Mon astuce pour gagner du temps !

Nous avons tous 24 heures dans notre journée. Comment font alors ceux qui ont du temps pour faire les choses qu’ils apprécient et pourquoi d’autres n’ont pas assez de temps pour les choses les plus importantes de leur vie. C’est une question qui a le mérite d’être posée. Je remercie Olivier Roland du blog « des livres pour changer de vie » pour l’organisation de l’évènement interblogueur « votre meilleur astuce pour gagner du temps » dans lequel chaque participant révèle son « truc » pour gagner du temps. Cet article est ma contribution à l’évènement.

Je n’ai rien à vous révéler sur comment faire plus de choses plus rapidement. Ce que je vous propose, c’est l’habitude de donner la priorité à ce qui a le plus d’importance pour vous et cela au détriment de tout ce qui n’est pas essentiel. Ceux qui ont du temps n’ont pas des journées de 26 heures ou de 28 heures, ils ont éliminé tout le superflu qui est souvent là où on le voit le moins.

C’est important de garder à l’esprit ce qui a le plus de valeur afin de le faire passer avant tout le reste. Si vous souhaitez passer plus de temps avec les personnes qui vous sont proches, qui sont importantes à vos yeux alors cela devient la priorité et tant pis pour le reste. La vie est une question de choix et de priorité, on ne peut pas tout faire !

Maintenant, vous vous demandez peut-être comment savoir si quelque chose est essentiel ou ne l’est pas. Observez vos ressentis pour le savoir et ainsi vous remarquerez que quand vous vous sentez bien, quand c’est agréable, c’est que vous faites des choses importantes. Je ne parle pas des émotions de surface, mais des ressentis plus profond. Vous le saurez si vous le vivez !

En méditant, en s’arrêtant pour sortir du flux incessant d’information qui nous bombarde l’esprit, c’est bien plus facile de pouvoir différencier l’essentiel du non-essentiel. Passer du temps à méditer ou dans le calme à ne rien faire peut sembler non-essentiel pour ceux qui ne pratiquent pas. C’est pourtant un gain de temps, un gain de qualité de vie énorme en s’habituant à laisser faire les choses au lieu de vouloir tout contrôler et se compliquer la vie inutilement. En arrêtant de vouloir que les choses fonctionnent parfaitement selon nos souhaits, on se facilite grandement la vie. Les évènements se déroulent et rien de dramatique n’arrive. Essayez pour voir !

On est très inefficace en faisant des choses par obligation qui ont peu d’intérêt à nos yeux donc ne les faites-pas. A vous d’observer et de voir ce qui vous convient de ce qui ne vous convient pas. Nous sommes tous différents avec nos propres préférences. Les choses inutiles commencent généralement dans notre vocabulaire par : « je dois… », « il faut ceci… », »il faut cela… », « je suis obligé de faire ceci… ». En réalité, vous n’êtes pas obligé de faire ces choses si vous le décidez vraiment ou bien vous pouvez les faire différemment dans un tout autre état d’esprit. Rien n’est figé mis à part dans notre tête !

C’est justement Olivier Roland qui m’avait ouvert les yeux sur la grande différence entre être occupé et être efficace. Être occupé revient à faire des tonnes de choses sans que celles-ci ne soient importantes. C’est rassurant, on a l’impression d’avancer mais ce n’est pas le cas.  A l’inverse, être efficace, c’est se focaliser sur ce qui est VRAIMENT important. Cela tombe bien comme c’est lorsque c’est très agréable à vivre que l’on va produire les meilleurs résultats. A l’inverse, tout ce qu’on va faire par obligation, par manque d’intérêt donnera de médiocres résultats. Observez par-vous même pour vous en rendre compte !

J’espère que cet article vous aura été utile. Un petit vote a été mis ne place. Si cet article vous a plu, vous n’avez qu’à cliquer sur ce lien afin de voter pour lui.

Merci de votre lecture. Comme toujours, vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez ;)

39 thoughts on “Mon astuce pour gagner du temps !

  1. Bonjour Jonathan,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Ne cherchons pas du temps…mais de la qualité de vie. Rappelons nous que nous avons toujours le choix, même celui de ne pas en faire !
    Amicalement
    Christian

  2. Le temps pratique, celui qui nous permet de prendre le train ou de ne pas rater un rendez-vous par exemple, ne doit pas effacer le temps psychologique.
    Celui-ci n’est que l’intervalle entre deux évènements. La façon de meubler les intervalles dépend de l’importance de ce qui est à faire et de la façon de le gérer. Ainsi, le temps paraîtra plus long ou plus court.

    Cela dit, le vrai temps est éternel présent et conscience que l’on a de ce présent. On meuble ce présent d’un contenu. Quand on a conscience de la qualité de ce que l’on fait, la joie et l’enthousiasme rayonnent à travers nous et notre activité. Gagner ou perdre du temps n’a aucune importance. La conscience et la qualité de notre activité sont seules importantes.
    Ainsi, paix intérieure et activité extérieure ne font plus qu’un. Le temps psychologique n’existe plus.
    Bonne journée

  3. Je voulais juste ajouter un petit mot :
    A mes yeux, le choix, le libre-arbitre et le hasard n’existent pas. Ce sont des illusions, des manipulations de notre esprit. Nous croyons décider, choisir…

    Si nous réalisons que nous sommes le simple jeu d’énergies formant des combinaisons passagères, que la vie est un flux d’évènements impermanents appuyés les uns aux autres et en dépendance les uns des autres, un mélange de causes et d’effets en perpétuel devenir, nous voyons que ce courant karmique circule sans nous demander un avis. Nous sommes partie intégrante du flux d’évènements, nous sommes le jouet du karma et en aucun cas un donneur d’ordres à la vie…
    Nous pouvons seulement orienter un peu la partie du flux que nous sommes et de préférence dans le sens du bonheur.
    Voilà, j’ai fini. A plus tard.

    1. Vincent c’est toujours passionnante de trouver une réponse
      « juste » sur l’existence de la vie .
      à tes yeux..c’est comme ça..à mes yeux peut étre autrement..
      Je te suis dans certaines réflexions..
      « nous sommes le simple jeu d’énergies forment des
      combinaisons passagères , que la vie est un flux d’événements
      appuyés les uns aux autres et en dépendance les uns des autres, »etc.
      Je rajoute l’essai sur la philosophie naturelle de Jacques
      Monod biologiste:Le hasard et la nécessité :
       » L’homme n’est qu’un accident de l’évolution qui est causée
      par les modifications chimiques du génome ADN ,ces
      modifications sont fortuites et elle sont la conséquence de
      l’instabilité thermodinamique moléculaire . » etc.
      Alors le karma ..je n’arrive plus à comprendre …
      mais c’est passionnante de ne pas savoir ..la vraie histoire
      de notre existence …
      j’aime bien réfléchir avec vous , si ça vous intéresse….

      « 

      1. Bonjour Gabriella,
        L’observation de J. Monod illustre parfaitement la loi du karma. Rien ne vient de rien ou d’un seul mais toujours d’un ensemble de causes et conditions dont l’origine se perd souvent dans le tréfonds du temps sans commencement connaissable.
        Je ne sais plus quel scientifique a dit que le monde de la forme est une anomalie de la nature. Il l’a dit sans doute pour marquer les espsrits et faire réfléchir, mais il y a un fond de vérité. L’énergie cosmique originale se condense, coagule si j’ose dire et devient forme. Est-ce bien normal ?
        Puis la forme s’organise en s’appuyant sur l' »histoire » des instants précédents, chaque instant laissant son empreinte. La mort de chaque instant marque la naissance du suivant, etc…
        Les énergies en action modifient chaque instant de façon imperceptible mais tous les instants collés donnent ce monde relatif. C’est notre esprit qui colle, à nos yeux, les instants en leur imprimant ses propres perceptions également karmiques…
        Ce « principe d’existence », mére de toutes formes n’est-il pas l’Origine ? l’Absolu ? la Pure potentialité ? le Tao ? la Conscience ?
        Bonne journée Gabriella.

        1. Merci beaucoup Vincent ,
          pour cette éclairage,
          qui me parait le plus juste parmi d’autres.
          Chaque culture ou réligion a sa théorie sur
          l’Univers et sur l’existence de la Vie .
          Effectivement le Taoisme ou Bouddhisme
          sont les plus proches, les plus logiques à ma
          compéhension aussi.
          Mais alors , c’est quoi restera à la disparition
          de l’homme de cette terre , quand il n’y aura plus
          aucun témoigne de notre passage terrestre…?
          Absolu ? la Conscience de l’Univers ???
          Si l’Origine aussi est en changement perpétuel,
          est-ce possible que l’Energie Universelle garde
          toujours le méme Esprit ?

        2. Gabriella,
          le grand Vide sans mélange, pure potentialité, conscience pure sans objet est immuable. Il est l’origine même du karma, du changement.

          Qu’importe ce qui arrivera quand… La seule existence est le moment présent, le reste est spéculation, imaginer un au-delà est un jeu de l’esprit qui demeurera sans réponse.
          L’énergie inhérente au Tao est l’aspect actif du Tao qui ne fait rien mais sans lequel rien ne peut se faire.
          C’est ma vue de la Voie.

    2. Bonsoir Vincent ,Je ne sais plus qui a dit dans tous les enseignements bouddhistes que j’ai suivi que le seul libre arbitre qu’on avait c’est de nous sortir du samsara…par la pratique…

      sinon, il n’y a pas de hasard , rien que des causes et conditions qui arrivent à maturité, là je suis d’accord…

      1. Bonjour Michel,
        je ne suis même pas sûr que vouloir sortir du samsara ne soit pas un résultat karmique… J’ai bien peur que si.

        A propos des patrons qui méritent la pendaison, je me méfie des réactions épidermiques. Ces paroles me donnent l’impression d’être l’otage d’un type de comportement superficiel et manipulé et en tout cas, pas assez approfondi. Le rectificatif, suite à la réaction de Jonathan, est sain.
        Ceci dit, les Vues Justes, par l’éclairage de la Vue pénétrante, permettent de rester détaché des évènements. On ne les subit plus, on y réagit de façon équilibrée.
        Bonne journée.

    3. Salut Vincent

      Avant de faire une pose je réfléchie encore
      « le libre arbrite est la faculté de l’étre humain
      de se déterminer librement et par lui seul à agir et à penser  »

      Or, tu dis …..je vais te citer ;
      « A mes yeux le libre arbritre et le hasard n’existent pas.
      Ce sont des illusions , des manipulations de l’esprit.
      Nous croyons décider , choisir..
      Nous sommes le jouet du karma etc. »

      Alors , ma question ;
      est-ce juste de juger qui que soit dans cette façon
      voir l’existence et les événements de la vie .

      Je vous souhaite à tous un excellent week-end….

  4. Merci Vincent
    une fois de plus de me répondre…
    c’est vrai , peu importe le passé et le futur,
    on vit toujours dans le présent .
    Nous vivons , nous pensons que dans le présent.
    Ce présent change tout le temps et il ne cesse jamais
    d’étre là.
    Notre vie passe dans ce présent éternel ….
    « toujours en train de s’évanouir et toujours en train
    de renaître. »
    C’est vertigineux cette vérité ….je ne devrais plus chercher
    d’une autre .
    « Chaque homme tient l’infini dans le creux de sa main  »
    W.Blake
    avec mes remerciements encore
    Bien amicalement

    1. Bonsoir Gabriella
      je ne cherche pas à savoir ce qui restera de l’Homme dans l’univers, une fois qu’il aura disparu … mais plutôt comment faire ici et maintenant, pour qu’il ne disparaisse pas d’ici 100 à 150 ans…

      Vincent, vouloir sortir du samsara, serait un résultat karmique ? c’est à méditer … mais moi je crois que le karma on se le fait soi même, et qu’on peut le modifier…à tout instant , je préfère, c’est quand même plus optimiste!

      on en a pas mal discuté sur le ce blog … http://www.mediter-pour-etre-heureux.com/le-karma/

      bien à toi
      Michel

  5. Merci pour ce bel échange avec de belles leçons pour préciser les choses et éclaircir. Chaque message apporte sa petite trace pour affiner les choses.
    Merci à vous ;)

  6. Bonsoir Jonathan tu écris… « On est très inefficace en faisant des choses par obligation qui ont peu d’intérêt à nos yeux donc ne les faites-pas. »

    faudrait dans ce cas , ne pas aller bosser, ou aller faire les courses ou la vaisselle…

    « je dois… », « il faut ceci… », »il faut cela… », « je suis obligé de faire ceci… ». En réalité, vous n’êtes pas obligé de faire ces choses si vous le décidez vraiment ou bien vous pouvez les faire différemment dans un tout autre état d’esprit. Rien n’est figé mis à part dans notre tête !

    il me faudrait faire tout cela avec un autre état d’esprit … en y prenant plaisir…
    comment avoir cet autre état d’esprit?

    si quelqu’un a une réponse..et puis faut il vraiment se changer soi même ? ou simplement être soi même?

    bien à vous toutes et tous
    Michel

    1. Salut Michel ,
      je te comprends ….
      alors selon mes expériences j’ai pu faire
      n’importe quel travail avec un état d’esprit positif
      en sachant si vraiment ça va pas , je suis libre et
      je suis capable de faire d’autre chose ……

      Bien sur , la vie passe par les étapes très différentes
      et parfois j’étais perdue dans mes pensées….et j’avais
      de périodes de grande souffrance.
      Dans ces moments il y avait toujours une petite lumière,
      un espoir pour trouver la paix intérieur dans n’importe
      quelle circonstance.

      Après la fin de quelque chose, il y avait toujours le début
      d’autre chose…donc en passant par ce mouvement perpétuel
      la vie passe aussi ..et maintenant je n’ai plus de temps à perdre
      .
      Méme si je n’arrive toujours pas comprendre le karma ..en
      pensant que c’est peut-étre encore un concept mental …
      rien n’est plus important que de vivre le moment présent en
      essayant de se rendre utile et d’essayer de rester simple ,ouvert.

      Peut étre la spiritualité changera le monde en bien,
      et si non , la vie est merveilleuse méme avec ses imperfections..

      « Etre libre , c’est vouloir que les choses arrivent non comme
      il te plait, mais comme elles arrivent.  »

      c’est la seule chose qui dure , c’est le changement et
      on ne se change pas tout seul, la vie s’en occupe…!
      Un petit sourire Michel ?

      à +

      …..

      1. J’adore, Gabriella !
        Le moment présent est la seule existence qui soit, c’est une évidence !

        Le contenu de moment présent subit le jeu de l’action karmique (faisant partie intégrante, elle aussi, du contenu). Ce contenu, c’est le monde relatif en perpétuel devenir.
        L’esprit en mouvement crée le lien passé-présent-avenir. En fonction de son propre karma, il interprète et impose ses propres valeurs conditionnées à son monde. C’est un film qu’il se fait sur un fond de réalité qu’il ne voit pas, aveuglé qu’il est par son conditionnement et otage de son karma.
        Cette vie est la facette « forme » du sans-forme, du « principe d’être », du Tao exprimé dans le moment présent.
        Etre libre, c’est prendre les choses comme elles sont, non comme on voudrait qu’elles soient. Tu as parfaitement raison, Gabriella. C’est un hommage à la vie.
        Quant au karma, Michel, il n’existe pas de « moi » qui le fabrique. Un peu comme une vague qui déferle sur une plage; nous sommes un grain de sable bien intégré au monde de la vague et nous sommes entraînés par le mouvement général. Si ce grain est bousculé ou bouscule des obstacles, sa direction et son intégrité s’en trouvent changés mais en aucun cas, le grain ne décide de sa route. Il est illusoire de croire qu’un moi autonome décide. Ce n’est que l’expression du karma.

        Bonne journée

        1. Merci Vincent ,
          je n’ai pas encore saisie le karma ..!?
          décidément j’ai la téte dure ..!!!!
          Vincent tu es dèjà dans une autre dimension
          et je regrette mon ignorence ….
          Tout ça c’est évident pour toi …..puisqe c’est évident…
          Tu dis que la libre arbitre n’existe pas , seulement
          nous croyons décider ,.mais tout ça
          ce n’est que illusoire ….
          Je perds le sens de ma vie , ou alors je ne comprends plus rien.
          Avec ma petite tète , je dois aller doucement.
          Je croyais que dans certaines choses , je peux décider
          moi méme et puis l’Energie Universelle qui modifie
          à chaque instant les grands lignes de ma vie.
          Illusion ou réalité …je n’arriverais peut étre jamais
          comprendre ce que je pourrais comprendre ..
          je suis bloquée à ce niveau de compréhension.
          Gràce à nos échanges , je continue à réfléchir sur
          l’existence tout en sachant que moi je ne pourrais
          jamais percer ses secrets….
          Donc , ….mais non ..j’arrète ….à plus tard ….

          « Tout ce que je sais , que je ne sais rien  »
          Merci Vincent …

    2. Salut Michel,

      Je ne sais si cela existe être soi-même comme tout change à chaque instant.
      Concernant le travail, tout est affaire d’angle de vue. Tu peux voir cela comme une corvée et en effet, ce n’est pas très drôle d’y aller chaque jour dans cet état d’esprit. Tu peux sinon voir le service que tu rend aux autres, à ta famille en y allant. Tout cela est très subjectif et dépend de chacun pourtant selon l’angle de vue, cela change tout.
      L’idée est qu’il n’y a rien de solide et qu’on peut voir les choses chacun à notre façon pour le meilleur comme pour le pire.
      Je n’ai pas une méthode à te proposer. C’est comme être heureux, il n’y a pas de méthodes, c’est un état que l’on a parfois et parfois non, Certaines conditions favorisent cela et d’autres non.
      Tous ces sujets me montrent mes limites, il me reste beaucoup à apprendre afin d’éclaicir tous ces thèmes.
      En tout cas, ces commentaires sont les bienvenues pour affiner les choses ;)

      A+

  7. P.S.
    En parlant » de vivre dans le moment présent »
    j’ai voulu dire que dans ma jeunesse ça m’est
    arrivé de vivre que par mes souvenirs anciens
    ou avec l’espoir du futur , en méme temps que
    physiquement j’étais bien là…je n’ai pas pu apprécier
    le présent ..
    que maintenant je ne pense plus que furtivement
    au passé ou à l’avenir …je suis pleinement dans
    l »ici et maintenant « ….

    1. Pour se libérer de la souffrance, il faut considérer la notion de non-activité.
      D’abord, il est impossible à un être vivant de rester sans rien faire.
      Ensuite, la pratique des vertus n’amène pas à la libération. Les bouddhistes prennent l’image des chaines; qu’une chaîne soit en or (pratique des vertus) ou en fer (mauvaises actions), c’est une chaîne !
      De quelle activité faut-il s’abstenir ? Pas manger, boire, dormir, travailler, etc… c’est de l’activité désordonnée de l’esprit qui se livre à un travail de bâtisseur, construisant des idées, créant un monde imaginaire dans lequel il s’enferme comme la chrysalide s’enferme dans son cocon.
      Vivre l’instant présent, la pleine conscience, c’est supprimer cette activité constructive de l’imagination.
      Ce sont nos idées qui nous lient avec des chaînes, pas notre activité matérielle.
      Cette activité bâtisseuse de constructions mentales, de châteaux dans les nuages, qui construit sans cesse le monde illusoire nous retient prisonnier, nous empêche de nous libérer.
      A. David Neel disait : « Il suffit de laisser couler, sans l’entraver ou tenter de le dévier, le flot de l’existence, le contemplant en spectateur intéressé, peut-être amusé, mais toujours détaché bien que sentant un avec le spectacle, immergé dans le flot et coulant avec lui ».

      Il est difficile de saisir la coexistence de deux mondes : celui de l’Absolu et du Vide d’une part et celui de la relativité dans lequel on effectue le voyage de sa vie.
      Le karma (action) on verra une autre fois.
      L’idée de la libération est importante pour aspirer vers le haut…

      Ciao

      1. Merci encore Vincent ,
        j’apprécie beaucoup la citation d’ A.D.N.
        J’ai réfléchie encore pour essayer de comprendre
        le karma donc je ne suis pas encore libérée.

        Si le karma veut dire que ce qui nous arrive aujourd’hui
        c’est le conséquence de nos actes passés et que les
        actes que nous faisons aujourd’hui produiront des effets
        dans nos prochaines vies, …j’ai du mal à comprendre
        comment le karma peut qualifier nos actes positifs ou
        négatifs. J’ai toujours pensé que l’Absolu devrait étre
        Neutre et la notion de bien ou de mal , ce sont les valeurs
        humaines , qui changent selon les variations culturelles,
        les époques , donc il n’y a aucune valeur morale objective.

        Je respecte totalement les théories différentes car je pense
        qu’elles tiennent une parcelle de vérité .
        Alors , logiquement l’humanité est en train de s’éléver ,
        après le karma …?
        si j’a bien compris ….?!
        Voilà, ma vision actuelle de ce sujet……
        Merci Vincent pour ta vision , probablement plus avancé
        de la mienne .

        et re -Ciao

        1. Eh oui !
          tu vois comme il est difficile de ne pas faire d’amalgame entre Absolu et relatif, Réel et réalité…
          L’Absolu est pureté fondamentale, hors d’atteinte de nos valeurs relatives. La Réalité relative est notre monde qu’il faut ordonner, nettoyer, ranger pour ne pas trébucher et souffrir.
          De nombreuses méthodes existent pour y arriver et je préfère la méthode d’entrainement bouddhiste.
          Le karma est une loi qui régit ce monde relatif.
          Quand un fonctionnement se reproduit souvent, on lui donne le nom de loi. Le karma est la loi des lois car il n’a aucune exception à sa règle.
          Pour terminer, je voudrais dire que la pleine conscience, l’Attention, permet, avec la concentration, de se fixer « la tête dans le ciel mais les pieds bien sur terre » comme disent les taoïstes. C’est à dire de considérer le monde d’une façon détachée, de se désidentifier de l’ego et de ce monde relatif dont la maîtrise devient plus aisée.
          Bonsoir Gabriella

        2. Bonsoir à vous 2 et à vous toutes et tous aussi ….

          Sur le karma…éternel sujet de préoccupation , je vous fais part de l’état actuel de mes réflexions que j’ai mises sur mon blog …

          http://michel1955.blogspot.fr/2013/01/karma-mort-et-renaissance-4.html

          Pour moi le karma n’est pas inéluctable, il peut être modifié par notre manière d’être, ou notre pratique ici et maintenant , la plupart des écoles et traditions bouddhistes le disent.

          il peut être modifié, par les pratiques de purification chez les Tibétains, ou par la simple pleine conscience de nos actions paroles ou pensées négatives, et la détermination de ne pas les renouveler… dans le bouddhisme Zen de Thich Nhat Hanh…

          pour ce qui est du karma négatif ou positif, il faut l’entendre, comme créant de la souffrance ou du bonheur …

          j’ai été aussi très touché par les enseignements de la retraite d’hiver de Thich Nhat hanh qui a dit que le Karma et la renaissance, ce sont des notions bramanistes, mais ce n’est pas l’enseignement de base du Bouddha qui est les 4 nobles vérités et le noble sentier octuple,

          j’avais lu aussi que le Karma n’est pas la seule loi qui régit ce monde relatif , il faut que je retrouve ou…

          là ou je rejoins Vincent, c’est que je pense aussi que le Karma est un ensemble de causes et conditions qui cree un ensemble d’effets , et non une cause ou condition qui engendre un effet…

          mais nous ne sommes pas des grains de sable, qui n’y pouvons rien , nous avons les énergies de nos actions, paroles et pensées…

          et heureusement que nos vies ne sont pas pré-destinées… sinon pourquoi les vivrions nous ?

          La libération, l’éveil, c’est la libération de quoi ? de nos afflictions, nos attachements, nos perceptions erronées… de ce karma qui fait qu’on est englués dans le samsara…

          amitiés à vous toutes et tous

          Michel

  8. Bonjour Michel,
    Ceci étant, cela surgit ! ou bien : il n’y a pas de réelle production, il n’y a qu’interdépendance.
    Aucune chose n’apparaît qui se soit produite elle-même (qui soit la cause de son apparition).
    Aucune chose n’apparaît qui soit produite par une autre chose.
    Rien ne vient à exister sans causes. Rien ne vient à exister par hasard.
    Tout ce qui vient à exister existe en dépendance de causes.

    Tich Nhat Hanh place sur la voie des novices. Il utilise des images populaires, marquantes et facilement compréhensibles dans un premier temps. Libre à chacun d’approfondir vers plus d’ésotérisme.

    Le karma est quasi mécanique, sans visée morale et sans but de justice. Le bien ou le mal lui sont inconnus (ce ne sont que nos appréciations) la vie ou la mort non plus.

    Karma n’est que le nom que l’on donne à une réalité de fonctionnement des choses.

    Quand on a planté une graine dans de la bonne terre, elle pousse si on l’arrose. (conditions et causes).
    Pareillement, si on accomplit une bonne ou une mauvaise action, on en récoltera les fruits.
    Il n’y a aucune morale en cela.
    Faire de bonnes actions pour accumuler des mérites est primaire et démontre de l’avidité. Une bonne action doit être accomplie pour faire régner l’équilibre et la « voie du milieu ». S’occuper d’une éventuelle renaissance relève de réflexions populaires.
    Seul existe l’instant présent. Si on le vit au mieux, dans le contentement de ce qui est, qu’importe l’avenir ?

    Bonne journée

    1. Merci Vincent et Michel ,

      j’ai lu tellement des « théories » sur le karma .
      Vous avez fait une bonne action , alors j’espère
      que vous auriez un bon karma .
      Ca c’est déjà  » probablement  » sur que  » tout est énergie  »
      et que l’énergie ne se perd pas , et qu’elle
      peut prendre différentes formes et passer d’une à l’autre.

      C’est un sujet inépuisable ….

      Merci encore à vous ……

  9. Michel, dernière petite chose, tu parles de te libérer du samsara mais qui t’y maintient sinon toi ?

    1. qui m’y maintient ? mon Karma bien sur…si je suis tellement bloqué dans mon évolution vers la transformation et la guérison, malgré tous les outils à ma disposition… c’est bien sur ce karma…
      mais le karma pas en tant que rétribution de comportements (négatifs) dans des vies passées , plutôt comme interaction de multiples graines qui sont en moi et qui me viennent de mes ancêtres et parents , de leur culture et environnement dont j’en ai hérité bien des aspects et aussi du mien d’environnement celui que j’ai vécu depuis ma naissance…

      Pendant mes vacances, à partir de demain je m’en vais continuer à méditer la dessus…
      Ce karma m’empêche de me sortir du samsara , mais petit à petit, je peux le transformer… et ce sera plus ou moins long en fonction de sa lourdeur…
      et comme j’ai eu « la chance » de croiser le Dharma (encore le karma…) on appelle cela la précieuse renaissance humaine, j’ai « une chance » de me libérer du samsara …si je persévère dans mes efforts ( c’est la diligence juste)
      merci à toi Vincent, de me faire ainsi méditer… à+…
      et bises à toi Gabriella…

      1. Bonjour Michel et Vincent ,

        j’espère pour toi Michel que tu vas te libérer du
        Samsara , pour arriver au Nirvana……………………..
        et je voudrais vous poser un question , vous n’étes
        pas obliger de me répondre .
        Que pensez vous des enfants qui meurent pour des
        nombreuses raisons chaque jour sur la planète.
        Pratiquement tous les pays du monde pourraient
        nourrir leurs enfants convénablement s’ils voulait s’en
        donner les moyens.
        Avec un minimum de soins , la plupart des ces enfants
        survivraient.
        La mortalité infantile massive donc n’est pas inéluctable,
        ce n’est pas une fatalité.
        Et encore il y des exemples sans fin , quand on aurait pu
        changer la vie de nombreuses personnes .
        Tout ça m’oblige de réfléchir de cycle de la vie ………

        Bien amicalement …..

        1. Juste un mot avant de partir quelques jours.
          Il n’est pas raisonnable de penser aux enfants qui meurent, surtout que l’on n’y peut rien. C’est un enchaînement karmique.

          Il serait nécessaire de voir ce que les puissants nous cachent avant de pleurer sur les conséquences.
          Que ce soit Bigpharma (l’industrie du médicament) l’ordre des médecins ou pharmaciens, la soi-disant pénurie alimentaire savamment orchestrée par les Monsanto & Co, les banques, etc… Tout est orchestré par avance et tant pis pour les dommages collatéraux.
          Vois donc les activités du groupe Bildelberg dont personne ne parle jamais. .
          Rien ne naît de rien. Ces enfants meurent parce qu’on les tue, tout simplement. Et nous sommes complices quelque part par notre silence, immobilisme, à mettre la tête dans le sable et lécher les bottes de la caste des puissants mondiaux qui eux, ne sont pas étouffés par la morale. Et pour quoi ? Avoir son Ipad, son 4×4, être habillé à la dernière mode… bref subir le tittytainement, méthode très intelligente pour flouer le plus grand nombre. (voir sur le net).
          Les guerres, les famines, la pollution, etc… pourraient être maîtrisées si le grand troupeau ouvrait les yeux…

          Enfin, Gabriella, tu vois que je suis très loin de la sagesse. Ces sujets me donnent la nausée et me rendraient presque violent…
          Tant de souffrances, pourquoi en rajouter ? Pierre Rhabi a adopté le bon comportement.
          Au revoir, ciao

        2. Bonjour à toutes et tous me revoilà rentré de vacances en ce lieu ci http://www.la-ferme-des-enfants.com/

          et bien heureux de vous retrouver…

          un lieu qui n’est pas le nirvana, Gabriella, mais où nous contribuons chacun en faisant sa part de colibri de réduire la souffrance du monde..
          j’ai un article en préparation que je publierai une fois qu’il aura été validé , par les habitants de ce lieu .
          Le nirvana je l’ai quelquefois touché là bas, en y vivant pleinement l’instant présent, sans songer ni au passé ni au futur…
          quelquefois seulement, car eux aussi ont à faire face à beaucoup de difficultés …y penser me ramenait automatiquement dans le samsara..

          en ce qui concerne ces enfants qui meurent chaque jour… c’est bien le karma.. mais il ne faut pas le voir comme la rétribution de leurs propres actes passés dans des vies antérieures

          mais comme la conséquence d’actes collectifs passés et surtout présents qui font qu’il y a cette souffrance dans le monde…
          Moi je refuse de dire que l’on n’ y peut rien ….
          Nous pouvons transformer et guérir ce monde , par nos propres actions ici et maintenant , chacun en faisant sa part…

          il y a suffisamment sur Terre de quoi nourrir tous ses habitants, et sainement en plus, il y a seulement une mauvaise répartition des richesses, et d’énormes gaspillages.. . je t’invite Vincent à lire cette charte….

          http://www.colibris-lemouvement.org/colibris/la-charte-pour-la-terre-et-lhumanisme

          et vous offre ma citation préférée…

          ** Il y a assez sur Terre pour répondre aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire l’avidité de chacun ** Gandhi

          amitiés
          Michel

        3. sinon je suis entièrement d’accord avec la suite de la réponse de Vincent …
          « Que ce soit Bigpharma (l’industrie du médicament) l’ordre des médecins ou pharmaciens, la soi-disant pénurie alimentaire savamment orchestrée par les Monsanto & Co, les banques, etc… Tout est orchestré par avance et tant pis pour les dommages collatéraux. »

          mais je pense que si nous avons le nombre suffisant, la masse critique, nous en viendrons à bout
          connaissez vous la légende du 100eme singe?

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_centi%C3%A8me_singe

      1. Merci Jonathan ,
        pour l’article de Bruno..
        bien sur je ne fais pas parties de ceux se plaignent
        vraiment pour n’importe quoi, au contraire je suis
        heuruese avec très peu de choses….méme quand
        les choses ne vont pas bien , je trouve assez vite à
        voir le cotè drole ou éducative des événements.

        Merci pour ta présence Jonathan ………………………….

  10. Merci Vincent,

    de l’avoir laissé exploser ta « Sainte colère « ….
    une chose je ne comprend pas si  » les enfants
    qui meurrent c’est un enchainement karmique »
    donc on n’y peu rien , alors tous les autres qui
    exploitent , qui polluent , logiquement ils sont
    aussi dans l’enchainement karmique …
    tu m’excuse mais je cherche à comprendre le karma..
    ça va étre long pour moi ..
    alors bonne route pour toi
    et peut-étre à +

    1. Coucou Gabriella,

      J’essaye de voir le karma de façon simple. Tout ce que tu sèmes te revient tôt ou tard. De façon très concrète, si tu voles une personne tu as le remords dans ta tête en plus de la peur d’être attrapé par la police où que la personne que tu as volé se venge. La violence engendre ainsi plus de violence et c’est sans fin tant que personne n’a la sagesse de dire STOP et de bâtir autre chose. A l’inverse, quand tu est utile aux autres, cela te revient également. L’intention est très importante.
      Je n’ai pas de réponse concernant les esprit avides du « toujours plus », ni les gens dans la misère. Le Bouddhisme Tibétain parle de karma et donc d’actions, paroles et pensées résultant de nos vies passés et dont nous avons le résultat dans cette vie.
      Cela a son sens d’une certaine façon même si je n’en sais rien. Les esprits avides d’hier existaient déjà à la différence qu’ils n’avaient pas les technologies à leurs disposition pour accélérer le processus, l’impact était plus limité.

      Bon week-end et je te souhaite de ne pas trop te torturer l’esprit. C’est sympa également une bonne balade à la campagne dans la nature ;) A+ et bon week-end !

      1. Merci Jonathan
        pour ta réponse ..
        la mienne c’est que « plus que cherche , moins je trouve  »
        Ces réflexions ne me torturent pas de tout mon esprit
        au contraire ça fait travailler mes neurones ….
        En ce qui concerne les promenades , je les fais
        tous les jours 1 ou 2 heures selon le temps …..
        Je sillonne toute seule la campagne , je suis toujours
        seule…ou sont les autres ???
        Heureusement il y des vaches qui me saluent..et
        mes amis des animaux ……
        Joyeux week-end pour vous tous aussi …..

        1. De même joyeux week-end à toi. Si tu veux voir les autres, il va falloir aller ailleurs, il y a plein de monde ;)
          En tout cas, je sais où aller pour ne voir que des vaches, cela ressemble au village de mes parents ;) A+

        2. P.s
          je vois assez du monde dans la semaine
          et ça me fait du bien un peu de solitude ..
          ça doit étre très sympa chez toi aussi Jonathan..
          bon ..je vais me calmer et faire ma méditation
          qoutidienne au près de « mon lac et de « mon arbre »
          que je l’embrasse souvent …
          Bonne continuation à vous tous ….

Comments are closed.