Comment être satisfait avec soi ?

Ces 5 dernières années, je suis confronté à un conflit intérieur : D’un côté je veux m’améliorer et faire des efforts pour apprendre toujours plus, d’un autre côté je souhaite être satisfait avec ce que j’ai et ce que je sais faire.

Et honnêtement, ce conflit est impossible à régler. J’ai fais de grands progrès dans ma qualité de vie. Je suis parti de zéro et j’ai maintenant un travail nomade qui me permet d’être assez libre avec peu d’horaires et pas mal de temps libre (je travaille pour mes clients entre 80 et 120h par mois). Je suis marié avec une personne extraordinaire et je vis dans un pays que j’adore.

Tout cela est devenu possible parce que j’étais insatisfait et donc ouvert à ne nouvelles options. En même temps, malgré cette situation plutôt avantageuse, je reste toujours un petit peu insatisfait. Pour contrebalancer cela, j’ai donc appris à apprécier ce que j’avais au lieu de toujours vouloir plus. Et je suis devenu plus heureux grâce à cela.

Voici ce que j’ai appris :

Le conflit ne disparaît jamais vraiment. J’ai toujours beaucoup d’énergie et d’inspiration pour m’améliorer en Japonais, apprendre à mieux vivre dans l’instant présent, développer de nouveaux sites. Il n’y a rien de mal avec cela, c’est naturel.

En même temps, quand est-ce que cela aura une fin ? Quand est-ce que je serais totalement satisfait et heureux avec qui je suis et ce que j’ai ?

Nous avons de nombreux désirs qui viennent de la télévision, des magazines et des idées des autres. Par exemple, parfois je lis un blog et je me dis : « tiens, cela pourrait être sympa de faire pareil ». Je découvre de nouvelles choses à faire, des endroits à visiter, de nouveaux défis que d’autres ont réalisés…et l’idée arrive que ce serait bien de faire pareil. Cela a l’air sympa de poursuivre un nouveau but. Mais dans la plupart des cas, ceci n’est qu’une nouvelle fantaisie, quelque chose qui a l’air sympa à vivre et qui est censé me rendre heureux une fois que je l’aurais réalisé.

Pourtant cela ne rends pas la vie plus génial. Et le cycle de nouvelles idées qui ont l’air sympa se poursuit sans fin. Toutes ces activités m’ont appris des choses mais le résultat était différent de l’idée que je m’en étais faite dans ma tête. J’ai par exemple voyagé dans de nombreux pays, fait des études, écrit un livre,etc. Ma vie n’a pas changé pour autant, les idées fantaisistes dans ma tête ne sont pas devenus réalité. 

Voici la grande différence :

C’est de faire des choses qui compte vraiment, des choses ont du sens pour vous. Développer ce site et savoir que cela peut aider et inspirer d’autres personnes a du sens pour moi parce que j’aide d’autres personnes à méditer, à lâcher prise et vivre dans le moment présent. Passer du temps avec Yoko et vivre au Japon compte vraiment également. La différence avec les idées fantaisistes est que cela vient du coeur, pas d’une idée imaginaire dans ma tête. Ce qui vient du coeur vaut la peine d’être poursuivie.

J’ai donc appris à lâcher-prise avec tous ces désirs de faire des choses qui ont l’air sympa et cool mais qui n’apportent rien à long terme. Quand cela arrive, j’observe puis je laisse passer. Ce ne sont que des pensées qui vont et viennent comme les nuages dans le ciel. Je ne peux pas les contrôler mais je peux devenir plus présent pour les observer. Je peux aussi réaliser que ce ne sont que des fantaisies.

Ce n’est pas toujours facile de les laisser passer. Ce qui fonctionne alors est de réaliser que ces belles idées n’ont jamais apportés ce que j’avais imaginé. Même en ayant consacré des années de ma vie à les poursuivre au lieu de ce qui avait vraiment du sens, cela n’a rien changé donc c’est le moment d’arrêter.

Je n’ai pas toutes les réponses mais je réalise qu’avec le temps qu’il me reste à vivre, je veux le passer à poursuivre des buts qui ont du sens et qui contribue à un monde avec moins de souffrance inutile.

« Ne croyez en aucun texte, ni auteur, ni maître si vous ne l’avez pas expérimenté, ressenti au fond de vous-même. Chacun a sa propre évolution à effectuer et ce n’est jamais celle des autres. »

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !