Méditer pour construire sur la durée :

Lorsque j’ai découvert la méditation il y a 5 ans, je voulais avant tout trouver une solution pour me sentir bien. Je fonctionnais sans m’en rendre compte à partir d’un schéma court-terme sans que cela ne règle rien en profondeur. Et comme rien n’était réglé en profondeur, je passais à quelque chose de différents quelques semaines plus tard. Le cycle se répétait inlassablement.

Ce dont j’avais besoin était de construire sur des bases solides :

  • Apaiser les passions et les tensions. C’est à dire apprendre à reconnaître mes points sensibles ceux où ce sont les émotions qui mènent la danse pour pacifier.
  • Apprendre à voir toutes ces envies pressantes qui arrivent et les laisser passer plutôt que d’y céder. Même si cela n’est pas parfait 100% du temps, l’intention va dans le bon sens et construit de bonnes graines pour le futur. A l’inverse, en cédant en permanence, cela crée toutes sortes de déséquilibres qui vont tôt ou tard amener à changer.

Ce qui est génial est que cela n’a pas besoin d’être compliqué ou difficile. Seul l’intention de poser une pierre supplémentaire à l’édifice compte. Cette pierre, c’est soit de méditer, soit de noter dans ma journée quand je commence à devenir passionné dans le mauvais sens du terme pour respirer quelques minutes et reprendre ma journée. Et ainsi naturellement, j’avance et petit à petit les situations d’urgences ne se présentent plus d’elles-mêmes.

J’apprends à savourer le monde et les autres tels qu’ils sont sans juger, sans vouloir les changer d’une façon ou d’une autre. Et c’est la récompense naturelle du processus qui a été réalisé en amont.

Construire à long-terme, pas seulement un affaire de méditation :

Yoko ma femme souhaite quitter son travail pour se sentir plus libre et avoir plus de temps disponible. Elle pourrait à court-terme chercher un autre travail sans régler le problème de fond qui est les horaires à rallonge qui prennent toute la place au détriment de la vie privée. Elle pourrait se plaindre, elle pourrait être aigri et me proposer d’aller vivre dans un autre pays.

Elle démarre plutôt une nouvelle activité avec AirBNB en proposant un studio aux touristes de passages à Tokyo. C’est une vraie solution à long-terme pour avoir plus de liberté tout en créant un échange gagnant-gagnant. Elle y trouve son compte et les gens de passage également.  Je suis admiratif de sa créativité pour sortir grandi d’une situation dont beaucoup resteraient bloqués. J’en profite pour partager le lien Airbnb si certains d’entres-vous viennent à Tokyo et pourraient être intéressé.

Une vision à long-terme limite également les attentes et permet de construire sereinement sans pression de résultats à court-terme et c’est cela qui compte. Aujourd’hui, peu importe ce que vous faites, faites-le dans cette logique et vous serez récompensé au centuple. Comme dans la nature, semez des graines, prenez-en soin en faisant tout ce qui est nécessaire et la récolte sera abondante.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !