9 choses avec lesquelles lâcher-prise pour plus de paix intérieure

Depuis l’aube des temps, les conflits de toutes sortes ont toujours compliqué nos vies. Si nous ne combattons pas contre d’autres personnes, nous nous battons contre nous-mêmes. Si nous ne nous battons pas contre nous-mêmes, nous luttons pour un idéal inaccessible, une croyance irréaliste ou un dogme toxique. Et c’est ainsi que continue le cycle du chaos dans nos vies.

Il m’a fallu beaucoup de temps pour prendre en charge la façon dont je pense et réagi. Maintenant, bien que je ne sois pas toujours parfait, j’ai l’habitude de laisser aller pour retrouver paix et tranquillité. J’espère que cette liste issue de mon expérience pour identifier les sources de chaos auto imposés par manque de vigilance vous sera également utile dans votre vie pour moins vous laisser prendre. Cela commence par :

1. Le besoin de tout contrôler :

Malgré mon besoin de contrôle comme tout le monde, j’ai réussi à traverser mon chemin d’éveil spirituel pour accepter l’imprévisibilité, l’instabilité et même l’impuissance beaucoup plus qu’auparavant. Je glisse encore dans les vieilles habitudes, mais j’y arrive, et je retrouve le calme merveilleux du lâcher-prise. Le contrôle est un produit de la peur, de la méfiance envers vous-même et de votre capacité à gérer tout ce que la vie vous amène. Une fois que vous aurez dépassé vos insécurités et expérimentez la force de votre esprit, vous commencerez à vous faire confiance et à vous ouvrir davantage à la vie quel que soit ce qu’elle vous amène.

2. L’idée qu’il faut être parfait : 

Le perfectionnisme favorise le stress chronique et l’épuisement professionnel. J’ai passé beaucoup de temps dans ma vie à vouloir tout faire parfaitement. Quelle perte de temps ! Nous savons intellectuellement que personne ne peut être parfait, mais d’une certaine façon, nous avons toujours tendance à rester coincée dans ce type de cycles négatifs généralement inconsciemment. Si vous n’êtes jamais très content de ce que vous faites ou de qui vous êtes, il est très probable que vous soyez un perfectionniste. Il m’est arrivé une fois d’être tellement perfectionniste qu’il m’a fallu 6 heures pour écrire un article (je ne plaisante pas). Finalement, j’ai appris qu’il n’y a vraiment pas de perfection, car la vie est surtout croissance et changement. La perfection est en revanche un état qu’il n’est pas possible d’atteindre en permanence dans notre vie donc autant l’accepter et faire avec au plus vite.

3. Donner votre pouvoir à d’autres personnes :

Nous donnons notre pouvoir aux autres quand nous leur permettons de définir nos valeurs, de dicter nos sentiments et de contrôler nos perceptions. Combien de fois avez-vous autorisée une personne à influer sur la tonalité de votre journée ? Combien de fois vous êtes-vous senti très mal parce que quelqu’un vous a ignoré, rejeté ou critiqué ? Tout cela, c‘est ce que l’on appelle donner votre pouvoir à d’autres personnes car vous leur permettez de contrôler la façon dont vous vous sentez. La réalité est que vous n’avez pas à donner ce pouvoir à d’autres, vous pouvez toujours reprendre ce pouvoir et définir la façon dont vous allez vous sentir et ce à quoi vous allez adhérer.

4. Vivre dans le passé :

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous choisissons de vivre dans le passé, mais toutes sont inutiles. Vivre dans le passé, c’est habiter dans ce qui était plutôt que dans ce qui est, maintenant en ce moment. Plus nous sommes bloqués dans le passé, moins nous pouvons véritablement vivre notre vie dans l’instant bien que cela soit l’unique moment dans lequel notre vie se déroule !

5. Être entouré de personnes « toxiques » :

Parfois, les personnes toxiques qui nous entourent sont nos parents, nos frères et sœurs. D’autres fois, ce sont nos amis. Dans tous les cas, cela peut être extrêmement difficile de laisser tomber les gens de notre vie bien qu’ils soient toxiques pour notre bien-être psychologique et émotionnel. Pour savoir quand c’est le moment et qu’il est temps de faire le choix courageux mais difficile de couper les liens avec les personnes toxiques, c’est lorsqu’ils vous abaissent constamment ou génèrent des histoires sans fin dans votre vie.

6. Rester dans le ressentiment :

La colère est une émotion très séduisante. Cela nous permet d’avoir l’impression de nous faire justice et de nous protéger contre la vulnérabilité. La vérité est que le maintien dans un ressentiment est plus un acte de lâcheté que de force. L’amertume vous mange de l’intérieur et vous ferme les portes des nombreuses opportunités que la vie vous présente pour guérir, grandir et se développer. Le remède à l’amertume consiste à apprendre le pardon et à apprendre à comprendre que tout comportement injuste et indigne est le résultat d’une souffrance que les gens essayent de libérer de façons très maladroites.

7. Être dur avec soi quand on se trompe :

L’amertume implique également la façon dont nous nous traitons. Lorsque nous refusons de nous pardonner, nous entrons dans des cycles sans fin de haine, de douleur et de regret. Pendant longtemps, j’ai été brisé par les erreurs que j’ai faites, ce qui m’a causé de l’anxiété. Finalement, j’ai appris à changer mon point de vue sur les erreurs en les voyant comme des occasions d’apprendre et de grandir. Cette approche peut sembler difficile à avaler mais c’est vraiment la façon la plus saine d’aborder une situation d’échec et de confusion. Nous commettons tous des erreurs, peu importe qui nous sommes alors rappelez-vous cela pour être plus tolérant envers vous-même !

8. Le besoin d’avoir raison :

J’ai rencontré des personnes religieuses qui ont besoin de protéger et de se débattre avec véhémence avec d’autres pour prouver qu’elles ont raison. C’est absolument épuisant d’essayer de protéger son besoin de se sentir supérieur aux autres. Je suis donc heureux de dire que j’ai abandonné cela il y a longtemps grâce à l’ouverture d’esprit, l’empathie et d’une pincée d’humilité. Nous n’avons pas toujours raison, et c’est ok. Vous avez appris beaucoup de choses (tout comme moi) qui se sont révélées êtres fausses par la suite !

9. Laissez votre ego vous contrôler :

Notre ego est une partie de nous qui ressent le besoin de protéger notre identité. C’est cette force puissante en nous qui nous fait nous sentir séparé des autres, nous fait être sur la défensive et en colère quand quelqu’un nous critique et nourrit aussi notre soif de devenir « plus grand et mieux ». Lorsque nous sommes contrôlés par notre ego, nous éprouvons toujours de la souffrance et de l’insatisfaction parce que c’est la nature même de l’ego d’être ainsi. Sur le plan spirituel, émotionnel et même atomique, nous faisons tous partie du même monde et une fois que nous avons cette compréhension, nous prenons des décisions fondées sur l’amour, la compassion et la patience.

Nous luttons tous avec une ou plusieurs de ces formes de chaos auto-imposés. Mais une fois que nous acceptons qu’il est de notre responsabilité d’apprendre, de grandir et d’évoluer, nous vivons de plus en plus en paix dans notre vie quotidienne en profitant du chemin qui nous est proposé pour évoluer !

J’espère que cet article va avoir un impact positif sur votre vie dès maintenant suite à cette lecture pour vous remettre dans l’instant présent et la paix intérieure. Si vous souhaitez aller plus loin et être accompagné personnellement, vous pouvez rejoindre mon programme de méditation en cliquant sur l’image juste en dessous. À très vite.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !