Comment ressentir de la compassion même pour une personne que vous n’appréciez pas ?

Parfois, nous pouvons éviter les gens que nous n’apprécions pas. Mais souvent ils apparaissent dans notre vie indépendamment de notre volonté. Cela peut être un(e) colocataire, un(e) ex, un supérieur impossible au travail ou n’importe qui que vous n’appréciez pas.

Que faire pour vivre avec les personnes que vous n’appréciez pas ?

Vous pouvez rester dans les tourments habituels que sont la frustration, l’impatience, la jalousie, la colère, etc. Ou bien vous pouvez encore vous comporter comme une victime, mais vous savez que cela n’apportera rien. C’est en plus très désagréable de vivre ce genre d’émotions.

Voici une bien meilleure alternative à la fois pour vous et l’autre personne :

Cette solution est de faire de cette situation une opportunité pour cultiver de la compassion. En même temps, je ne veux pas vous raconter d’histoire, c’est très difficile de ressentir de la compassion envers les personnes que vous n’appréciez pas. Donc aller dans le sens inverse sera un défi, mais en même temps il y a beaucoup à gagner alors cela vaut la peine de ne pas passer à côté.

En général lorsque l’on pratique la compassion, on commence par la ressentir envers les personnes que l’on apprécie et que l’on aime déjà. Une fois que vous y êtes, vous pouvez passer aux personnes « neutres » comme le facteur ou la caissière du supermarché. Et c’est seulement à partir de là que vous pouvez passer aux personnes que vous appréciez le moins.

Mais souvent cela bloque dès que la personne entre dans votre vie en étant en face de vous donc voici quelques étapes pour y faire face plus facilement. Pour commencer, regardez toutes les idées que vous pouvez vous faire dans votre tête qui sont souvent très loin de la réalité. Ensuite, ce sera bien  plus facile de ressentir de la compassion envers cette personne. Voici quelques clés :

1. L’autre personne n’est pas responsable de vos propres réactions :

Vous avez sans doute l’impression du contraire mais considérez cela : il y a d’autres personnes qui apprécient et même qui aiment cette personne que vous détestez. Contemplez cela encore et encore pour annihiler petit à petit cette idée que cette personne est responsable de vos pensées, de vos paroles et de vos actes. Vous seul en êtes responsable.

2. C’est une opportunité formidable pour apprendre et évoluer :

En général, nous adorons les situations plaisantes et nous ne voulons rien d’autre. Je ne vous encourage bien sûr pas à souffrir mais la vie n’est pas faite uniquement de moments parfaits où tout fonctionne parfaitement.

Des défis se présentent à vous pour vous offrir l’opportunité d’évoluer. Vous pouvez résister mais cela va simplement ajouter des souffrances supplémentaires.

3.  Agir sous l’effet de la négativité va simplement ajouter de la souffrance :

Observez la façon dont la colère apporte encore davantage de colère, et c’est un processus sans fin à moins que vous en décidiez autrement. Vous pouvez prendre la décision maintenant que toute forme de colère d’irritation ou de frustration en apporte encore davantage si c’est alimenté alors une bonne fois pour toutes, laissez de côté ces poisons. Vous ne pouvez pas empêcher leur présence, mais vous pouvez tout à fait éviter de les nourrir en y renonçant dès le départ.

4. Lâcher-prise avec l’idée d’ami et d’ennemi :

Quelqu’un qui est votre ennemi aujourd’hui peut-être votre ami dans le futur. Ou bien encore, vous pourriez avoir un accrochage avec un ami. Il n’y a rien de permanent. Essayez de considérer la possibilité que la personne que vous n’appréciez pas puisse devenir un de vos meilleurs amis. Voyez ces qualités, les choses que vous avez en commun et ce que vous pouvez apprécier de cette personne.

Ce que vous pensez fera la différence :

Tant que vous ne prendrez pas la décision de vous entraîner vers plus de compassion, vous aurez toujours à faire face à des personnes que vous n’appréciez pas. Cela est avant tout une émotion. A la place, vous pouvez apprendre à transformer cela en authentique compassion et vous vous sentirez immédiatement beaucoup plus apaisé. Vous n’aurez plus à faire face aux gens que vous n’appréciez pas, car cela n’existera plus.

« Notre pire ennemi ne peut nous faire autant de tort que la folie de nos propres pensées. Nul ne peut autant nous aider que la compassion de nos propres pensées. »

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !