4 étapes pour vivre sans jugement

Nous émettons tous des jugements. Cela fait partie de la nature humaine. Et pourtant, bien que cela soit très naturel de porter un jugement, je ne pense pas que cela nous soit très utile dans la plupart des cas. Nous regardons alors les autres comme si nous étions tellement mieux qu’eux et cela crée beaucoup de divisions entre les gens.

Pensez-y une seconde : nous voyons quelqu’un, et sur la base de leur apparence ou de quelques interactions, nous émettons un jugement sur eux. Habituellement, sans même connaître la personne. Nous ne faisons pas un effort pour apprendre à connaître la ou les personnes, afin d’approfondir et de confronter à la réalité si notre jugement était juste ou non.

À la place, pouvez-vous construire un pont avec chaque personne que vous rencontrez ? Sans doute pas comme cela prend du temps et demande des efforts, deux choses que nous avons en quantité assez limitée. Pourtant, j’ai trouvé que prendre ce temps supplémentaire, même juste une fois par jour, peut faire une énorme différence.

Évitez de porter un jugement et à la place construisez un pont entre deux êtres humains. Si vous êtes intéressé par cela, voici quelques conseils tirés directement de ma propre expérience :

  1. Ne pas porter de jugement. Si vous êtes en train de le faire, arrêtez-vous et faites une pause. Cela demande une plus grande vigilance et une plus grande prise de conscience par rapport à ce dont nous avons l’habitude. Donc la première étape (et la plus importante) est d’observer vos propres pensées, en essayant de noter, de remarquer quand vous êtes en train de juger. Cela peut être une étape plus ou moins difficile selon votre point de départ. Ce qui compte est de vous rappeler d’observerUne fois que vous êtes plus conscient de vos propres pensées, vous pouvez vous arrêter quand vous sentez que vous portez un jugement. C’est le moment idéal pour passer à l’étape suivante.
  2. Comprendre. Au lieu de juger quelqu’un pour ce qu’il a fait ou sur son apparence, essayez plutôt de comprendre cette personne. Mettez-vous dans la situation. Essayez d’imaginer le contexte de vie de cette personne. Si c’est possible, échangez quelques mots. Sinon, essayez d’imaginer les circonstances qui auraient pu conduire cette personne à agir de cette façon.
  3. Accepter. Une fois que vous commencez à comprendre, ou du moins que vous développez une sorte de compréhension, essayez d’accepter. Acceptez cette personne pour ce qu’elle est, sans essayer de la changer. Le monde est ce qu’il est et autant que vous essayerez, vous ne pouvez changer celui-ci  que de façon très partielle. Il continuera d’être comme il est encore longtemps après vous. Acceptez donc parce que sinon, vous allez vivre dans un monde de frustration.
  4. Aimer. Une fois que vous avez accepté quelqu’un pour ce qu’il est, essayez de l’aimer. Même si vous ne le connaissez pas. Et même si vous l’avez détesté dans le passé, aimez-le. Peu importe qui il soit, vieux ou jeune, homme ou femme, riche ou pauvre, etc.

En quoi aimer quelqu’un de façon authentique et inconditionnelle peut-il changer les choses ?

Votre amour sera probablement limité. Mais il pourrait avoir une incidence sur deux personnes : vous-même, et peut-être sur la personne pour laquelle vous éprouvez ce sentiment. Aimer les autres sera comme une bénédiction pour vous rendre plus heureux.

« Dépassez le bien et le mal en vous empêchant de donner à quoi que ce soit l’étiquette mentale de « bon » ou de « mauvais ». Lorsque vous dépassez l’habitude d’étiqueter, la force de l’univers passe par vous. Lorsque vous êtes en relation non réactive avec des expériences, ce que vous auriez appelé « mauvais » reçoit un redressement rapide, sinon immédiat, par la force de la Vie même. » Eckhart Tolle

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !