avez toujours été fantastique.

« L’homme devient souvent ce qu’il croit être. Si je continue à me dire que je ne peux pas faire une certaine chose, il est possible que je puisse finir par devenir vraiment incapable de le faire. Au contraire, si j’ai la conviction que je peux le faire, je vais sûrement acquérir la capacité de le faire, même si je ne peux pas l’avoir dès le début. » Citation de Mahatma Gandhi.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !