Qu’est ce que le Karma ?

Je remercie Arnaud Guetcheu pour son idée d’organiser un carnaval d’articles sur le Karma. Je ne suis pas un spécialiste du thème donc cela sera une bonne opportunité de faire le tour de la question et d’apprendre comme beaucoup de notions différentes y sont rattachées. Pour ma part, je vais me limiter à ce que j’ai pu apprendre en démarrant cette série d’article.

Nous accomplissons au quotidien de nombreuses actions ou non actions, nous sommes traversées par d’innombrables pensées et émotions. Chacune d’entre-elles étant le résultat d’un grand nombre de facteurs et sont en même temps à l’origine de la formation d’autres phénomènes. Par exemple, on peut être traversé par des tensions négatives et en alimentant où non ce phénomène, les conséquences seront différentes.

Chaque phénomène résulte d’un ensemble de causes et de conditions qui une fois tous réunit lui permette de s’actualiser pour exister dans la réalité.

Toute cette interdépendance aura un certain nombre de conséquences sur le plan intérieur et extérieur comme tout est relié. Par exemple, en étant pleins de haine envers une personne, c’est soi-même que l’on punit à cet instant alors qu’en étant remplit d’amour et de compassion, c’est soi-même que l’on pacifie et c’est ainsi que l’on est en paix.

Le karma @ tobstone

L’ensemble de ces phénomènes passés et présent sont notre Karma avec pour chacun d’entre nous des conditionnements, des croyances et des tendances dans le mental bien différentes. Certaines tendances négatives alimentées dans le passé peuvent alors refaire surface tôt ou tard. Tout comme le fait de cultiver sa paix intérieure aura son lot de conséquences positives pour améliorer son habileté à rester dans le moment présent sans s’identifier à toutes ces pensées.

Notre résultat actuel, notre vie actuelle est le résultat d’un grand nombre d’actions, de pensées, de phénomènes passés, c’est à dire de notre Karma. Si des graines cultivant la pacification intérieure ont été plantées chaque jour alors la récolte correspondra à cela. Si c’est la colère, la haine qui a été entretenu et cultivés alors à nouveau la récolte correspondra à nouveau à ce qui a été semé.

Maintenant rien n’est figé et on peut à tout moment changer sa façon de faire, éradiquer certains comportements, en cultiver d’autres plus appropriés et petit à petit la récolte sera différente.

J’étais par exemple totalement identifié à toutes mes pensées et toutes émotions avant de démarrer la méditation en ayant pour fruit la souffrance intérieure. Je ne me rendais pas compte que c’est moi qui produisais cela par ma façon inapproprié de faire. En démarrant la méditation et en suivant les enseignements de la méthode de Bruno Lallement, j’ai petit à petit changé ma façon de faire, appris à m’observer, a semer des graines différentes et donc obtenu une récolte différente. Tout est loin d’être parfait et correspond à ce que j’ai pu y mettre jusqu’à maintenant. Il faut un certain temps pour que les nouvelles actions, la nouvelle façon de procéder éclipse la précédente qui était invalidante mais dont certaines tendances négatives qui avaient été planté peuvent toujours à nouveau ce manifester. C’est l’épuration du Karma.

Karma @ tobstone

Les Maîtres qui pratiquent la vertu au quotidien auront une belle récolte correspondant à ce qu’ils sèment au quotidien. Rien n’est figé et tout peut être transformé. Milarépa qui était un grand sage Tibétain était au départ un brigand qui pratiquait la magie noire avant de totalement transformer sa vie pour devenir ce grand sage.

Nous pouvons tous épurer notre Karma petit à petit par de nouvelles façon de procéder, comme un jardinier qui a appris à éradiquer les mauvaises herbes et cultiver le terrain favorable à la pousse de ses plantes. Il en va de même pour nous.

J’espère que cet article vous sera utile. Merci de votre lecture jusqu’au bout ;) Je précise à nouveau que je ne suis pas un spécialiste du sujet mais cet article aura le mérite de lire vos réactions et d’en apprendre plus sur le sujet. C’est là le but du carnaval ! Au plaisir de vous lire que ce soit en laissant un commentaire ou en écrivant un article pour participer.

creativecommonsbigCrédit photos dans l’ordre d’apparition: tobstone – tobstone

24 thoughts on “Qu’est ce que le Karma ?

  1. Salut Jonathan,

    Ta définition du karma me va parfaitement !
    Cela correspond tout à fait à ma vision des choses sur ce sujet. Je n’aurais pas su l’exprimer mieux que toi. C’est mieux de penser que le karma peut être transformable plutôt que de se dire qu’il est immuable ! Cela ouvre sur d’immenses possibilités.

    A =

    Cédric(seconnaitre)

    1. Salut Cédric,

      Tu as raison de le préciser, rien n’est immuable. En réunissant d’autres ingrédients, le résultat du plat en sera bien différent.
      Pour toi qui vit parfois des retours en arrières, cela t’ouvre de grandes possibilités. Malgré tout, tu as déjà planté beaucoup de bonnes graines, il en reste encore d’anciennes bien enraciné mais en persévérant, tu vas toutes les éliminer petit à petit ;)

      Au plaisir et merci du commentaire ;)

  2. Puis-je suggérer une vue moins « populaire » du karma ? Dans le but, bien sûr, d’aider l’étudiant à penser, douter et réfléchir…

    J’ai eu l’occasion de parler du « flux de l’existence ». Depuis la nuit des temps, il est composé de phénomènes qui se succèdent appuyés les uns aux autres et en dépendance les uns des autres. C’est le règne de l’interdépendance. Rien ne vient de « rien » ou d' »un ». Tout vient toujours d’un ensemble de causes et conditions réunies à l’instant présent. C’est ce que l’on nomme l’évènement (dans le sens de ce qui advient).
    Les instants se succédant, le flux est comme un fleuve à la fois continu dans son apparence et discontinu puisque fait d’une succession d’instants fugitifs.
    « Ceci étant, cela est » ne veut pas dire qu’il existe une filiation entre les instants. La transmission du contenu de chaque instant se fait par l’intermédiaire des « mémoires » (vasana), empreintes, semences, propensions, habitudes etc… Aucun instant ne produit l’instant suivant.
    Chacune de ces « mémoires » se retrouve mélangée à un nombre considérable d’autres mémoires au moment de la mort de l’instant. Le flux de l’existence est donc modifié dans sa course par les mélanges nouveaux de causes et conditions et ceci à chaque instant, bien sûr.
    Il est donc impossible de prévoir avec certitude ce que sera l’avenir. Cela dit, certaines causes « pèsent » plus lourd que les autres et permettent ainsi d’imaginer la direction probable du flux.
    Le karma ne connait donc ni la morale ni la réflexion. C’est un cheminement mécanique en quelque sorte et c’est notre volonté qui influe sur son cours, en bien ou en mal, consciemment ou non. Ceci est valable au niveau d’une personne comme de l’ensemble des gens. Je parle évidemment au niveau relatif puisque chaque personne est elle-même constituée, physiquement et mentalement, de parties différentes qui obéissent chacune à leur propre karma.
    Je ne reviens pas sur l’illusion de l’ego.
    Voilà une explication propre à bouger les neurones du lecteur, qu’il adhère ensuite ou non.

    Bonne journée

  3. MERCI Vincent ,
    effectivement mes neurones bougent en ce moment
    plus vite ,car depuis que le sujet de karma est proposé
    je me rends compte , que je ne m’y suis jamais trop
    intéressée, car je ne voulais pas me tromper et de compliquer l’existence qui est déja très complexe…
    Mais si le karma fait parti de notre existence , comme
    « une vérité inévitable  » je vais réfléchir et d’enrichir mes connaissances pour essayer de comprendre cette vérité.
    Actuellement je me sens complétement incompétante,
    mais peut-étre je trouverais les explications
    qui pourront m’avancer dans ma recherche spirituelle.
    En tout cas , je suis plus sereine depuis que je pose moins
    questions qui dépasse mon niveau de compréhension.

    Je vous remercie de nous proposer un sujet très « intéressant »
    et je pense « inépuisable « .

    1. Salut Gabriella,

      Je te rejoins en remerciant Vincent pour ces précisions très claires qui simplifient bien les choses. Tu as là matière à bien comprendre de quoi il s’agit.
      Bravo pour ta sérénité, je te souhaite que cela dure et que les causes de cette sérénité perdurent dans le temps;) A+

  4. Bonjour Jonathan,
    Il est vrai que nous sommes responsable de ce qui nous arrive. Que ce soit la santé ou les choses qui nous arrivent c’est notre inconscient qui se nourrit de nos idées négatives. c’est pourquoi il est important de se recentrer sur l’essentiel et la méditation et le yoga sont d’excellents moyens.
    Bonne journée.
    Danièle

  5. Merci pour cet article. J’écrirai le mien un peu plus tard dans le mois. Je rebondirai sur vos articles… J’aodor les commentaires… qui sont bien précieux : un régal d’y faire écho.

  6. Il n'est pas facile d'avoir de la compassion pour une personne qui n'a au long des années, chercher à humilier, réprimander, manipuler tout son entourage et venant maintenant à la fin de son âge elle voudrait qu'on ai de la pitié pour cet être vil et sans coeur. L'ignorer peut être….

    1. Cette personne est plus victime que bourreau. Son entourage ne s’en rend pas compte parce qu’il souffre du comportement de cette personne. Sa réflexion est phagocytée par son réflexe d’auto-défense.

      Il est préférable, en général, de rechercher à déterminer avec le plus d’exactitude possible les causes et conditions qui régissent une situation. La compréhension surgit de cette observation.

      En principe, à la vue de la souffrance (bien cachée) de la victime-bourreau, la pitié prend le relais de la haine et une réponse compassionnée devient évidente. Il est probable que le comportement de la victime-bourreau changera malgré elle, devant la compassion des autres.
      Il faut une grande foi, c’est sûr. Mais si on est persuadé que quand on projette de la haine, on récolte de la haine et que si on projette sur son entourage de l’amour, on récolte de l’amour, alors, on se transforme un peu en infirmier qui sauve un malade … et soi-même.

      Bon courage

      1. Merci Vincent pour cette réponse éclairé que je partage. On se rends service à soi-même et aux autres en pratiquant la compassion.
        Je peux comprendre que ce n’est pas évident à première vue quand il y a eu beaucoup de souffrances reçus.

        Essaye au moins pour voir !

  7. Bonsoir Jonathan,
    Eh bien le carnaval est lancé, je m’y prépare aussi.
    C’est un vaste sujet. le karmapa y a beaucoup
    fait référence cet été, en insistant surtout sur
    l’urgence de nettoyer le karma des maintenant
    car on ne connaît pas la date de notre mort.
    Il entendait par là que ce qui n’était pas nettoyé
    avait une conséquence pour la suite…

    1. Merci Hannah, au plaisir de lire ta contribution.
      Tout passe uniquement par le moment présent donc nettoyer plus tard sera toujours « plus tard ». Et rien ne sera fait. Donc autant s’y mettre maintenant comme le dis le Karmapa. A+

  8. Salut Jonathan,

    Très belle approche du Kamma. Très bien exprimée. Je ne suis pas non plus un spécialiste sur le sujet.
    Finalement, le festival permet et permettra à chacun d’approfondir ses connaissances. Il est intéressant de se dire que nous avons un certain « contrôle » sur les futurs évènements de notre vie actuelle et de nos vies futures. Je me réjouis de pouvoir partager ma contribution à ce festival.

    A bientôt

  9. Bonjour Jonathan,
    Tu m’as une fois de plus éclairée !! Ton article est très clair !
    J’aime beaucoup l’image du jardinier qui, s’il sème de bonnes graines, sa récolte sera très bonne.J’étais ignorante sur le karma et, grâce à toi, j’ai découvert et je vais approfondir…
    Je t’encourage à continuer d’écrire d’excellents articles…
    Bien amicalement
    Annick

    1. Salut,

      Ravi que l’article te soit utile, tu en es un bel exemple en changeant ta façon d’être, tu as récolté tout autre chose. A+

  10. Bonjour Jonathan,
    « si des graines cultivant la pacification intérieure
    on été plantées chaque jour alors la récolte
    correspondra à cela. »

    Je regrette mais j’ai toujours beaucoup de questions
    dans ma téte au sujet de karma.
    Je me sens limitée car je crois que la vérité n’est pas toujours
    accessible à notre mental.
    La Nature je trouve bien différente avec ses cycles,cette année
    méme avec les bonnes graines, il n’y aura pas de pommes,
    de noix, de chataigne ici à cause de l’interdépendance climatique.
    Notre chance peut-étre que gràce au bon sens et de pouvoir
    comprendre nous pouvons apprécier toutes les facettes
    de l’existence humaine…?
    Comment comprendre la Vie qui est insaisissable,
    fluide, qui est en mouvement perpétuel ?
    Tant de questions inutiles certes pour trouver
    une vérité flexible .
    Les piéges du savoir sont nombreux……
    Je compte sur votre compréhension….

    1. Salut Gabriella,

      J’espère que tu ne te tortures pas trop l’esprit avec tout ça ;) Tu as raison, en pacifiant le mental, il n’y a aucune garantie, il se peut que certains paramètres nous échappent encore. Malgré cela, tu favorises bien les choses. En ne pacifiant pas le mental, je ne vois pas trop comment la paix pourrait alors se manifester.
      Tu peux lire l’article d’Arnaud si tu le souhaites, il te sera peut-être plus utile : http://www.terresderepos.tv/le-karma-comme-jamais-on-vous-la-explique/

      A+

  11. Merci de ta réponse Jonathan,
    je t’assure je ne me torture pas l’esprit, mais j’aimerai
    mieux comprendre « le sens de la vie » .
    Puisque nous sommes là pour échanger , depuis
    toute petite j’ai posé nombreuses questions sur
    l’existence comme nous tous ,je suppose.
    La religion été un moyen de combler pour éviter
    l’angoisse devant l’inconnu.
    En restant sans réponse valable , tout en respectant
    les religions, j’ai découvert « la vraie religion  » qui est
    la religion spirituelle.
    J’apprécie bien l’article d’Aranud sur le karma.
    « L’angle que je vous propose d’avantage psychologique
    que religion ou dogmatique, il relève
    d’avantage du pragmatisme que de la croyance »
    Alors il ne me reste qu’à méditer ……
    Je voudrais compléter mes réflexions avec quelques mots
    de Krishnamurti ….
    « La vraie méditation ne consiste pas à exclure ou à
    écarter des pensées, ni à construire des résistence
    contre des idées importunes.Méditer , c’est comprendre;
    la méditation du coeur est compréhension.
    Le début de la méditation est la connaissance de soi,
    qui veut dire percevoir chaque mouvement de la pensée
    et de l’émotion, connaitre toutes les couches stratifiées
    de ma conscience, non seulement les régions périphériques,
    mais mes activités les plus secrétes, les plus profondement
    cachées.
    Ce n’est que lorsque toutes ces zones se sont projetées
    et ont été comprises, la conscience se trouve déchargée..
    Lorqsue l’esprit est silencieux,ce qui est immesurable
    entre en existence.
    La méditation est connaissance de soi, sans connaissance de soi il n’y a pas de méditation.
    Il ne s’agit pas des connaissances que l’on ramasse dans les
    livres, chez des guides spirituels, mais de celle qui provient
    d’une enquète intérieure et d’une juste perception de soi. »

    Merci pour vos articles enrichissants
    et bonne continuation Jonathan …….

  12. Rebonjour Jonathan,
    en relisant le texte de Krishnamurti , je voudrais
    rajouter , que c’est vrai que la connaissance de soi
    ç’est une enquète intérieure par soi -méme,
    mais certains livres nous ouvrent l’esprit et certains
    guides spirituels nous apportent la lumière .
    Gràce à la Méthode de Bruno , j’ai fait un grand pas
    sur mon chemin d’accomplissement.
    Et gràce à ce site je peux échanger avec les personnes
    qui ont les mémes aspirations spirituelles.
    Merci à vous tous d’exister……

Comments are closed.