Comment vos pensées et vos croyances vous limitent-elles ?

Vos dialogues intérieurs limitent sérieusement votre qualité de vie. En ce moment même, il y a de fortes chances que vous vous parliez à vous-même. Du matin au soir, tous les jours vous parlez du monde autour de vous sous la forme de narration, d’interprétation et de jugement. Plus important encore, vous parlez de vous.

Selon les croyances que vous avez sur vous-même, votre voix intérieure peut vous aider à atteindre le bien-être émotionnel ou elle peut vous rendre misérables et sérieusement limiter vos possibilités pour former des relations saines et trouver la satisfaction dans votre vie.

Beaucoup de vos croyances inconscientes se sont développées pendant votre enfance :

En tant qu’enfant, vous avez absorbé votre environnement et donné du sens aux choses que vous avez vues, entendus et qui ont été dites. Si chaque fois que vous vous fâchiez votre mère vous a envoyée dans votre chambre sans dîner, vous avez appris au fil du temps à enterrer votre colère. Si votre père ne vous a prêté attention que lorsque vous avez apporté des trophées à la maison, gagner est devenu la seule chose qui comptait pour vous.

À un moment donné, vos croyances vous ont protégé et vous ont aidé à naviguer dans votre vie. Mais en tant qu’adulte, croire que vous ne pouvez pas exprimer votre colère ou que la victoire est tout ce qui compte ne vous aide plus. Au contraire, cela vous limite.

Pour comprendre comment vos croyances inconscientes ont un impact sur votre vie, pensez-y comme si elles faisaient partie d’une équation mathématique : A + B = C

A signifie « Activation de l’événement » : Vous avez un projet qui doit être terminé dans deux jours et tous vos collègues sont déjà rentrés. De plus, la personne rencontrée pour un rendez-vous galant ne vous a jamais rappelé pour une seconde rencontre.

B signifie « Belief (croyance en français) » : Les gens profitent toujours de mon travail acharné. Il y a quelque chose de fondamentalement mauvais avec moi. Vous en rajoutez une couche avec « Je ne suis pas aimé » en repensant à votre rendez-vous galant.

C signifie « Conséquence » : Vous terminez le projet par vous-même, puis vous ressentez tant de ressentiment envers vos collègues qu’ils ne vous invitent pas à leurs déjeuners de réseautage. Au lieu de prendre l’initiative d’appeler pour dégonfler les choses, vous ajoutez leurs noms à une longue liste de personnes qui vous ont rejetées.

Comment vous libérer de vos croyances inconscientes ?

Pour changer vos croyances au sujet de vous-même, vous devez « voir » vos émotions, vos pensées et vos croyances qui ne vous servent plus et vous limitent. C’est à ce moment-là que la méditation est très importante pour se tourner vers l’intérieur et voir les idées, les pensées, les sensations dans le corps qui s’élèvent à ce moment précis. On apprend énormément sur nous-mêmes, sur notre fonctionnement et aussi sur le pourquoi de ce qui nous arrivent.

Quand on voit, on peut corriger. Tant que l’on ne voit pas, il est impossible de transformer quelque chose dont on ignore l’existence, c’est ainsi que ce répète souvent les mêmes difficultés. La vie nous repasse le film jusqu’à ce que l’on comprenne.

Si vous pouvez prendre conscience de votre propre histoire, vous pouvez choisir de ne pas répéter vos anciens comportements limitants. Ensuite, vous pouvez voir la situation avec l’esprit d’un débutant, ce qui vous permet de faire de nouveaux choix qui peuvent améliorer votre vie.

Pour identifier une croyance inconsciente, la prochaine fois que vous êtes bouleversé ou en colère essayez d’apporter toute votre attention sur ce que vous vivez en utilisant la pleine conscience. Asseyez-vous tranquillement avec l’émotion pour vous permettre de l’éprouver.

Que sentez-vous dans votre corps ? Quelles pensées sont déclenchées dans cette situation ?

Écoutez des choses comme :

  • Je ne peux pas être heureux jusqu’à ce que tout soit parfait, et j’échoue toujours à rendre les choses parfaites.
  • Ma vie m’échappe et est hors de contrôle. J’ai besoin d’être préparé pour le pire.
  • Si les circonstances de ma vie changeaient, cela réglerait ce que je ressens à l’intérieur.

Une fois que vous avez identifié la croyance qui déclenche votre émotion…

Posez-vous ces questions calmement et sereinement avec l’intention de comprendre sans juger ni interpréter :

  • Quelle est son origine ?
  • Est-ce que cela m’aide encore ?
  • Est-ce que cela me limite ?
  • Est-ce que cela me fait prendre des décisions à partir d’une position de peur ?
  • Puis-je remplacer cela par autre chose de plus approprié ?

Par exemple, que vous venez d’entendre parler d’une opportunité dans une entreprise pour laquelle vous avez toujours voulu travailler. Puis si vous vous dites : « je ne suis pas assez intelligent pour demander mon emploi de rêve », parcourez la liste des 5 questions et répondez à chacune d’elles.

Vous pourrez par exemple découvrir cela :

Après avoir ruminé pendant un moment, vous vous souvenez du professeur au lycée qui vous a traité comme si vous étiez stupide. Vous reconnaissez que la croyance que vous n’êtes pas assez intelligent vous a empêché de poursuivre vos objectifs et limité pour faire des choses dont vous êtes tout à fait capable mais dont vous vous êtes convaincu du contraire.

Maintenant, transformez l’ancienne croyance négative en une nouvelle qui correspond plus à la réalité : Je ne sais pas si je vais y arrivez mais au moins essayons et cela sera toujours une expérience qui m’aura appris quelque chose.

Vos croyances sur vous-même sont comme un script invisible à partir duquel vous agissez inconsciemment. Une pensée défectueuse qui a eu lieu pendant votre enfance vous a limitée pendant trop longtemps. Vous avez le pouvoir de vous libérer de vos croyances inconscientes et vous le devez pour vous-même !

Si vous souhaitez être accompagné pour vivre cela, vous pouvez rejoindre mon programme de méditation dans lequel vous êtes guidée pas à pas, vous recevrez des messages avec des étapes précises à suivre pour être sûr de progresser. Vous pouvez aussi laisser des messages quand c’est nécessaire et je vous aide pour ne jamais rester bloqué. Les membres actuels font d’énormes progrès dont je suis ravi. Voici par exemple le message d’Edith : 

club-je-medite-pour-etre-heureux

Cliquez sur l’image juste en dessous si vous souhaitez être accompagnés. Au plaisir et excellente journée à vous.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !