Comment éviter de trop penser ?

Qu’est-ce qui empêche la plupart des gens d’être plus heureux dans leur vie ? Ce ne sont pas les conditions extérieures mais plutôt qu’ils pensent trop. Penser et réfléchir peut être une bonne chose bien sûr mais cela n’est plus le cas dès que notre esprit s’emballe et tourne un problème sans fin dans tous les sens.

Au cours des 10 dernières années, j’ai appris comment rendre les questionnements réduits au simple minimum de ce qui est nécessaire et je souhaite partager avec vous 4 clés pour y parvenir également. Vous verrez ainsi votre qualité de vie s’apprécier petit à petit à mesure que vous aurez moins de pensées, cela commence par :

Réalisez que vous ne pouvez pas tout contrôler :

C’est assez bête et en même temps totalement vrai ! Essayer de réfléchir 50 fois dans tous les sens à une situation qui vous préoccupe n’est rien d’autre qu’un moyen de votre inconscient pour essayer de contrôler la situation.

Vous ne souhaitez pas prendre le risque de faire une erreur et votre mental tourne à plein régime pour couvrir toutes les options disponibles et éviter la possibilité de vous tromper. Mais malgré tous vos efforts, vous ne pourrez jamais tout maîtriser ! Essayer de le faire ne fonctionne tout simplement pas parce que personne ne peut connaître tous les scénarios possibles à l’avance. C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire alors rappelez-vous cela la prochaine fois que vous ferez face à une situation délicate.

Ne vous perdez plus dans des peurs inconscientes :

Un autre piège dans lequel je suis tombé à de nombreuses reprises et qui a stimulé beaucoup de réflexion excessive est la création de scénarios-catastrophes sur ce qui pourrait arriver en faisant quelque chose de nouveau. J’ai donc appris à me demander : « honnêtement, quel est le pire scénario qui puisse arriver ? »

J’ai constaté que le pire scénario qui pourrait se produire de façon réaliste est habituellement quelque chose qui n’est pas aussi effrayant que ce que mon mental singe pouvait imaginer avec toutes ces peurs qui ne reposent sur aucune réalité solide.

Trouver de la clarté de cette façon ne prend généralement que quelques minutes, un peu d’énergie, un peu de courage pour ne pas suivre votre mental et cela va à la fois vous faire gagner beaucoup de temps et vous épargner bien des tourments inutiles.

Passez plus de temps dans le moment présent :

En étant dans le moment présent dans votre vie quotidienne plutôt que dans le passé ou dans le futur perdu dans vos pensées, vous pourrez remplacer de plus en plus de situations que vous passez habituellement à penser trop pour à la place être simplement dans l’ici et maintenant. Voici trois façons simple que j’utilise souvent pour me reconnecter avec le moment présent :

  1. Ralentissez : Ralentissez la façon dont vous faites ce que vous faites en ce moment. Déplacez-vous plus lentement, parlez plus lentement ou faites du vélo plus lentement par exemple. De cette manière, vous devenez plus conscient de la façon dont vous utilisez votre corps et de ce qui se passe tout autour de vous.
  2. Dis-vous simplement : « maintenant je suis… » Je me dis souvent : « maintenant je suis en train de me brosser les dents » ou « maintenant je suis en train de faire une promenade » etc. ce simple rappel aide mon esprit à cesser d’errer et me rappelle ce qui se passe en ce moment.
  3. Faites des pauses pour vous reconnecter : Si vous sentez que vous êtes perturbé par trop de pensées, arrêtez-vous et prenez une pause ! Ensuite, reconnectez-vous avec le moment présent en prenant seulement 1 à 2 minutes pour vous concentrer entièrement sur ce qui se passe autour de vous. Sentez le moment présent, écoutez-le, voyez-le et ressentez-le même au niveau des sensations sur votre peau. De cette façon, vous ne serez plus perdu dans vos pensées !

Soyez conscient de cette difficulté (pour vous le rappeler tout au long de votre journée) :

Être conscient que l’on a trop de pensées est important pour casser cette habitude de penser trop. Pour cela, vous pouvez vous créer quelques rappels très simples à mettre en place.

Deux exemples de rappel que vous pouvez utiliser :

  1. Une petite note écrite : Il suffit d’utiliser un post-it ou quelque chose de similaire et d’écrire une question comme « Est-ce que je suis trop compliqué en ce moment ?» ou un autre rappel qui vous parle mieux. Mettez cette note là où vous ne pourrez pas éviter de la voir comme par exemple sur votre table de chevet, votre miroir dans la salle de bains ou bien à coté de votre écran d’ordinateur. Vous ne pourrez ainsi jamais passer à coté de ce rappel bienveillant.
  2. Un rappel sur votre téléphone : Notez à nouveau une phrase ou une question dans une application comme Google Keep de façon à toujours avoir ce rappel plusieurs fois dans votre journée.

Vous pouvez voir que tout cela est très simple à mettre en place, le plus difficile est la régularité dans le temps pour obtenir le plus de changement, améliorer votre qualité de vie et avoir moins de pensées. Si vous souhaitez aller plus loin et être accompagné personnellement, vous pouvez rejoindre mon programme de méditation en cliquant sur l’image juste en dessous. À très vite.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !