Comment embrasser la colère par la pleine conscience ?

La colère provoque tant de souffrances dans nos relations personnelles et dans notre société. Ses effets vont d’accrochages avec notre entourage jusqu’à des guerres entre les nations. Notre propre colère cause des souffrances aux d’autres, souvent à ceux que nous aimons le plus, et leur colère en même temps nous fait souffrir. C’est primordial d’apprendre à y mettre fin.

Comment apprivoiser la colère ?

Lorsque vous remarquez la colère, l’irritation ou des sentiments plus forts tels que la rage ou la haine en vous, arrêtez-vous et prenez un certain temps pour être plus conscients de ce que vous vivez. Ce n’est pas évident en pleine tempête mais si important.

Reposer votre attention sur votre respiration, prenez quelques respirations conscientes, remarquez les différentes sensations que votre respiration provoque dans divers endroits de votre corps.

Qu’est-ce qui est aussi troublant au sujet de cette situation ? Qu’est-ce que je pense qui m’inquiète ou me fait aussi peur ? Qu’est-ce qui me rend en colère, triste ou déçu en ce moment ?

Détendez-vous et faites confiance. Laissez-vous reposer dans cette prise de conscience. Pratiquez sans juger. Respirez avec conscience, avec un esprit de curiosité, en étant à l’écoute de toute réponse que votre intelligence naturelle, votre sagesse intérieure peut produire en réponse à vos questions.

La colère est l’expression du rejet de la réalité qui se déroule dans le moment présent. Lorsque vous regardez plus profondément à l’intérieur de vous-même, vous pouvez constater que d’autres sentiments, tels que l’irritation, la gêne, le ressentiment, et l’ennui, peuvent aussi être des expressions de dégoût et de rejet pour ce qui se passe maintenant.

Lorsque vous reconnaissez que la souffrance est présente quand vous sentez la colère, vous pouvez choisir la bonté et la compassion au lieu de l’auto-critique et l’aversion pour ce que vous avez à vivre. Voici une brève pratique, vous pouvez l’utiliser quand la douleur de la colère vous rend visite.

Comment pratiquer la compassion ?

Lorsque vous remarquez des sentiments de colère, faites une pause et respirez en pleine conscience. Nommez ce que vous ressentez : « La colère est ici maintenant » « L’ennui est ici maintenant ». Acceptez et regardez profondément.

Laissez-vous attendrir pendant ce moment. Respirez lentement et consciemment, faites confiance à votre capacité de résistance à la souffrance dans laquelle cette colère veut vous entraîner. Cette colère est comme une personne qui veut vous entraîner dans de mauvaises histoires, sachez la reconnaître pour ne pas la suivre. Laissez votre intelligence et la bonté de votre coeur vous guider dans la bonne direction.

La colère, la mauvaise volonté, le mépris et les émotions de rejet font partie de notre lot d’expérience en tant qu’êtres humains. Nous ne sommes pas en train d’échouer dans notre vie parce que nous faisons l’expérience de ces sentiments intenses. Il est simplement primordial de savoir comment nous réagissons quand cela arrive dans notre expérience de vie. La colère et la mauvaise volonté sont des enseignants et des opportunités pour apprendre, se renforcer et grandir.

La meilleure réponse à ces émotions est l’attention et la compassion pour nous guider vers les leçons que ces expériences ont à nous offrir pour trouver la paix même même au milieu de toutes les difficultés de la vie.

« C’est dans son coeur qu’il faut construire la paix » Sa Sainteté le dalaï-lama

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !