Comment être imparfait ?

Merci à Régis du site “momentpresent.com” d’organiser le festival inter-blogueurs du site “developpementpersonnel.org” de ce mois et de nous faire partager un sujet aussi intéressant que celui de l’imperfection. L’article de lancement dans lequel Régis nous explique tout se trouve ici.

logo-croisee-blogs-435

Ce sujet est intéressant comme il concerne la plupart d’entres-nous. Cela se déroule toujours de la même façon. On démarre une activité, on a une idée en tête de la façon dont les choses devraient ou non se dérouler. Puis dès que la réalité s’en éloigne, on est déçu. On se complique beaucoup la vie inutilement avec ce processus.

On peut avoir un idéal vers lequel tendre pour avancer sans oublier d’apprendre tout au long du chemin. Autant, il est utile d’avoir une idée précise de la destination vers laquelle aller pour avoir un cap, autant cela ne nous rend plus service si cela vient faire barrage au flux de la vie et nous empêche de voir les leçons qui nous sont offertes pour grandir. Voici mon exemple pour illustrer cela :

Lorsque j’ai découvert en 2010 la méditation et la spiritualité, je lisais des livres sur le sujet et des explications sur la façon de méditer. Tout cela créait en même temps des idées dans ma tête sur la façon dont cela était censé se dérouler. Il n’y allait plus avoir de pensées, cela allait être toujours agréable ! Cela ne s’est jamais déroulé ainsi et c’est très bien afin que je puisse apprendre de chaque obstacle qui se présente sur ma route. C’est ce chemin-là qui est passionnant.

Maintenant j’aimerais partager avec vous deux clés pour voir les choses différemment :

La perfection est une illusion :

Je n’invente rien de nouveau, il est toujours bon de le rappeler. Chacun a une idée différente de ce que serait la perfection. Dans le cas de la méditation et du moment présent, la perfection pourrait être un état permanent de plénitude. C’est la même chose pour tout ce que l’on peut faire dans notre quotidien. Je suis également en train d’apprendre le Japonais, je me trompe énormément. C’est loin d’être parfait et c’est ce qui me fait progresser. Sans cela, je n’avancerais pas. Soyez donc imparfait, c’est la meilleure façon d’apprendre pas après pas.

Voici maintenant ma deuxième clé pour lâcher prise et prendre ce que la vie nous offre.

Apprécier le chemin :

Cela signifie concrètement apprécier ce que l’on fait, que cela soit parfait ou imparfait. La clé est d’apprécier le processus, de s’amuser. Cela rejoint le pouvoir du moment présent, il n’y alors plus rien d’imparfait, les choses sont comme elles sont et c’est très bien ainsi.

Vous pouvez vous entrainer à apprécier le moment présent, à nouveau soyez ouvert aux choses comme elles sont. Votre vie est déjà parfaite comme elle est. On ne se rend pas compte combien notre incapacité à l’apprécier est ce qui nous rend malheureux. On cherche par de nombreux moyens à la transformer en perdant de vue tout ce qui nous est offert à chaque instant. Le moment présent à cet immense pouvoir de nous offrir la liberté d’apprécier les choses comme elles sont et de laisser de côté tout l’inutile.

En spiritualité, c’est la même chose. On médite, on fait des progrès puis un jour on retombe en arrière en étant pris dans une déprime. Il y a des personnes qui m’écrivent pour me demander si tout cela est normal, si tous les efforts réalisés étaient inutiles. Cela fait partie du flux de la vie donc c’est parfait ainsi. Cela ne durera pas et il y a des leçons à tirer de cette situation pour voir la façon dont on est identifié à ses états négatifs. C’est l’occasion d’expérimenter cet état.

La conclusion de cet article est fort simple et le message que vous pouvez garder à l’esprit est : « Soyez imparfait et amusez-vous au jeu de la vie ! »

À bientôt.

8 thoughts on “Comment être imparfait ?

  1. Salut Jonathan,

    Ah le perfectionnisme. C’est une grande affaire :). C’est même une des caractéristiques des personnes qui ont peu confiance en elles.

    Toujours se tracasser pour faire les choses de manière irréprochable, peur d’être jugé par les autres ou par nous-même.

    Comme tu le dis si bien au niveau de la spiritualité, nous pouvons avoir des moments où cela fonctionne moins bien.

    Ne dit-on pas que l’on reconnait la qualité du marin pendant les tempêtes et non pendant les périodes de calme ?

    Restons dans l’esprit du « débutant  » à chaque pratique.
    Vouloir progresser à tout prix c’est de  » l’attachement « . c’est encore une réaction de notre égo, de notre mental.

    @+

    1. Salut Edouard,

      Je partage tout à fait ton commentaire. Chaque jour est l’occasion de pratiquer et de progresser un peu plus. Il y a toujours des hauts et des bas et c’est très bien comme cela !
      Je suis allé faire un tour sur ton site, je vois que tu apprécies grandement Bruno Lallement. Je serais à son séminaire le 28 septembre à Paris donc on aura peut-être l’occasion de nous y croiser.

      Au plaisir ;)

      1. Salut Jonathan,

        C’est vrai que j’apprécie grandement Bruno Lallement. Ces enseignements par l’intermédiaire de ses livres, de ses vidéos et de sa méthode m’apportent beaucoup de bien être.

        Je te remercie car c’est toi qui me la fait découvrir sur ton blog. J’ai d’abord hésité mais le cycle 2 est vraiment très enrichissant.

        Malheureusement je ne serai pas présent le 28/9. En plein déménagement…. Il y aura d’autres occasions :)

        @+

        1. Ok, je comprends pour le déménagement. Il y a une mini-retraite de 3 jours qui a également lieu début novembre. J’y serais également donc on aura peut-être l’occasion de s’y croiser sinon ce sera pour une autre fois. Laissons la vie décider de ce qui est le mieux ;)

          Au plaisir !

    1. Bonjour Devy,

      Je viens à l’instant d’en publier un autre dans le club qui je pense t’intéressera également !

      Au plaisir !

  2. bonsoir Jonathan ,c’est vraiment un très bonne article et je partage le même avis surtout depuis que j’ai commencer a méditer avec la 3G de Claude Cleret , c’est justemen le fait de méditer qui me fais vivre le moment présent :) et aussi en dehors des méditations est pour ne plus avoir de pensées parasites ,mais comme même de pensé mais dans le présent ;)
    En plus c’est livre que je souhaite aussi avoir bientôt .Merci a toi pour tous ce que tu partage :)

    Très beau cheming plein de lumière a tous !

  3. Bonjour Jonathan

    je partage avec toi totalement ta conclusion. La vie est trop courte pour passer son temps à chercher plus loin. Ici et maintenant, tel que nous sommes et dans la richesse de nos différences.

    A bientôt

    Phil

Comments are closed.