Comment mobiliser son potentiel pour réaliser un objectif ?

« L’être humain est semblable à une voiture à deux moteurs. L’un pousse en avant, ce sont nos aspirations positives, et l’autre tire en arrière, ce sont nos peurs, nos préjugés et vues fausses, nos doutes et culpabilités ». Chhimed Rigdzin Rinpoché.

Comment libérer son potentiel ?

Depuis que j’ai crée ce blog, j’ai découvert de nombreux blogs de développement personnel. Bien plus que je n’aurais pu imaginer auparavant, ce qui est une excellente chose pour que chacun puisse trouver ce qui lui convient le mieux. J’aimerais vous parler d’un aspect essentiel, peu évoqué jusqu’à maintenant. C’est la mobilisation de son potentiel pour que toutes les forces de l’âme tirent dans le même sens.

Pour obtenir des résultats et avancer dans le sens souhaité. Il faut véritablement que toutes les forces intérieurs aillent dans la même direction car que se passe-t-il en appuyant à la fois sur l’accélérateur et le frein ? On avance au ralenti ou on fait du surplace. On parle beaucoup de procrastination et c’est justement le reflet de cela.

Comment faire ?

potential

1) Se faire confiance :

– Il est essentiel de reconnaître son potentiel et ne de plus dépendre de l’approbation ou la désapprobation des autres quant au projet ou à l’objectif que l’on veut réaliser.

Notre potentiel est extraordinaire. Nous avons tous un vécu, des expériences emmagasinées en nous qui sont autant de ressources sur lesquelles s’appuyer. Au calme en état de lâcher prise, on peut d’ailleurs ressentir ce potentiel vivre en nous. La seule raison pour laquelle ce potentiel est inexploité est l’ignorance de son existence, ou une reconnaissance partielle encore recouverte de vues fausses. Demandez-vous pourquoi ne pas se faire confiance ?

J’ai examiné la question en réalisant que le seul obstacle était moi et mes idées, sinon aucune raison objective n’existe.

Comme cet homme qui cherchait partout où était le trésor caché qui lui amènerait le bonheur, avant de découvrir qu’il était assis sur ce trésor lorsqu’il réalisa son potentiel et ses immenses possibilités.

– Un autre ingrédient important est de reconnaître le caractère positif du changement que l’on veut réaliser. C’est en étant soi-même heureux que l’on pourra d’avantage rayonner sur les autres et leurs apporter du bien-être. C’est en étant profondément convaincues de cela que l’on ne se laissera plus tirer par la manche par nos tendances négatives.

Il faut en même temps reconnaître que nous ne percevons pas la réalité telle quelle est mais à travers un filtre perceptuel (nos projections) qui sera différent pour chacun de nous selon notre histoire personnelle, nos désirs, nos peurs, nos idées, ect. (comme dans le schéma ci-dessous) :

clip_image002

Notre réalité n’est pas la réalité ultime mais n’est que le reflet de nos vues. Pour vous en convaincre posez la même question à 10 personnes différentes dans les mêmes circonstances et vous aurez 10 réponses différences selon les projections de chacun.

Quand j’ai réalisé cela, j’ai eu le vertige car tout ce que je percevais comme réel jusqu’à maintenant n’était qu’une illusion crée par le mental. C’est de cette façon que je réalise que nos seules limites sont celles que l’on s’impose à soi-même. Ce n’est pas la société, le travail, le conjoint, ect. lol. Tout ce à quoi on croit devient possible, ce n’est qu’une question de perceptions ;)

Les évènements sont neutres, sans significations mais selon ce qu’ils vont réveiller en nous, nous allons leurs donner un sens en voulant les saisir ou les rejeter.

– Un dernier élément pour reconnaître profondément le caractère légitime de son objectif : il est indispensable de le souhaiter aux autres. C’est à dire de souhaiter à une personne dans la même situation de connaître pareille réussite. En le légitimant pour les autres, on le légitime en même-temps pour soi-même. Car comment quelque chose que l’on ne reconnait pas bon pour les autres pourrait être bénéfique pour nous-mêmes.

2) Reconnaitre sa véritable motivation :

Cela revient à se demander : Est-ce que cela correspond à une véritable motivation ou est-ce que cela dépend d’une vue fausse de la réalité ? Est-ce que la motivation vient du cœur par passion, par amour ou bien est-ce le résultat de certaines peurs ?

Si vous avez l’occasion de venir au Japon, vous verrez combien les employés sont polies et serviables. C’est très agréable pour les clients mais après en avoir discutés avec mes amis Japonais. Cela ne repose pas souvent sur de vraies motivations mais sur la peur pour sa réputation, pour son travail, pour faire comme tout le monde car c’est comme ça  lol donc tôt ou tard les tensions vont apparaître. Ces mêmes personnes ne se disent pas du tout épanouit dans leurs travails. Rien de surprenant !

Un grand piège dont beaucoup d’entres-nous succombent comme nous avons été habitués à cela est le sens du devoir. Les choses sont « comme-ci » donc « il faut » absolument faire tel ou telle action. Il est primordial de mettre en accord notre volonté d’agir avec nos sentiments profonds. S’il y a un conflit interne, les choses ne vont pas avancer. Comme pour une entreprise, si les dirigeants sont en désaccords sur la direction dans laquelle aller. Le résultat ne sera pas efficace car l’énergie sera disperser. Lorsque c’est une demande venant de l’âme, cela permet de canaliser son énergie pour aller vers la réponse et la laisser apparaître naturellement d’elle-même.

3) Vivre comme si son objectif était déjà réalisé :

De cette façon, le seul facteur qui sépare de son objectif, c’est le temps. C’est à dire le temps nécessaire à ce que tous les facteurs s’actualisent pour exister concrètement dans la réalité. La visualisation est une bonne méthode d’autosuggestion pour se convaincre de son potentiel, de sa réussite, vivre avec la réalisation de son objectif ;)

Cela permet de créer de nouvelles connexions dans notre cerveau qui ne fait pas la différence entre la réalité et la visualisation.

Pour résumer, la mobilisation de notre potentiel est simplement de faire table rase des forces antagonistes en nous qui empêchent l’union de notre conscience avec nos motivations profondes. Il ne s’agit pas de techniques « miracles » mais d’une prise de conscience, d’une réalisation graduelle de son potentiel et de la réalité ;)

creativecommonsbigCrédit photos (dans l’ordre d’apparition): Thai Jasmine

Share Button
Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !