Découvrez la porte vers l’éveil et le bonheur.

Cette semaine, je suis heureux de partager avec vous une vidéo qui a eu un grand effet dans ma vie. Je l’a regarde régulièrement depuis environ 2 ans. Elle est en anglais mais j’ai pris le temps de traduire en français certains extraits pour que tout le monde puisse en profiter. On se fait de nombreuses idées sur le bonheur, la notion d’éveil, le désir….Tout cela est recouvert de nombreuses constructions mentales. Cette vidéo m’a beaucoup aidé à y voir plus clairement.

ZaChoeje Rinpoché est un Lama Tibétain enseignant aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande. Dans cette vidéo, il y présente un livre qu’il a co-écrit, le livre s’appelle “The Backdoor to Enlightment” (“La porte arrière vers l’éveil” en français, vous allez comprendre ensuite si le titre ne vous parle pas pour l’instant). Si vous pouvez regarder directement la vidéo en anglais, je vous le recommande. Cela sera plus instructif pour s’imprégner de ses explications. Zachoeje Rinpoché s’exprime en anglais alors que ce n’est pas sa langue maternelle, ce qui rend la vidéo assez facile à suivre comme cela ne va pas aussi vite qu’avec un anglophone dont c’est la langue maternelle. La vidéo dure 1h15, je vous recommande de la visionner entièrement si vous le pouvez mais sinon je vous indique en dessous les passages “clés”.

Comme je sais que certains de sont pas à l’aise avec l’anglais, vous trouverez en dessous la traduction des extraits que je recommande. Une autre partie sera traduite et vous pourrez la découvrir la semaine prochaine, le temps de vous imprégner d’abord de tout cela.

Voici la vidéo: « cliquez sur WATCH FULL PROGRAM » après l’avoir lancé pour l’avoir en intégralité :

Za Rinpoche on The Backdoor To Enlightenment from Cody’s Books on FORA.tv

Voici la traduction :

Premier extrait: Passage dans la vidéo : (de 1h02m03s jusqu’à la fin)

Question d’une personne dans la salle : Cela va être un peu difficile d’expliquer tout cela avec des mots. Est-ce que vous pourriez parler un petit peu de comment trouver des repères intérieurs, des façons de juger ce qu’est l’éveil. Une fonction principale du mental est de nous empêcher de réaliser que nous sommes déjà éveillés. Personnellement, je médite régulièrement et je suis des pratiques Bouddhistes depuis quelques années. Plus je mets d’efforts dans ma pratique, plus j’ai des aperçus de ce qu’est l’éveil. Par contre quand j’arrête, je m’épuise avec l’impression que c’est impossible de rester éveillé. Je suis près de me laisser totalement conscient au moment présent, de vivre ce qu’il se passe au lieu de juger ce qui se passe. Est-ce que vous pourriez parler un petit peu de comment de votre expérience personnelle vous faites pour reconnaitre l’éveil, pour être parfaitement dans le moment présent ?

Réponse de ZaChoeje Rinpoché:

Bouddha a dit : « vous ne pouvez pas créer l’éveil ». Il a également dit : « vous ne pouvez pas produire l’éveil ». Vous pouvez créer une idée de ce qu’est l’éveil, une construction mentale, une conception sur ce que serait l’éveil. Bouddha a également dit quelque chose qui va vous aider à comprendre :

« Il n’y aucun chemin vers le bonheur, le bonheur en lui-même est le chemin. » Pensez à cela.

L’éveil est l’état ultime. Il n’y a aucun chemin vers lui, l’éveil en lui-même est le chemin. Vous pouvez être heureux sans aucune raison particulière mais le mental va créer cette idée de bonheur. Et c’est cette idée qu’on va poursuivre toute notre vie. Chaque fois que nous arrivons à être heureux, alors cela ne correspond pas à notre idée de ce qu’est le bonheur. Et nous voila reparti vers quelque chose d’autre.

Pour notre mental, l’herbe a toujours l’air plus verte chez le voisin. Quand on « poursuit » le bonheur, qu’on est à sa recherche, on le remet toujours entre les mains du futur ou alors du passé. On se dit : « Ce jour là, j’avais été si heureux et peut-être que dans le futur je serais à nouveau si heureux ». En faisant ainsi, on ne voit jamais le bonheur dans le moment présent tel que : « Suis-je heureux maintenant ? Est ce que je peux juste être heureux maintenant en ce moment précis ?”

Vous savez quelle est la réponse. Pouvez-vous être heureux juste maintenant. Je pense que la réponse est OUI, nous pouvons être heureux juste maintenant.

Et c’est là que notre mental donne des raisons, se demande pourquoi nous pouvons être heureux. On va faire une recherche intérieure pour cette raison et on obtiendra 1101 réponses nous trouvant pleins de raisons de ne pas être heureux juste maintenant. Et c’est juste notre mental qui le dit.

Le bonheur, l’éveil est quelque chose que l’on ressent sans aucune raison. Le bonheur que l’on vit sans aucune raison particulière est un bonheur pur et authentique. Le bonheur venant avec une raison, venant avec certaines conditions particulières n’est en faite pas le véritable bonheur.

Nous ne devrions pas attendre d’être heureux, nous devrions juste être heureux maintenant. C’est exactement comme le dit la publicité de Nike « just do it ! » (Fais-le !). Soyez juste heureux. Qui vous empêche d’être simplement heureux maintenant. Vous vous empêchez vous-même d’être heureux.

Nous passons toute notre vie à essayer d’être heureux et quand nous essayons d’être heureux, nous ne sommes jamais heureux. Voici un simple petit exemple, vous êtes assis en ce moment. Essayez de vous levez. Quand vous essayez de vous lever, vous êtes en faites toujours assis et non pas debout.

Quand vous essayez d’être heureux, vous n’êtes pas heureux. N’essayez pas d’être heureux, soyez juste simplement heureux. C’est la même chose concernant l’éveil, n’essayez pas d’atteindre l’éveil. Quand vous essayez, dans le fait d’essayer cela crée une tension, une lutte et ainsi vous n’êtes pas heureux. C’est pour cela que le bonheur n’est pas quelque chose que vous pouvez essayer, tout comme l’éveil. Libérez-vous simplement du faite d’essayer et laissez-vous expérimenter, ressentir l’éveil.

Je vais conclure cette question avec une petite histoire. Cette histoire vous aidera peut-être. Il y avait un homme dans un petit village, il servit les villageois, fit son travail et pensa alors qu’il voulait maintenant faire quelque chose pour lui. Il a alors pensé à la méditation et à dédier sa vie à la spiritualité. C’est alors qu’un maître est arrivé dans le village.

Il alla alors voir le maître pour lui expliquer qu’il a choisi de dédier sa vie à la spiritualité. Il lui demanda des instructions pour devenir un être éveillé, pour obtenir une réalisation spirituelle. Le maître fut ravi et lui donna des instructions, des techniques, des enseignements…..

L’homme était très heureux et alla dans une grotte pour pratiquer comme le maître le lui a expliqué. Et il essayait ainsi d’obtenir une réalisation spirituelle.

20 ans s’écoulèrent et rien ne se passa……

Il avait l’impression que tout était pareil depuis ses débuts. Il songea à arrêter un peu découragé puis le même maître qu’il avait rencontré 20 ans plus tôt apparu de nouveau dans son village. Il alla le voir. Il demanda au maître s’il se souvenait de lui. Le maître ne se souvenant plus très bien, il lui expliqua son histoire et leur rencontre 20 ans plus tôt quand il était venu lui demander des instructions.

Il demanda alors au maitre : « j’ai pratiqué pendant 20 ans, j’ai utilisé vos instructions, vos techniques. Je suis toujours au même point. Est-ce que je fais quelques choses de façon incorrecte ? »

Le maître lui demanda de lui expliquer à nouveau les instructions pour lui rafraîchir la mémoire. Une fois que l’homme lui expliqua, le maître secoua la tête pour lui dire que les instructions sont complètement fausses.

L’homme fut naturellement déçu après avoir passé 20 ans à pratiquer avec des instructions fausses. Il repartit en réfléchissant à d’autres options pour sa vie puis comme il avait passé 20 ans à faire la même chose encore et encore, il n’avait pas vraiment d’autre choix que de continuer à faire encore la même chose.

Il retourna à sa grotte pour méditer. Il fit alors la même chose mais cette fois sans aucune attente particulière. A sa grande surprise, le jour suivant il atteignit l’état d’éveil.

Il alla voir le maître et lui dit « vos instructions n’étaient pas fausses, pourquoi m’avez-vous dit qu’elles étaient fausses ? »

Le maître lui répondit : « Parce que tu avais de grandes attentes pour devenir éveillé. Quand tu appliques mes techniques, tu crées une tension, une lutte. Tu fais cela avec un fort attachement. Quand je t’ai dit que tout était faux, tu l’as juste fais parce que tu aimais le faire, pas parce que tu voulais obtenir quelque chose de particulier. »

Voila le truc.

Voici un second extrait : Passage dans la vidéo : ( de 40m55s jusqu’à 45m16s)

Question d’une personne dans la salle : Ma question concerne le désir et l’insatisfaction. Je connais l’idée Bouddhiste d’essayer de ne pas désirer de choses parce que cela crée de la souffrance. Vous parlez dans votre livre de vouloir faire des changements dans sa vie. Cela ressemble à vouloir des choses différemment de ce qu’est la réalité, cela mène alors au désir et à l’insatisfaction. Il y a alors comme un fossé qui se crée et j’aimerais que vous nous parliez de cela.

Réponse de ZaChoeje Rinpoché:

Le désir a un rôle très important dans notre vie. Vouloir quelque chose n’est pas « mauvais ». Si nous n’avions pas de désir, je ne suis pas sûr que nous puissions survivre.

Nous avons des souhaits en temps qu’être humain comme vouloir vivre, un désir de vivre sa vie. Nous sommes nés avec cela. Chaque espèce de notre monde est née avec cela, il y a un souhait de vivre. Le souhait ou l’intention est en faite nécessaire.

Il y a un niveau par rapport à votre désir. Si votre désir va au delà de ce niveau, cela devient nuisible. Le mot correspondant à cela est l’attachement. C’est quand votre désir en basé sur la peur, la culpabilité et d’autres choses inutiles telles que cela. Alors cela va au delà du niveau qui crée la souffrance dans notre vie. Bouddha également a utilisé le mot d’ »attachement », il peut apporter beaucoup de souffrances inutiles. L’attachement est un peu comme lutter face à ce qui est (« struggling over the struggles » dans la vidéo). Simplement vouloir n’est pas un problème.

Simplement désirer tel que désirer être heureux, désirer vivre sa vie. Je pense que c’est naturel. Nous luttons tellement dans nos vies par rapport à ce qui est, nous devenons fatigués de cela. Nous avons alors le souhait de ne plus avoir de souffrance.

C’est important d’avoir un souhait, d’avoir des désirs mais sans aller jusque vers ce qu’on peut appeler « l’attente ». L’attente est également une sorte de désir qui rend tout conditionnel. Quand vous conditionnez les choses, c’est un signe que vous allez vers l’attachement.

Voici un troisième extrait : Passage dans la vidéo : (de 2m45s jusqu’à 10m55s)

Explication de ZaChoeje Rinpoché:

Pourquoi « la porte arrière vers l’éveil » ? (« The Backdoor to Enlightenment« , nom du livre qu’il présente dans cette vidéo). Parce que chacun peut atteindre l’éveil. Chacun peut vivre sa vie en utilisant tout son potentiel. Mais au travers de l’histoire, au travers des siècles, l’éveil fut interprété comme une sorte de récompense, d’accomplissement, une sorte de prix que vous pourriez obtenir seulement en faisant de nombreuses choses.

La porte principale vers l’éveil est pleine de barrières, pleines de règles et il y a de nombreuses listes de choses à faire. La métaphore utilisée avec le titre du livre « la porte arrière vers l’éveil » par rapport à « la porte principal vers l’éveil » est de dire que vous n’avez en faite pas à faire toutes ces choses. L’éveil est seulement quelque chose que vous pouvez réaliser. La réalisation joue un rôle très important. Par exemple, quand Bouddha a atteint l’état d’éveil. La première chose qu’il a fait est de sourir, de rigoler. Plus tard ces disciples lui demanderont : « Pourquoi as-tu souri, pourquoi as-tu rigolé? quand tu as atteint l’état d’éveil ».

Bouddha répondit : « J’ai cherché l’état d’éveil tout au long de cette vie et j’ai réalisé que tout était déjà là, j’étais assis dessus quand je l’ai enfin trouvé. » C’est comme réaliser ce que vous êtes.

C’est la même situation que nous avons par exemple dans notre vie quotidienne quand nous avons nos lunettes sur notre visage. Nous cherchons partout où elles sont. Nous cherchons alors dans tous les coins de la maison et puis par accident nos mains touchent les lunettes sur le visage. C’est toute l’histoire derrière l’éveil. Nous avons tous cet état d’éveil en nous. D’un point de vue Bouddhiste, nous appelons cela la nature de Bouddha. Cela signifie que nous avons ce potentiel pour devenir éveillé et nous n’avons pas à faire toutes ces choses. C’est comme être assis dans une pièce pleine de lumière en pensant que c’est sombre parce que vous avez fermé vos yeux. La seule chose que vous avez à faire est d’ouvrir vos yeux. Vous n’avez pas besoin de créer de la lumière dans cette pièce. Vous n’avez qu’à ouvrir vos yeux et voilà vous y êtes, vous êtes éveillé.

Ceci est la métaphore utilisé « la porte arrière de l’éveil ». Quand j’ai démarré ce livre avec ma co-auteur Ashley, c’est intéressant comme le livre a commencé par une question. La question est venue d’Ashley: « Si Bouddha a dit que tous les êtres vivants ont la nature de Bouddha alors pourquoi Bouddha a donné une longue liste de choses à faire pour atteindre l’éveil ? »

Je suis un moine Bouddhiste, qui a étudié et grandi dans un monastère. Au début, cette question était un peu comme questionner ma foi dans le Bouddhisme Tibétain. Nous avons tellement de choses à faire. Par exemple pour devenir éveillé, il ne suffit pas d’attendre seulement dans cette vie, mais des milliers de vies, parfois un nombre infini. Vous devez faire 100000 prosternations, vous devez réciter 100000 mantra « vajrasattva » où vous devez aller faire une retraite, pas seulement pour 3 trois ans, peut-être même 3 fois 3 ans.

Donc quand Ashley m’a posé cette question si nous sommes tous éveillés par nature, pourquoi avoir toute cette liste de choses à faire pour atteindre l’éveil. C’est ainsi que l’on a démarré le livre et j’ai réfléchi à cette question. J’ai réalisé que du point de vue Bouddhiste, nous avons la nature du Bouddha et que l’éveil n’est pas un accomplissement, c’est une réalisation. Vous réalisez seulement ce que vous êtes et qui vous êtes. Quand vous réalisez cela, il n’y a plus besoin de faire quoi que ce soit d’autre.

La suite de la traduction se trouve ici.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !