On ne peut pas connaitre le futur !

Cet article est une traduction d’un article de Léo Babauta, l’original « The not knowing path of being an entrepreneur » se trouve ici. Je l’ai trouvé très inspirant pour le partager avec vous. Voici la traduction.

Notre capacité à contrôler le futur est une illusion. On ne peut jamais être sur de la façon dont les choses vont aller. Et il n’y a aucun problème avec cela, on peut même dire que c’est une excellente chose.

À première vue, cela peut faire peur. Nous prenons des risques, nous échouons, nous ne savons pas ce qu’il va se passer. Cela fait un peu peur. Maintenant, si vous acceptez totalement cela, ne pas savoir est libérateur et est même un avantage.

Voyons maintenant comment cela est un avantage

Qu’est-ce qui cause le plus d’anxiété ?

Vouloir que les choses se déroulent d’une certaine façon. Vouloir un résultat – vouloir que la personne que l’on aime nous aime en retour, etc. Ceci est la cause de notre anxiété, parce que quand nous voulons ce résultat, nous avons peur qu’il n’arrive pas. Nous nous accrochons pour que cela arrive et bien sûr, cela n’est pas forcément possible.

Il y a un million de possibilités, et vouloir juste une seule de ses possibilités est un peu fou. Quel est le problème avec les 999,999 autres possibilités ? Est-ce que notre vie va s’effondrer si le résultat souhaité ne devient pas réel ? Non, tout ira bien quoiqu’il arrive.

Sérieusement, tout ira bien même si le résultat n’arrive pas. Donc quand l’anxiété arrive, si on apprend à laisser aller ce besoin d’un résultat précis, nous pouvons alors laisser aller l’anxiété.

Le premier avantage est que nous sommes moins anxieux. Ainsi, nous sommes plus heureux et moins désespérés. On n’a pas besoin que les choses aillent nécessaires dans une voie particulière. Vous faites de votre mieux pour faire que ce que vous souhaitez arrive en étant en paix même si cela n’arrivera pas.

Les personnes qui misent tout pour que le résultat qu’ils souhaitent arrive perdent tout si ce n’est pas le cas. En plus, ils ne savent plus où aller quand les choses ne se passent pas comme prévu.

Le deuxième avantage est que nous ne sommes plus collés à un seul résultat. Nous sommes en accord avec tout ce qui peut se présenter et aucun résultat ne nous embête. On avance avec le flux des évènements qui se présentent.

Le troisième avantage est que nous sommes honnêtes. Admettre que nous ne savons pas est bien plus honnête que de penser, que d’espérer que les choses iront comme on le souhaite. L’honnêteté est importante, car quand nous allons agir, nous devrons le faire avec les yeux ouverts et une vision claire de la situation.

Ce ne sont que 3 petits avantages, il y en a en réalité de nombreux autres. Nous n’avons pas à planifier tant que cela parce que comme ne savons pas, nous réalisons que les plans détaillés sont inutiles et même une perte de temps. Nous passons moins de temps à nous inquiéter, et plus de temps à pratiquer. Nous ne sommes pas consumés par la peur terrible que nous fassions les choses de travers parce que nous savons qu’il n’y a aucune façon de faire « parfaite » ou « correcte ».

Comment aller vers ce chemin ?

Ce chemin peut faire peur, mais honnêtement qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Voici quelques étapes pour avancer :

Admettez que vous ne savez pas. C’est évidemment la première étape bien que ce soit difficile, car nous préférons penser que nous savons, ou au moins que nous pouvons faire arriver certaines choses de la façon dont nous voulons. Cela n’est pas vrai. Beaucoup de choses échouent malgré de grands efforts pour les faire réussir. Nous ne contrôlons pas le futur, nous ne connaissons pas le futur. Nous ne savons pas. Admettez-le pour vous et pour les autres.

Regarder l’anxiété. Quand vous commencez à vous sentir anxieux, regardez en vous pour trouver la source de cette anxiété. Qu’est-ce que vous espériez qui vous rend anxieux ? Cette prise de conscience est la clé.

Dites-vous que tout ira bien. Quand vous êtes conscient que vous espérez quelque chose, dites-vous que ce n’est pas important si cela arrive ou non. Peu importe ce qui arrive, tout ira bien.

Considérez le pire des scénarios. Quelle est la pire chose qui pourrait arriver ? Quelqu’un ne vous aime pas, ne vous voit pas avec autant d’importance que vous le souhaiteriez. Est-ce si grave ? Honnêtement, je pense que vous irez bien, peu importe ce qu’il pourrait arriver.

Connaissez vos principes. Prenez du temps pour penser à ce qui devrait vous guider, si vous n’étiez pas guidé en essayant de créer quelque chose de spécifique. Si vous n’êtes pas collé à un résultat ou une vision du futur que vous ne pouvez pas contrôler, qu’est-ce qui pourrait vous guider ? Demandez-vous qu’est-ce qui vous motive ? Pourquoi vous le faites ? Qu’est-ce que vous faites ? Par exemple, les principes qui me guident sont le souhait d’aider les autres, vouloir agir avec compassion, vouloir faire les choses que j’aime et construire de la confiance en faisant ses choses.

Agissez selon vos principes, pas selon nos buts et plans détaillés. Une fois que vous avez vos principes, laissez-les vous guider au quotidien, d’instant en instant. Vous ne savez pas comment quelque chose ira quand vous agissez, mais vous savez si cette action est en ligne avec vos principes.

Respirez et souriez. À la fin, ne pas savoir peut faire peur, mais c’est profondément libérateur. Vous êtes au milieu d’un océan turbulent et vous flottez sans savoir où les choses iront. Cela est toujours vrai, même pour les gens qui refusent de l’admettre. Donc, profitez du voyage. Regardez la merveilleuse place dans laquelle vous êtes et souriez. Parce que ce chemin dans lequel on ne sait pas…c’est le chemin de la vie.

J’espère que cet article vous aura été utile. Si vous souhaitez ajouter quelque chose, vous pouvez le faire en laissant un commentaire en bas de l’article.

Si vous appréciez Léo Babauta, vous pouvez le retrouver sur son blog « zen habits » (en anglais) ou sur le blog d’Olivier Roland « habitudes zen » sur lequel nombreux de ces articles ont été traduits en français.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !