Quelle attitude adopter pendant la méditation ?

Le résultat de la méditation dépend de l’état d’esprit du méditant. Il convient donc suivre les attitudes suivantes qui sont essentielles pour le succès de la pratique :

attitude-meditation

Attitude dans la méditation @ h.koppdelaney

– Ne rien attendre : Il suffit de prendre du recul et de voir ce qui arrive, il s’agit simplement d’une expérience. Ne vous laissez pas distraire par une attente de résultat. Pour cette raison, il ne faut pas être impatient de quelques résultats que ce soit. La conscience méditative cherche à voir la réalité exactement comme elle est. Que cela corresponde ou non à vos attentes, une suspension temporaire de toutes vos préconceptions et idées est requise. Vos images, opinions, interprétations doivent être remisées hors du chemin pendant la durée de la méditation. Autrement, elles vous feront trébucher.

– Ne forcez pas. Ne forcez rien. Ne faites pas d’efforts exagérés. La méditation n’est pas agressive. Il n’y a pas de lutte violente. Que votre effort soit simplement détendu et stable.

– Ne vous précipitez pas : il n’y a pas d’urgence, prenez votre temps. Installez-vous sur un coussin et restez assis, comme si vous aviez toute la journée devant vous. Tout ce qui a réellement de la valeur prend du temps pour être développé. Patience. Patience. Patience.

– Ne vous attachez à rien et ne rejetez rien. Laissez venir ce qui vient et accommodez-vous-en, quoi que ce soit. Si ce sont de bonnes images mentales qui apparaissent, c’est bien. Si ce sont de mauvaises images mentales qui apparaissent, c’est bien aussi. Observez simplement avec attention et ne luttez pas avec ce que vous expérimentez.

– Lâchez prise : apprenez à flotter avec tous les changements qui se produisent ? Assouplissez-vous et relaxer-vous.

– Acceptez tout ce qui apparaît. Acceptez vos émotions y compris celles que vous souhaiteriez ne pas avoir. Acceptez vos expériences, mêmes celles que vous détestez. Ne vous condamner pas pour avoir des défauts humains et des faiblesses. Apprenez à voir tous les phénomènes comme étant parfaitement naturels et compréhensibles.

– Soyez gentil avec vous-même. Soyez bon pour vous. Vous pouvez être imparfait, mais vous êtes tout ce que vous avez pour travailler. Le processus pour devenir qui vous serez commence d’abord par la totale acceptation de qui vous êtes.

– Examinez-vous. Questionnez tout. Ne prenez rien pour argent comptant. Ne croyez pas quelque chose parce que cela paraît sage et pieux ou parce qu’un saint homme l’a dit. Voyez par vous-même. Soumettez toutes les propositions au test réel de votre propre expérience et laissez le résultat vous guider vers la réalité. La méditation de la vision intérieure se développe à partir d’un besoin intérieur de s’éveiller à ce qui est réel et d’obtenir une vision libératrice dans la structure véritable de l’existence. La pratique entière dépend de ce désir d’être éveillé à la vérité. Sans lui, la pratique est superficielle.

– Regardez tous les problèmes comme des défis : considérez ce qui semble négatif comme un moyen d’apprendre et de grandir. Ne fuyez pas, ne vous condamnez pas, n’enterrez pas non plus votre fardeau dans un saint silence. Vous avez un problème, réjouissez-vous, plongez et observez.

– Ne cogitez pas. Vous n’avez pas besoin de tout calculer. La pensée discursive ne vous sortira pas du piège. Le mental est purifié naturellement par l’Attention, par l’attention pure, sans mot. Concepts et raisonnements sont simplement des entraves sur le chemin. Ne pensez pas. Voyez.

attitude-meditation2

Attitude dans la méditation @ UrbanfoxMedia

– Ne vous attardez pas sur les différences : des différences existent entre les gens, mais s’y attarder est dangereux. Cette attitude mène directement à l’égotisme. La pensée humaine ordinaire est pleine de cupidité, de jalousie et d’orgueil. Un homme en voyant un autre peut par exemple penser : « il est plus séduisant que moi ». Et le résultat est aussitôt l’envie ou la honte. C’est une attitude malhabile, que nous adoptons constamment. Nous comparons notre apparence à celle des autres, nos succès, nos accomplissements, notre richesse, nos possessions, notre QI….. et tout cela mène au même endroit : désunion, barrières entre les êtres, et rancune.

Cet article est issue de ma chronique sur le livre “méditer au quotidien”. Vous pouvez en savoir plus en lisant l’ensemble de la chronique.

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !