Les autres comme source d’épanouissement personnelle :

Aujourd’hui, j’aimerais aborder dans cet article le sujet de notre rapport avec les autres qui est un bon reflet de notre rapport à nous-mêmes. Certains se sentent seuls, d’autres au contraire aspirent à plus de solitude, plus de calme.

Tout ça est en quelque sorte le reflet de ce que nous portons en nous. Ce n’est ni bien ni mal, c’est simplement très intéressant à observer pour trouver des réponses à certains de nos questionnements et mieux comprendre nos comportements. On valorise chez l’autre ce que l’on valorise chez nous tout comme on va dévaloriser l’autre sur ce qui est dévalorisant à nos yeux.

Tout est affaire de projections et d’idées :

couple
Amoureux au bord de plage © Erminig Gwenn

De ma propre expérience, je dirais mieux vaut être seul que mal accompagné et j’ajouterais mieux vaut être bien accompagné que seul. Ceci représentant ma croyance liée à mon expérience et en un sens ne veut pas dire grand-chose. Comment définir « mal accompagné » ou « bien accompagné ». Ultimement, cela n’existe pas, on peut plutôt parler de répulsions et d’attractivités reliées à des valeurs, à des façons de voir le monde. Par exemple, les gens qui apprécient la méditation, l’introspection, la quête de spiritualité seront plus intéressés par ce blog que ceux qui pensent que tout cela est stupide et ne sert à rien.

J’ai l’occasion d’échanger des messages avec certains lecteurs et je constate que la méditation ne fait pas tout. C’est un excellent outil d’introspection pour changer son regard sur les événements, mais pour une personne qui se sent seule, être entouré de personnes nourrissantes est également important pour ne pas se sentir isolé. Je me lance donc dans un sujet un peu différent.

Comment faire des rencontres enrichissantes ?

Il existe les classiques rencontres au hasard de la vie quotidienne et également les rencontres sur internet avec des sites spécialisés.

De mon expérience peu importe le vecteur, ce qui va faire une rencontre nourrissante est lorsque les choses vont se dérouler très naturellement, très spontanément. Il est très facile de franchir la barrière des projections, des espoirs encore plus quand c’est nouveau pour se retrouver à juste titre déçu par la suite. Il est impossible à l’autre se conformer exactement en tout point à nos attentes et désirs d’autant que lui-même à ses propres projections et désirs envers nous.

Voir l’humain derrière la fonction :

La meilleure des relations sera celle dans laquelle on va laisser l’autre être ce qu’il est, l’accepter tel qu’il est. C’est la meilleure façon de passer un bon moment.

Tout au début, les rencontres débutent généralement par une salve de questions et voilà l’interlocuteur étiqueté en tout genre et jugé digne d’intérêt ou non. Si vous avez l’occasion de voyager dans une culture très différente, les étiquettes et barrières n’ont plus de prise. La relation humaine est alors très simplifiée et repose sur la spontanéité, le naturel. Tout le monde se sent bien ainsi.

Voici un petit jeu, essayez de discuter avec une personne inconnue juste comme ça puis posez-lui des questions sur son métier, sa vie. Vous verrez que votre regard sur lui ne sera plus le même. La personne sera vite enfermée dans une fonction avec des réactions stéréotypées. De façon très simple, on ne se comporte pas de la même façon avec son médecin qu’avec son boulanger.

Pour avoir de bonnes relations, mon seul conseil sera d’essayer de percevoir l’humain chez l’autre au-delà de la fonction ou du rôle de cette personne dans la société. Vous verrez que ce n’est pas un exercice des plus simples !

Et vous, arrivez-vous à gérer vos rencontres de façon détachée ? Partager votre expérience dans les commentaires ?

4 thoughts on “Les autres comme source d’épanouissement personnelle :

  1. Salut Jonathan,

    Cela fait un moment :) ! je fais énormément de choses différentes en ce moment !!

    J’aime bien ton article !! J’essaie de m’imaginer une rencontre avec un inconnu mais sans lui poser de questions sur ce qu’il fait !! pas évident d’engager la conversation !!! mais tu as raison, il y a d’autres manières d’échanger afin de garder ce contact simple ! C’est fou comme notre façon de voir les gens changent au fur et à mesure qu’on la connait, jusqu’au moment où on la connait très bien !! Les mots peuvent créer des pensées qui nous limitent dans notre façon de percevoir les choses simplement !!! je vais tenter l’expérience !
    @+

    1. Salut Edouard,

      Je suis content de te voir faire un tour par ici. Tu as raison les rencontres simples ne sont pas évidentes comme ce n’est pas ce à quoi on est habitué. J’en parle car je suis à Bangkok et donc par défaut, je ne peux pas poser « pleins de questions » et je ne m’en porte pas plus mal.
      Au faite, j’espère que tout se passe bien avec la méthode de Bruno Lallement ? A+

  2. Bonjour Jonathan,

    Nos relations avec les autres est vraiment un sujet compliqué.

    Et effectivement, en fonction du statut de notre interlocuteur, on projette sur lui différent type d’émotions. Cette projection que tu évoques est un vrai piège.

    Personnellement plus jeune j’avais beaucoup de mal dans mes relations avec mes supérieurs au boulot. Jusqu’à ce que je réalise que je projetais sur eux une partie de mes relations avec mon père.

    De même il y a des gens qui « t’énervent » parfois, comme ça sans raison. Une petite introspection te permet de te rendre compte qu’ils te ramènent à un point de ta propre personnalité qui te fais peur, que tu n’aimes pas, avec lequel tu n’es pas en paix.

    Je pense vraiment, comme tu l’évoques dans ton article, que plus nous nous comprenons nous même, plus nous sommes en mesure d’analyser nos relations avec les autres, et du même coup de les améliorer.

    Mais c’est un long travail, le travail d’une vie. Comme la méditation j’imagine.

    Merci pour cet article très juste à mon sens …

    A bientôt,

    Olivier

    1. Salut Olivier,

      C’est ce que je trouve très intéressant dans les rapports avec les autres. On voit chez eux nos points sensibles, ce qui touche. Ils sont le reflet de ce que nous sommes.
      Ce qui est très marrant, c’est qu’en général on le voit pas comme ça et cela donne des choses intéressantes dans nos vies tant que l’on ne s’en rend pas compte. On a tous nos trucs………
      Tu as raison, je crois que c’est un cheminement, on fait de nombreux petits pas qui viennent s’ajouter les uns aux autres et c’est ainsi qu’on avance de petite prise de conscience à d’autres petites prises de conscience. A+

Comments are closed.