2 façons simples de rendre le monde meilleur

Construire un monde meilleur, cela commence à la maison. C’est en se tournant vers les autres que l’on peut donner du sens à sa vie. Lorsque vous commencez à cultiver dans votre vie la gentillesse et la compassion, ce que vous allez semer va vous revenir directement.

Et parce que vous allez être plus conscients de la gentillesse que vous apportez aux autres, plus observateurs également, vous allez remarquer également toutes les marques de gentillesse que vous ne voyiez pas auparavant. Voici quelques conseils simples pour  vous aider à développer ces 2 qualités très importantes. Cela commence par :

Trouver des petites façons simples pour vous connecter aux autres :

Par exemple, chaque fois que vous entrez dans un ascenseur, vous pouvez établir un contact visuel avec une personne, offrir un sourire et peut-être même quelques mots. C’est très simple et cela peut faire une différence dans la vie de cette personne que vous croisez.

Reconnaissez ceux qui vous entourent :

Les autres le remarquent facilement quand vous n’êtes pas vraiment présent parce que vous êtes préoccupé et perdu dans vos pensées. La règle est d’interagir avec tous ceux qui ont pu vous aider ou vous rendre un service. C’est la même chose pour vous, ce n’est pas très agréable d’être ignoré, encore plus pendant que vous aidez quelqu’un.

Ces choses simples vont venir naturellement avec la pratique de…

Essayez cette pratique simple de la compassion :

Voici une façon simple de déplacer votre esprit vers la compréhension et la compassion. En seulement 10 minutes par jour, cela peut changer votre vision des autres et ensuite votre façon d’interagir.

La préparation :

Asseyez-vous dans une position confortable qui vous permet d’être concentré et détendu en même temps. Commencez avec 2 minutes de silence en tournant votre attention vers votre respiration. Puis lorsque vous êtes en état de disponibilité réceptive, pensez à quelqu’un que vous aimez. Visualisez cette personne.

Lisez alors le script ci-dessous lentement, en faisant une pause à la fin de chaque phrase pour méditer dessus et l’intégrer dans votre réalité :

Cette personne a un corps et un esprit, tout comme moi.

Cette personne a des sentiments, des émotions et des pensées, tout comme moi.

Cette personne a, à un certain moment dans sa vie, été triste, déçu, en colère, blessé, ou confuse, tout comme moi.

Cette personne a, dans sa vie, expérimenté la douleur, la souffrance physique et émotionnelle, tout comme moi.

Cette personne veut être libre de la douleur et la souffrance, tout comme moi.

Cette personne souhaite être en bonne santé, être aimé, et avoir des relations satisfaisantes, tout comme moi.

Cette personne veut être heureuse, tout comme moi.

Maintenant, nous allons légitimer le droit au bonheur de cette personne car c’est en faisant cela que nous le rendons également légitime pour nous-mêmes :

Je souhaite à cette personne d’avoir la force, les ressources et le soutien affectif et social pour traverser sereinement et apprendre dans les difficultés de la vie.

Je souhaite que cette personne soit libre de la douleur et de la souffrance.

Je souhaite que cette personne soit heureuse…parce que cette personne est un être humain, tout comme moi.

(Pause)

Maintenant, je souhaite à toutes les personnes que je connais d’être heureuses.

Baignez-vous de cette énergie pour qu’elle vous guide tout au long de la journée. Vous apportez tellement au monde et aux autres ainsi.

« Tout le monde veut changer le monde, mais personne ne veut se changer soi-même. » Albert Einstein

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !