Savourez-vous l’instant présent grâce au lâcher prise ?

La lâcher prise est un état de pleine conscience (on n’est plus perdus dans les pensées mais bien là présent pour vivre et ressentir ce qui se passe) et être ainsi conscient de chaque instant de sa vie pour le vivre pleinement.

Nous sommes constamment collés dans nos pensées et nos sensations. C’est-à-dire que lorsqu’on ressent une tension, ou cela peut-être un espoir, une excitation quelconque. Au lieu d’observer cela tel un témoin extérieur (juste en reconnaissant sa présence sans donner plus d’importance au phénomène), on va alors s’identifier à ce phénomène en partant dedans, en le saisissant, en le prenant pour réel.

Je me souviens d’une expérience au temple des 1000 Bouddhas, une “sorte de boîte” avec plusieurs miroirs nous étaient présentées. On pouvait voir clairement un petit bonhomme, on était donc invité à le toucher mais il n’existait pas, comme un arc en ciel. C’est la même chose avec les pensées qu’on prend pour réel.

Un autre exemple, vous êtes dans un endroit calme en train de vous reposer tranquillement, libérer du téléphone, de la TV, de la sonnette etc. Et vous contempler ce qui vous entoure et c’est alors que « monte » dans l’esprit toutes sortes de concepts. C’est très utile pour se connaître et en même temps difficile pour ne pas être pris dedans.

cloud

Pour aller plus en détail sur le fonctionnement du processus, je reprends cet exemple de Bruno Lallementqui explique comment distinguer les pensées primaires des pensées secondaires :

-La pensée primaire est toute sensation ressentis à travers les 5 sens, celle-ci se produit puis disparait rapidement lorsque vous ressentez un picotement, une irritation par exemple. La fenêtre est ouverte et vous ressentez de l’air frais entrer et c’est tout.

– La pensée secondaire est ensuite toute l’interprétation mentale qui va découler de ces sensations. Par exemple, une fois l’air frais constaté. Au lieu d’en rester là, notre esprit va créer un scénario de toute pièce : « Tiens c’est Pierre qui a oublié de fermer la fenêtre, vivement qu’il rentre car je lui avais pourtant bien dis de faire attention, blablabla ».

Si vous arrivez à juste noter ce phénomène sans entrer dedans tout en poursuivant ce que vous avez à faire, celui-ci s’estompera jusqu’à disparaitre. La difficulté est que la plupart du temps, nous partons alors dans tout un jeu de réaction mentale en imaginant toutes sortes de scénarios plus farfelues les uns que les autres lol. Ceci est une création du mentale car nous ne savons pas ce qui va se produire ou non dans la réalité. Celle-ci est si complexe qu’il est bien impossible de faire de quelconques prévisions.

C’est ainsi que l’on se raconte sans cesse des tonnes d’histoires sur tout, que le mental mets son nez dans tout, à un avis sur tout sans que cela ne corresponde forcément à la réalité. Et pourtant en nous identifiant à ces pensées, nous allons prendre cela pour la réalité et entrer dans cette angoisse, cet espoir, cette colère. Cela consume beaucoup d’énergie et occupe inutilement l’esprit qui va soit être dans le passé entrain de le revivre ou dans le futur en imaginant ce qui pourrait arriver ou se passer. De cette façon, on n’est jamais dans l’instant présent ouvert à ce que la vie a à nous offrir.

freedom-man

C’est très simple et en même temps difficile. C’est très simple car cela consiste à simplement se ficher la paix à soi-même mais difficile car nous sommes tellement habitués, programmés à tout se bavardage mentale qu’il est dur de vivre sans le suivre.

En méditant, j’ai vraiment pris conscience de tout ce bazar en moi lol. Mon ego aimerait bien pouvoir dire que je suis libre. Je dois reconnaitre que ça continue encore pas mal mais que petit à petit, j’arrive à un peu plus à me ficher la paix. Plus je suis détendu, calme et positif, plus c’est facile. Sinon et bien c’est pas évident, dès que je perds ma fraicheur d’esprit, c’est l’inconscient et tous ses automatismes qui reprennent le contrôle. Pas évident mais je pense que les efforts de méditation valent la peine, le bonheur et la paix intérieur valent plus que tout ;)

N’hésitez pas à réagir avec un commentaire !

creativecommonsbigCrédit photos (dans l’ordre d’apparition): Moyan Brenn  –  Josef Grunig

Apprenez à rester heureux quoi qu’il arrive !