Connaissez-vous Kalou Rinpotché ?

Je continue mon tour d’horizon de quelques grands maîtres très inspirants. Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter Kalou Rinpotché. J’apprécie beaucoup sa simplicité, la facilité avec laquelle il explique les choses. Il m’a inspiré donc je partage avec vous pour que vous le découvriez si vous ne le connaissez pas encore.

Qui était Kalou Rinpotché ?

Tout d’abord, sachez qu’il existe deux Kalou Rinpotché grâce aux réincarnations. Le précèdent Kalou Rinpotché est né en 1905 au Tibet et est décédé en 1989 en Indes. Il est connu pour avoir apporté ses enseignements en occident et c’est à lui qu’on doit le temple des 1000 Bouddhas à la Boulaye. Voyons de plus prêt son parcours :

A 13 ans, il entre au monastère de Palpung et poursuit ses études en obtenant très jeune le titre de Khenpo (ou abbé). Dès 16 ans, il fait une retraite de 3 ans pour recevoir les enseignements. Comme il avait un fort penchant pour la vie contemplative, il commence à 25 ans une longue retraite dans les montagnes du Kham en yogi errant sans aucune possession. Après 12 années, il quitte ses ermitages pour prendre la charge de maître de méditation des retraites de 3 ans à Palpung (le monastère d’où il reçu les enseignements).

Dans les années 40, il effectue plusieurs voyages et pèlerinages, visite des monastères et donne des enseignements. En 1955 à 51 ans, les troubles liés à l’invasion du Kham par les troupes Chinoises le font retourner au Tibet central. Il va ensuite préparer le terrain en Inde et au Bhoutan pour l’exil. En 1957, il est au Bhoutan en qualité de chapelain de la famille royale.

En 1966, il s’établit en Inde et fonde le Monastère de Sanada. C’est ce monastère qui devient alors sa résidence principale avec un centre pour les retraites de 3 ans. Il est ensuite l’un des premiers à introduire le Bouddhisme Tibétain en Occident. C’est en 1971, encouragé par le DalaÏ-Lama et le Karmapa qu’il accepte l’invitation de disciples occidentaux et fait un premier voyage en Europe et en Amérique du Nord.

Au cours des voyages suivants, l’intérêt des occidentaux se confirme et il fonde en France le premier centre pour retraite de 3 ans en Occident : Le temple des 1000 Bouddhas.

Kalou Rinpotché fait figure de pionnier dans la diffusion du bouddhisme tibétain en Occident. Il laisse derrière lui un immense héritage spirituel pour ses disciples et ses centres à travers le monde.

Son successeur (sa réincarnation) est né en 1990 à Darjeeling, vous pouvez le découvrir dans cette vidéo que j’ai beaucoup apprécié sa simplicité, la qualité et la justesse de ses explications. Avec lui, tout a l’air très simple et très facile.

Et vous connaissiez-vous Kalou Rinpotché ? Ce maître vous-inspire-t-il ?

16 thoughts on “Connaissez-vous Kalou Rinpotché ?

  1. Bonjour jonathan !

    Ton article sur ces maître est intéressant mais je reste un peux sur ma faim, j’aurais aimer connaître quelques techniques qu’il utilisait…

    :) Bonne journée

    1. Bonjour Dimitri,

      Je ne connais pas ses « techniques » donc je ne pourrais pas en parler. Je suis les enseignements de Bruno Lallement. Ce qui m’a inspiré et que j’ai voulu partager, c’est sa simplicité et comment tout paraît facile et évident avec lui.

  2. Salut Jonathan,

    J’avais déjà vu une vidéo de lui et il m’avait inspiré bien que je ne comprenne pas l’anglais.

    Pourrais-tu faire une traduction brève de cette vidéo qd tu auras le temps ? Ça m’intéresserait… sinon j’attendrai d’apprendre l’anglais !

    Amicalement,

    Cédric(seconnaitre

    1. Salut Cédric,

      Je ne te garanti rien mais si techniquement c’est possible, je vais créer une piste de sous-titre car cette vidéo m’inspire beaucoup et je pense qu’elle pourrait être utile à d’autres personnes.
      A+

  3. Hello Jonathan,

    Ce personnage est très inspirant, j’en avais déjà entendu parler.
    Ces histoires de réincarnation me fascinent toujours. Je ne me suis pas encore peché sur la question suffisamment mais de toute évidence, c’est quelque chose qui marche dans le bouddhisme.

    Merci pour ce partage.
    Dorian

    1. Salut Dorian,

      Je ne sais pas si la réincarnation existe, c’est possible car beaucoup de choses nous échappent et bien peu d’entres nous avons médité autant que ces maîtres Tibétains donc difficile de savoir.

      Si le sujet t’intéresse, j’ai vu un bon film http://www.youtube.com/watch?v=8stKBLnUGN0 qui montre le « processus » de la mort d’un maître puis la recherche de sa réincarnation. Il y a des détails troublants quand l’enfant choisi reconnait tous les objets qui lui auraient appartenu dans sa vie précédente. Effet du hasard ou pas ?
      On ne sera jamais et ce n’est dans le fond pas si important, les enseignements apportés sont immenses ;) C’est là l’essentiel

      1. Hello Jonathan,

        Ce qui se dit dans ce domaine, c’est qu’on aurait des brins d’ADN réservés à nos vies antérieures. Ceci peut expliquer les phénomènes troublants que tu cites. De mon côté, je n’ai aucun doute que cela existe quand on voit certains enfants surdoués et d’autres naissant avec un cancer… Effet du hasard ? Je n’y crois pas personnellement. Chacun son avis :)

        Bon Weekend ;)
        Dorian

      2. Bonjour, cela fait un certain temps que j’aimerais faire un carnaval d’articles sur le sujet de la réincarnation. Ce thème est très intéressant et difficile à cerner. Pour ma part il m’est très inspirant sur le plan psychologique car : le processus de la mort/renaissance de l’égo se produit d’instant en instant et en particulier lorsque nous passons d’un état psychique à un autre. Si nous passons du calme à la colère, du calme au désir etc… c’est précisément parce que tous les mécanismes qui sont décrit dans le processus de la mort, dans les bardos etc… sont en jeu à ces moments là ! En fait, pour tirer profit de ces enseignements sur la mort etc.., point besoin de se demander si après la mort physique il y a quelque chose : la valeur de ces enseignements est aussi d’être le reflet de ce qui se passe en notre esprit ici et maintenant. Et c’est surtout pour cela que ces enseignements sont utiles… voire enseignés ! J’ai assisté à une journée d’enseignements du Dalaï Lama à ce sujet en Suisse en 2001, à la fin de la journée il s’est fait applaudir, il allait quitter la salle puis est revenu. Il a déclaré: « C’est très bien ces enseignements, MAIS il est surtout utile de les réaliser de notre vivant ! » et il a explosé de rire… ;) Bien à vous.

  4. Bonjour à tous !

    Hélas, mon anglais est trop faible de tout comprendre
    mais , j’ai saisi l’essentiel de son discours.
    En tant que femme , excusez -moi , mais KALOU
    Rinpotché est mignon à croquer ….et si beaucoup de monde
    pourrait se réincarner comme lui , le monde serait aussi
    plus beau, plus harmonieux …..
    Continue Jonathan , ton tour d’horizon de grand maitres
    très inspirants….IT’S OK……..

  5. Bonjour à tous,
    oui je connais bien Kalou rinpoché, j’ai moi-même fait la retraite de 3 ans de la lignée Shangpa : sans doute THE big investissement de ma vie !!!!
    Le « nouveau Kalou rinpoché » est un jeune tulku prometteur qui découvre le monde avec sa sagesse… Découvrir le monde peut prendre de multiples formes… il choisit les siennes… ensuite il nous distillera ses conclusion, sa façon d’intégrer l’enseignement au coeur du monde etc… Je l’ai vu lors de ses venues au temple où j’ai fait mes retraites (puisqu’il est l’un des détenteurs de cette lignée). En effet son enseignement est frais… Mais, personnellement, j’adore le charisme et le smilles facettes de mes « vieux » lamas bhoutanais, le modernisme et la fraîcheur a ses atouts, La tradition et l’héritage des siècles passés en a aussi une foultitude… Puisse ce « nouveau « Kalou rinpoché être l’incarnation vivante de toutes ces facettes. Voivi un lien vers mes amis artistes bhoutanais qui habitent au temple de Kalou rinpoché en bourgogne, c’est là où j’ai fait 5 années de retraite. Pour les connaisseur : 1 années puis 3 ans et trois mois et 3 modules additionnels de 3 mois chacun… après 3 ans et 3 mois on en redemande….. ;)
    http://www.terresderepos.tv/visite-a-mes-amis-artistes/

    1. Merci Arnaud pour toutes ces précisions. J’aime bien la coïncidence car le temple de « La Boulaye » est le seul que je connaisse pour avoir fait là-bas un petit stage avec mon frère à la fin de l’année dernière.

      J’ai beaucoup appris malgré que cela a été cours donc je suis ravis d’échanger avec toi ;)
      A+ et merci pour le lien ;)

Comments are closed.