Le miracle de l’autocompassion :

Faisons l’hypothèse qu’il existe une substance qui vous irrite et qui est la cause de tous les problèmes dans votre vie. Cette cause vous rend malheureux, stressé, distrait et énervé avec les autres. Cela vous rend insatisfait avec votre vie, avec le fait que vous n’avez pas la santé que vous voudriez, que vous n’avez pas le corps que vous voudriez, que vous ne faites pas ce que vous voulez, etc.

Cette substance est assez horrible, n’est-ce pas ? Maintenant imaginez qu’il existe un remède qui peut limiter les effets de cette substance et rendre tous les aspects meilleurs.

La substance dont je vous parlais est réelle, il s’agit de la souffrance. Nous souffrons tous à un moment ou à un autre, que ce soit sur des petites choses ou sur d’autres, plus importantes. Cette souffrance est la base de tous les problèmes de notre vie.

Le remède est également aussi réel, il s’agit de l’autocompassion. Cela semble assez léger pour la plupart des gens bien que cela soit une pratique tout ce qu’il y a de plus concret qui vous apportera des bénéfices dans tous les aspects de votre vie.

Prenons quelques instants pour explorer la souffrance et ce qui se passerait en appliquant le remède de l’autocompassion.

Les effets autoréalisateurs de la souffrance :

Nous ne pensons jamais à la souffrance lorsqu’on vit normalement. Alors qu’en fait, nous souffrons bien plus souvent que ce que nous réalisons. Nous souffrons pour de petites choses et cela affecte notre bonheur, le bonheur de ceux qui nous entourent, nos actions et toutes nos habitudes au cours de la journée.

Quelques exemples :

– Le stress : Tout au long de la journée, des petites choses nous stressent. Cela commence par une chose supplémentaire à faire qui n’était pas prévue jusqu’à la critique par quelqu’un d’autre. Cette souffrance même si en général elle reste à un bas niveau (parfois, cela peut être très mal vécu et la souffrance augmente beaucoup) nous affecte négativement. Le remède de l’autocompassion réduit cette souffrance et vous permet de gérer ces situations/événements de façon plus calme en augmentant votre bonheur tout au long de la journée.

– La frustration : Des petites frustrations arrivent tout le temps. Que ce soit parce qu’une autre personne ne fait pas les choses correctement ou bien parce qu’un logiciel ne marche pas comme prévu sur l’ordinateur. C’est aussi de la souffrance. L’autocompassion peut vous aider à calmer vos frustrations et à gérer les situations correctement. Vous serez moins agacé, ce qui vous permettra d’avoir de meilleurs résultats.

– La colère avec les autres : Quelqu’un nous ignore et se fiche complètement de votre point de vue. Cela n’affecte pas seulement votre bonheur, mais également la façon dont vous allez agir dans vos relations avec les autres, avec votre famille, avec vos amis. Au lieu de cela, appliquez l’autocompassion et vous serez plus calme. Vous pourrez répondre de façon plus appropriée. Cela d’autant plus si vous avez de la compassion pour l’autre personne qui est également en train de souffrir.

– Vous sentir mal avec vous même : Il y a des millions de raisons de vous sentir mal avec vous-mêmes. Cela aussi est de la souffrance qui va nous amener à prendre de mauvaises décisions en continuant dans nos mauvaises habitudes. C’est ainsi que certaines personnes procrastinent et ne croient pas en elles-mêmes. L’autocompassion va limiter cette douleur pour à la fois augmenter votre bonheur et prendre des décisions qui vous seront plus utiles.

– Le sentiment d’être pressé : C’est souvent le cas dans nos vies où il faut aller le plus vite possible vers la prochaine chose à faire. L’exercice physique de marche devient rapide. Le travail devient une gestion des urgences qui s’accumulent les unes aux  autres. Ce sentiment d’urgence constante en lui-même est source d’un immense stress. L’autocompassion permet également de limiter cela en nous autorisant à ralentir, à savourer le moment présent et à être heureux dans chaque instant.

– Les distractions : Nous vivons de façon hyper distraite en gaspillant la plupart du temps de notre journée. La distraction est un symptôme de la souffrance. Nous sommes distraits à cause de la peur (nous avons peur des tâches plus difficiles et d’échouer) et nous pensons que la distraction sera plus confortable. En réalité, la distraction tend à augmenter notre souffrance. Nous nous ne sentons pas bien avec nous-mêmes, nous procrastinons ce qui est important en rendant notre travail et notre vie plus compliquée. L’autocompassion nous aide avec cette souffrance et réduit cette tendance à la distraction.

– La procrastination : Nous procrastinons tous à la fois dans le travail que l’on prévoit de faire et avec tous ces petits défis qu’on se lance comme faire de l’exercice, méditer ou manger plus sainement. La procrastination, comme la distraction est un symptôme de la souffrance, de la peur et de la croyance qu’on ne peut pas le faire. L’autocompassion va vous aider avec cette souffrance en augmentant votre créativité, en mettant de l’ordre dans votre maison, en mettant vos finances en bonne situation et avec toutes les choses que vous voulez faire, mais que vous ne faites pas.

– Le manque d’exercice : Cette une forme spécifique de procrastination et en même temps un symptôme de la souffrance. Cela vous montre aussi comment la procrastination peut créer plus de souffrance comme un manque d’exercice est mauvais pour la santé et par ricochet mauvais pour le stress. L’autocompassion va vous aider à démarrer vos exercices en pleine conscience et dans la joie.

– Le manque de gratitude : La plupart de notre vie est passé à se plaindre en silence et même parfois directement aux autres. Nous sommes malheureux avec les petites choses dans nos vies et cela est une nouvelle forme de souffrances. Cela signifie que nous passons à côté de toutes les belles choses dans notre vie. L’autocompassion va vous aider à gérer ces souffrances en reconnaissant toutes les belles choses pour lesquelles nous pouvons remercier la vie. Cela augmente à la fois notre bonheur et celui de notre entourage.

– Le manque de pleine conscience : La plupart de notre vie s’écoule dans des distractions. C’est une forme de souffrance parce que si nous ne souffrions pas, nous pourrions rester présents à chaque élément de notre vie en appréciant chaque instant tel qu’il est. Au lieu de cela, nous pensons au futur parce que nous sommes inquiets et nous sommes obsédés avec les erreurs du passé que nous avons pu commettre. L’autocompassion va vous aider avec ces inquiétudes et ces obsessions. Vous allez pratiquer la pleine conscience dans le moment présent plus souvent.

Je pourrais continuer ainsi pour toujours parce que la souffrance prend de nombreuses formes. Vous pouvez voir le lien qui est toujours là : l’autocompassion est le remède contre la souffrance en réduisant ces effets néfastes et nous permettant de choisir des réponses plus appropriées pour nos vies.

Voici une méthode pour pratique l’autocompassion :

Vous pouvez pratiquer cette habitude tout au long de vos activités quotidiennes pour vous aider avec vos souffrances, quelles que soient leurs formes :

1) Noter la souffrance, c’est une parmi d’autres

2) Observez cette souffrance telle qu’elle est.  Ressentez-la pleinement et vivez-la dans le moment présent.

3) Acceptez cette souffrance au lieu de l’ignorer, au lieu de vouloir l’éviter ou de la faire disparaître. Acceptez-la comme une part de votre vie, une part de vous qui n’est que temporaire.

4) Souhaitez-vous du bonheur, souhaitez-vous la fin de cette souffrance. Confortez-vous vous-même et souriez intérieurement.

5) Laissez partir ce qui a causé cette souffrance. Relâchez-la et mettez-la de côté. La cause est certainement quelque chose que vous souhaiteriez différent de la réalité. Au lieu de cela, appréciez votre vie telle qu’elle est. Soyez totalement présent avec la réalité.

6) Remerciez pour cette réalité qui a lieu en ce moment même.

Cela n’est pas toujours facile à pratiquer donc je vous recommande une session par jour pendant laquelle vous vous tournez vers ces souffrances pendant quelques minutes pour pratiquer cette autocompassion sans les distractions du quotidien. Vous allez progresser dans votre niveau d’autocompassion avec la pratique.

Cela aura toujours bien plus de valeur avec la pratique. Le remède de l’autocompassion peut changer complètement votre vie.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !