5 étapes simples pour réduire votre stress

Tout le monde veut savoir comment il peut réduire le stress dans sa vie. Beaucoup de «solutions» qui consistent à trouver la réponse dans un plus grand contrôle de son agenda, des autres, de soi, etc. vont au final augmenter le stress comme elles ne reposent pas sur les bonnes bases.

Au contraire, la méditation, une alimentation saine, un peu d’exercice, un bon sommeil et vivre dans l’instant présent en prenant les choses au fur et à mesure comme elles viennent vont dans le sens d’un plus grand lâcher-prise. Tous ces éléments vont être des stratégies solides pour être plus calmes et plus détendus. Voyons cela un peu plus en détails :

1. L’équation qui alimente le stress : stress = perception de responsabilités qui sont plus importantes que ce à quoi vous êtes capable de faire face

Le stress à petites doses est parfois une bonne chose. Il peut indiquer que vous avez des responsabilités que vous appréciez, des gens que vous aimez, donné un sens à votre vie, etc. Ne vous culpabilisez pas pour le fait de vous sentir parfois un peu stressé. Toutefois, si cela va au-delà de ce niveau, c’est un signe pour changer des choses.

2. Demandez-vous : qu’est-ce qui fait pression sur vous ?

Souvent, l’anxiété,le  sentiment d’urgence, l’impuissance et la frustration qui viennent avec le stress sont le reflet de l’écart entre nos attentes et notre réalité. Si vous rencontrez ces sentiments difficiles, il y a de bonnes chances qu’il y ait un écart important entre vos attentes et votre réalité. Demandez-vous si ses attentes viennent de vous, de votre patron, d’un ami, de la société, etc.? Qui est en train de vous dire que vous devez garder une maison parfaite ou éviter le gluten à tout prix ? Est-ce que certaines (ou même la plupart) de ces attentes proviennent de l’intérieur, de vous-même ?

3. Reconnaissez ce que vous pouvez changer et ce que vous ne pouvez pas :

Prenez un moment pour prendre du recul et demandez-vous ce qui est vraiment dans votre contrôle (un indice: très très peu de choses) et pertinent pour le moment ou l’avenir immédiat. Par exemple, vous ne pouvez pas contrôler la perception d’une situation d’une autre personne, et il n’y a aucun avantage à se soucier de quelque chose qui ne sera pas différent dans deux semaines ou deux ans.

Reconnaître que les choses sont hors de votre contrôle peut-être terrifiant, mais cela peut aussi être très libérateur.

4. Donnez-vous la permission d’être un être humain

Rappelez-vous que vous êtes un être humain imparfait comme les autres. Essayez pendant un moment, en vous donnant le feu vert pour juste être, pour faire des choses pas toujours parfaitement sans vous sentir stressé et anxieux. Vous pourrez toujours revenir en arrière et vous traiter comme un robot si vous ne voulez pas de la nouvelle façon.

5. Apprenez à prêter attention au stress

Voyez si vous pouvez vivre en pleine conscience pour remarquer quand votre stress devient élevé de sorte que vous puissiez ralentir les choses avant qu’elles arrivent à un point extrême. Pour vous donner un exemple, voici quelques-uns de mes indices qui me rappellent quand je suis un peu débordé:

  • Quand je commence à écrire des listes détaillées sur ce que je vais faire dans les deux prochaines semaines.
  • Quand je ne peux pas me rappeler la dernière fois que je l’ai fait la lessive.
  • Quand je ne peux pas me rappeler la dernière fois que je suis allé faire les courses.

Vous avez vu l’idée pour remarquer dès que votre mental pense trop et va créer du stress inutile en imaginant des tonnes de scénarios qui n’arriveront jamais !

Parfois, tout ce dont vous avez besoin est un rappel, vous êtes généralement celui qui crée les attentes avec le plus de pression. Heureusement, vous êtes aussi celui qui peut modifier cela !

« Si les sources de stress sont bien réelles, votre sentiment de détresse, lui, est auto-infligé et souvent inventé. »

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !